On y était : Water Mix Festival 2017


Notre «tournée estivale des festivals» a commencé ce week-end ! En effet, nous avons été invités pour la première édition du Water Mix Festival, à Fenouillet (31) ! Un beau festival qui voit le jour à quelques kilomètres

de la maison… Quoi rêver de mieux ? On part découvrir ce nouveau festoch’ avec détermination, dans l’espoir de réaliser quelques interviews pour vous ! Retour sur notre beau week-end passé :

On arrive sur les lieux aux alentours de 18h ! L’alerte canicule est terminée, mais il fait encore bien chaud ! A peine quelques minutes que nous sommes présents, et nous avons déjà une bonne surprise : bières gratuites pour nous. Ni une ni deux, on profite de l’occasion et on part faire un tour de festival, gobelet à la main. Nos premières impressions sont claires… Le lieu est super, et créer un festival au bord du Lac du Bocage est idéal ! On sait déjà que, grâce à ce joli spot, le Water Mix a de beaux jours devant lui… Côté scènes, on peut en compter 3 ! Une scène « secondaire » se trouve au « village », à coté des nombreux stands partenaires et restauration. Les deux autres se situent en plein centre du Water Mix, face à face. La raison ? Jouer en alternance afin de pouvoir installer le matériel, réaliser les balances (etc.) pour pas qu’il n’y ait de temps mort musicalement. Cependant, tous les headliners joueront (en fin de soirée), sur la Mainstage, posée sur l’eau !

Ed Banger House Party

Derrière les platines, ce sont les Ed Banger House Party qui s’exercent ! Peu de monde présent pour l’instant (et malheureusement), alors que le trio possède une énorme renommée. En effet, Pedro Winter (connu aussi sous le nom de Busy P) est un grand acteur de la scène électronique française, puisqu’il est le créateur du célèbre label Ed Banger. Accompagné de ses acolytes Boston Bun et Para One, ils forment l’un des groupes les plus talentueux. On leur a glissé quelques mots en suivant, nous avouant qu’ils ont quand même pris du plaisir malgré le peu de public présent (c’est l’essentiel !). Petite pause rap français avec Disiz La Peste, qui a conquis le public du Water Mix. Dans la foule, on croise notre pote Icarix. En backstage, notre pote Charly est également présent, en tant que bénévole. Au village, nos amis « A&K Coiffure Mixte et Barbier » tiennent un stand pour le week-end. Ca fait plaisir de retrouver des têtes que l’on connait, notre festival s’annonce vraiment cool ! Pendant ce temps là, Crayon puis Konhdo ambiancent les rives du Lac du Bocage.

Hugel

C’est le moment choisi par une belle brochette d’artistes pour débarquer ! Les Lumberjack, Quentin Mosimann et Hugel font leur apparition. Tous accompagnés par notre pote Thomas Pasko, que nous sommes très agréablement surpris de voir ici ! Très bien entourés, on reste un peu avec eux pour discuter. Chris des Lumberjack nous présente gentiment à Mosimann, avec qui nous avons échangé quelques mots. On rigole un peu avec Hugel, et on programme notre interview avec lui. C’est également le moment où l’on reçoit un appel du manager de Joachim Garraud, pour confirmer une interview après son passage. Yes, on a vraiment bien fait de venir ! Hugel part mixer, on se donne donc rendez-vous après ! Le marseillais prend les platines pour proposer une performance house d’1h, parfaitement maîtrisée. De son nouveau single « Baby » à son nouveau remix « Attention » de Charlie Puth, Hugel a prouvé au public du Water Mix qu’il est un acteur majeur de ce qu’il se fait le mieux dans la house.

Mosimann

Son set terminé, on va voir quelques minutes de Mosimann, avant de rejoindre le Marseillais dans les loges pour réaliser notre première interview de la soirée. Nous avons hâte de vous la partager, tant elle est sincère et intéressante ! On entend, au loin, Mosimann qui défonce la mainstage. La 1ère soirée de cette première édition est vraiment réussie. Alors que nous n’y avons pas forcément accès, les artistes nous invitent à monter sur scène (désolé, nous avons été sages, promis !). Le grand Joachim Garraud fait le show devant un public qui s’est bien garni ! Après avoir balancé à la foule (comme à son habitude) plusieurs masques, l’excitation est à son comble ! Le passage de Joachim Garraud a été l’un des plus grands du week-end selon nous, on se sent vraiment « space invaders » ! Pour finir en beauté, il joue la magnifique track « Opus » d’Eric Prydz, de quoi garder une superbe image !

Lumberjack

C’est maintenant au tour des Lumberjack, pour clôturer ce premier jour du WMF 2017. Dès les premières minutes, on peut reconnaître « Sirene » de Blinders. Le duo parisien annonce donc la couleur… Restez bien accrochés, parce que ça va secouer ! Il est, par contre,  temps pour nous de laisser tomber la mainstage, car le grand Joachim Garraud nous attend pour répondre à nos questions. On savait le français très abordable, mais pas à ce point ! Durant de longues minutes (40, pour être précis), il a joué le jeu et nous a partagé sa vision des choses, sur les nombreux sujets que nous avons souhaité aborder. Cette interview est sûrement la plus achevée de notre site, et nous sommes très heureux du rendu final. Pour la clôturer, le géant français a souhaité mettre en avant notre travail. Et ça, ça n’a pas de prix ! Un grand merci MONSIEUR Joachim Garraud. On sort de la loge, alors que le festival est désert. On part saluer nos potes Lumberjack, et on rentre tranquillement chez soi, car une 2ème grosse journée nous attend.

Cassius

C’est reparti pour une nouvelle belle journée ! Pour des raisons personnelles, nous ratons le set de Teki Latex (tant pis…). Ce sont les Cassius qui montrent l’étendue de leur talent. Le duo d’Ed Banger (et oui, c’est la continuité d’hier !) sont très performants et très précis ! Difficile de ne pas danser sur leur performance électro/techno. En tout cas, on a adoré ! En suivant, à la même heure que la veille, on retourne vers du rap français ! Deen Burbigo est venu faire kiffer son public ! En effet, beaucoup sont venus exclusivement pour lui (coucou Brice). Dès le départ, il balance un de ses succès « On y va ». La foule est déchaînée. Ils en profitent pour inviter sur scène Eff Gee et Jehkyl ! Un concert qui aura également marqué cette première édition du Water Mix.

John Spano & Alixun

A 20h, on part pour la première fois du week-end vers la scène du village, et pas pour rien ! Pendant 1h, notre pote John Spano joue en compagnie d’Alixun, ancien membre des SouthBangers. Le duo toulousain nous fait vraiment plaisir et dégage beaucoup d’énergie ! De « Everybody » de Shapov à « Bababa » de Michael Feiner en passant par une de leur track ID, leur répertoire est bien garni ! On vous parle souvent de John Spano car on apprécie la personne et on se croise souvent en soirée, mais c’est la première fois qu’on le voit jouer… Et ça nous fait bien plaisir ! On reste un peu avec eux pendant Qhuit Party. John en profite pour nous présenter au patron du festoch’, merci mec !

Karl Soon

A 23h, Karl Soon prend possession de la mainstage. Le français n’a pas été irréprochable techniquement, mais il a su faire bouger la foule, qui a vraiment adhérer à son set ! Si la foule prend du plaisir, c’est le principal ! Il passe le relai à un grand monsieur de l’électro française (décidément, il y en a eu ce week-end !) : Etienne de Crécy. Peut-être pas au goût du public qui s’est déplacé pour entendre des sons plus mainstream, le parisien a été très propre et a réalisé l’une des meilleures performances du week-end. 1h30 de kiff pour nous ! Enfin, c’est l’heure de la tête d’affiche de cette première édition du Water Mix…

Martin Solveig

Mesdames et Messieurs… MARTIN SOLVEIG ! C’est LE gros du WMF 2017, et le public l’a bien compris ! Son nom est scandé, et des cris apparaissent lorsque la silhouette du français fait son apparition. Pour fêter ça, les feux d’artifice sont au rendez-vous ! Le français commence fort, et passe quelques uns de ses plus gros tubes. On peut d’ailleurs entendre son titre « Places », suivi du remix de Billy Kenny. Le fait de passer « Satisfaction » de Benny Benassi nous a également fait vibrer. Pourtant, nous avons été un peu déçus de sa prestation globale. Peut-être que nous en attendions un peu plus vu son statut de headliner, peut-être que nous avons de la poussière dans les oreilles (vu que la foule a l’air unanime !) ? Dans tous les cas, le Water Mix Festival 2017 se résumera à Martin Solveig pour une bonne partie des festivaliers. C’est tout à l’honneur du Water Mix, qui a réussi à faire venir un gros poisson du monde EDM, pour sa première édition… Bravo !

Superbus

Dimanche, troisième et dernier jour ! Alors que les deux premières journées étaient dédiées à l’électro, cette dernière est orientée « musique actuelle ». Un peu de pop, de rnb… Nous nous excusons d’avance, le descriptif de cette soirée va être bref de notre part, car ce genre musical ne rentre pas forcément dans notre ligne éditoriale. Cali, Patrice, Wazoo… Les noms défilent ! Personnellement, on a bien aimé le passage des Superbus, qui nous a rappelé notre adolescence. Des titres comme « Butterfly » ou « Travel The World » ont été marquants pour nombreux d’entre nous. En suivant, jouent de nombreux artistes comme Yoann Fréget, Willy William, Cris Cab (que nous avons beaucoup aimé !) et Slimane. Un plateau bien garni pour satisfaire un public familial !

Slimane

Pour conclure, cette première édition du Water Mix Festival a été bien réussie ! Un contexte naturel très agréable, une programmation alléchante, des stands de restauration excellents comme Les Mecs Au Camion (sûrement les meilleurs burgers qu’on ait mangé en festival !), une équipe de sécurité très professionnelle et agréable, de nombreux bénévoles à l’écoute… Que du bon  ! On trouve seulement un peu dommage qu’il n’y ait pas eu plus de festivaliers. On pense (et on est même sûr !) que de nombreuses personnes n’étaient pas au courant de la tenue de cet événement (alors que nombreux auraient aimé être parmi nous) ! Pour une première année aussi prometteuse, il est évident que le Water Mix a de belles années devant lui ! Et on espère sincèrement faire de nouveau partie de l’aventure…

Lac du Bocage

Un grand merci à Michael d’avoir pris l’initiative (et des risques !) de créer un événement d’une telle ampleur si proche de la maison, à Camille de nous avoir fait confiance, à John et Phil de nous avoir permis de réaliser ce report, à l’équipe de sécurité qui a été adorable avec nous, à Joachim Garraud et Hugel pour les interviews, aux Lumberjack d’avoir été une fois de plus très cools avec nous, à l’ensemble des artistes d’avoir fait vibrer Fenouillet, et au public présent d’avoir partagé leur joie et leur bonne humeur ! Plus personnellement, merci à ma chérie Oce-B qui m’accompagne et m’épaule dans tous ces beaux événements pour les rendre encore plus magiques. On se donne rendez-vous dès les jours à venir pour le Garorock, Les Déferlantes, les deux Pool Party DJ Mag (opening et closing) et l’Electrobeach ! En attendant… Longue vie au Water Mix Festival !

Reportage réalisé par Valso’

Crédit photo : Niko Pvc

Publicités

4 réflexions sur “On y était : Water Mix Festival 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s