Interview : Crypsis (EN + FR)

© Facebook : Crypsis

Neuvième interview réalisée lors de notre passage à la Dancefair où nous avons posé quelques questions à l’un des producteurs Hard Dance les plus connus : Crypsis. De ses débuts avec le Hardcore, de ses projets avec Minus Militia et sa vision du Hardstyle, le Polonais nous explique tout. Voici l’intégralité de ses propos :

« Salut Crypsis ! Peux-tu présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?

Bonjour, je m’appelle Crypsis, j’ai commencé ma carrière en supportant les lives avec d’Angerfist dans le Hardcore en 2002. Au début des années 2000, j’ai également joué sous le nom de Crucifier, toujours dans le Hardcore. Et depuis 2009, j’ai commencé le projet Crypsis, qui est orienté Hardstyle et j’ai quitté Angerfist et… 10 ans plus tard, je joue toujours en tant que Crypsis. C’est donc moi !

C’est la question de base du site… Quelle est ta définition de la musique électronique ?

La musique électronique, c’est ma passion. Tout a commencé avec mon frère. Il avait beaucoup de CDs. Un jour, je suis rentré dans sa chambre et j’ai entendu « Turn Off The Bass« ! C’était une musique électronique de la vieille école…Jje l’aimais tellement ! J’ai commencé avec ce genre de choses. C’est aussi très important sur le plan émotionnel, si je suis en colère ou quoi que ce soit, je peux mettre la musique très forte. La musique électronique est pour moi, mon chemin d’évasion ! C’est tout pour moi !

Tes derniers morceaux sonnent un peu différemment (« The E », » « The Illest » et « Combination Style« ) car tu utilises des vocaux Hip-Hop/Reggae. Aller chercher des éléments dans d’autres styles, c’est ce qui fait qu’on peut se différencier dans le Rawstyle ?

Ce ne sont pas seulement les dernières pistes. Si tu écoutes mon premier album, il y a beaucoup d’influences oldschool, des trucs Hip-Hop et aussi du Hardcore. Mais tous combinés, ça fait un son unique ! À propos de « The Illest«  et « Combination Style », je voulais avoir le feeling de 2009 mais avec la modernité de 2019. Donc, c’est la même ambiance, ces vocaux Hip Hop très oldschool avec de belles mélodies et beaucoup d’énergie, mais avec un style qui ressemble à celui de 2019 ! Tous ensemble, tu créés un tout nouveau type de musique. J’aime beaucoup écouter des morceaux Hip Hop et ce genre de choses, c’est tellement d’inspiration ! Et si tu as de bons vocaux et que tu te dis « Oh ouais, je peux l’utiliser sur ce morceau », tu vas en studio pour essayer de créer quelque chose de nouveau avec toute cette inspiration !

Tu es l’un des membres de Minus Militia avec Chain Reaction, Radical Redemption et Nolz. Quelle est l’histoire de ce collectif ?

Eh bien, nous sommes sur le même label et nous avons reçu cette demande en 2013 de la part de B2S, l’organisation de la Hard Bass. Ils voulaient avoir un nouvel acte de closing de ce festival. C’était donc le moment idéal, nous nous sommes dit : « D’accord, il y a Hard Bass qui se rapproche, il est temps de proposer quelque chose de nouveau ! » Nous avons donc planifié et discuté de tout et nous nous sommes dit « Ok, que pouvons-nous faire ? ». Nous avons donc recréé un nouveau nom, nous avons fait beaucoup de nouveaux morceaux. Nous avons dit « Ok, choisissons une tenue spéciale ». Nous avons commencé avec la Hard Bass, et à partir de là, Minus Militia a explosé ! Nous avons donc déjà beaucoup de nouvelles tracks pour les prochaines années ! C’est la meilleure team ! MC Nolz nous a rejoint l’année dernière. Nous ne sommes pas 3 mais 4 gars maintenant ! Et tout le crew est stable. C’est une grande famille, en studio comme sur scène ! Nous sommes amis et nous partageons tous la même passion !

Pendant les lives et les morceau de Minus Militia, nous ressentons vraiment cette énergie !

Oui, il y a beaucoup d’énergie parce que nous sommes très heureux ensemble et que nous nous entendons très bien en studio. Et sur scène, nous jouons les morceaux parfois pour la première fois, parfois pour la seconde fois, et on se dit « Oooow Yeah ! Et le concert et le son… Wooow, c’est incroyable » (rires) et vous voyez que le public donne tellement d’énergie aussi ! Minus Militia est tout simplement dingue… Son ambiance est parfaite !

Et plus récemment, tu as lancé un live act spécial avec Chain Reaction, quel est l’objectif artistique derrière ce concept ?

En fait, nous avons commencé parce que le label Minus is More fêtait ses 10 ans. Nous voulions donc faire quelque chose de différent, contrairement aux autres. Nous avons commencé l’an dernier, car Minus is More avait 10 ans et nous l’avons mis en place pour le Defqon.1. Et nous ne savions pas qu’il y allait avoir un tel engouement médiatique autour de ça. A présent, nous jouons tellement de fois que ce n’est plus un concept unique. Ce n’était pas l’objectif principal de faire perdurer le live act, on s’était dit : »«Ok, le label a 10 ans, faisons quelque chose de différent et nous verrons comment ça se passe ! ». Et… C’était fou ! (rires)

Comment trouver l’équilibre entre carrière solo et projets collectifs ?

Par exemple, en 2016, j’ai sorti mon album. Un an avant la sortie de morceaux de Minus Militia. Je prends mon temps. Cette année, je fais un nouvel album sous Crypsis mais aussi avec Minus Militia. Tu dois planifier tes affaires, tes projets. Tu as des délais, alors tu dois planifier et te dire : « Quand allons-nous au studio? Parce que je veux aussi faire de la nouvelle musique « . Il faut planifier, programmer pour aussi laisser la place à la création et donc produire de nouveaux morceaux. C’est un travail difficile, mais ça ira toujours ! Nous sommes toujours à l’heure quand on doit livrer un album et c’est bien (rires).

Tu fais partie du label Minus is More, qui  est désormais une pointure dans le monde du Rawstyle. Quelle est ton histoire avec ce label ?

Minus is More, cela fait 10 ans que je suis dans le label. Au début, je connaissais Luna. Il était le fondateur de Minus is More. Je le connais vraiment bien parce que je jouais aussi pour Angerfist. J’étais aussi dans la production et je lui ai donc envoyé un morceau. Minus is More venait juste d’être créé. Il recherchait des artistes frais et il m’a donc signé ! Au début Minus is More était vraiment petit. Quand je le regarde aujourd’hui… C’est un grand label ! À l’époque, c’était vraiment petit ! C’est l’histoire de Luna. Et oui, j’ai envoyé des démos, il les a écoutés et il m’a dit « Ah ouais c’est génial! Je dois te signer ! ».

Mais cela est toujours une grande famille !

Oui, on est 4-5 personnes et nous voulons garder ce côté intimiste. Mais nous cherchons de nouvelles personnes… C’est une famille. Sur le plan de la musique, on doit s’adapter ! Avoir une bonne musique, c’est bien mais on fait aussi attention à la personnalité du producteur. C’est important pour la famille qu’est Minus is More.

Tu es depuis longtemps actif dans le milieu du Rawstyle. Selon toi, comment va évoluer ce style ?

C’est difficile… Je ne sais vraiment pas! C’est une question très difficile. Parce que la musique évolue si vite ! Si vous écoutez le son d’il y a 5 ans et que vous l’écoutez à nouveau… C’est tellement différent avec les standards d’aujourd’hui ! Peut-être que dans le futur, le Rock sera combiné au Hardstyle. Qui sait ? Tant de DJs, de producteurs, et chaque producteur a son esprit créatif et est différent. En seulement un an, la musique peut être tellement modifiée… Je ne sais donc pas vraiment où nous allons ! J’espère que ce sera aussi fort que maintenant, parce que le Hardstyle est vraiment hard en ce moment. Et j’espère que ce sera comme ça. Parce que, je ne veux pas être comme ces gens qui affirment : « Je n’écoute plus de Hardstyle ! Je préfère la Techno ou le Hardcore parce que le Hardstyle, c’est devenu de la merde ». J’espère donc que le style sera en bonne santé dans cinq ans, comme c’est le cas maintenant !

Lors des shows hard music, la foule dégage une énergie incroyable ! Est-ce que la communauté hard a quelque chose de spécial ?

Oh oui ! Ouais parce que dans les événement Harstyle / Hardcore, tu vois des gens devenir complètement fous ! Si je vais à une soirée Techno, les gens deviennent fous, mais d’une manière différente. La scène Hardstyle est vraiment loyale à son art et à sa culture ! Tu vois beaucoup de casquettes, drapeaux, tatouages dédiés à cette musique en festival. Si tu vas dans différentes soirées, il y a aussi une énergie, mais pas aussi intense. La communauté Hardstyle est vraiment dévouée ! Tout le monde porte une casquette d’un artiste ou autre ! C’est unique dans le Hardstyle et c’est beau !

Quels sont tes projets à venir ?

Je travaille sur un album solo sous Crypsis. Je travailler aussi sur beaucoup de collaborations. J’ai fait quelques mixages, j’ai beaucoup de nouvelles musiques à venir et certains sortiront bientôt ! Donc mon prochain grand projet, c’est mon album !

Merci d’avoir répondu à nos questions ! Un dernier message à faire passer ?

Je dirais : appréciez tous les jours comme si c’était le dernier. Et écoutez Crypsis !


Hi Crypsis ! Could you introduce yourself for those who might not heard about you ?

Hello, my name is Crypsis, I started with the liveact of Angerfist in Hardcore in 2002. And in the early 2000’s I also played as Crucifier in the Hardcore. And since 2009 I started as Crypsis in the Hardstyle and I’ve quit Angerfist and..yeah from 2009 till now, so 10 years later, I still play as Crypsis… So that’s me !

This is the basic question of our website… What’s your definition of electronic music ?

Electronic music is my passion. It all started with my brother. He had a lot of CDs. When I got in his room, I’ve heard for the time « Turn on the bass »! It was an old school electronic music…I loved it so much! I started with that kind of stuff. I can go with emotions you know, if I’m angry or whatever I can put music very loud. The electronic music is for me my escape way! It’s everything for me!

Your last tracks sound different (« The E« , « The Illest » & « Combination Style« ) because you use HipHop/Reggae vocals. Searching elements from other music genres is what makes you different in RawStyle ?

It is not only the latest tracks. If you listen to my first album, there is a lot of influence from old school, HipHop stuff and also from the Hardcore music. But all combined, it makes an unique sound! About « The Illest » and « Combination Style », I wanted to get the feeling from 2009 but with a 2019 jacket you know. So it’s the same vibe, these old school Hip Hop vocals with great melodies and a lot of energy but still with the kicks sounding like in 2019! This all together, you’re creating a whole new type of music. I really love to listen to Hip Hop tracks and that kind of stuff, .so many inspirations! And if you have great lyrics, you’re like “oh yeah I can use it on that track”, so you go on the studio and try to make something new with inspiration!

You are a member of Minus Militia together with Chain Reaction, Radical Redemption and Nolz. What’s the story of that crew ?

Well, we’re on the same label, and we’ve got that question in 2013 from B2S for Hard Bass. They wanted to have a new closing act. So it was the perfect time, we said “ok, there is Hard Bass coming up and they wanted to have something new. Maybe we can make something new ». So we planned and we discussed everything and we said « ok what can we do? ». So we recreated a new name, we made a lot of new music. We said « ok let’s go in an outfit. And all together play there really good. We start it off with Hard Bass, and from then Minus Militia exploded ! So right now we have already working on a lot of new music for the next few years! It’s the best crew ! MC Nolz has joined us last year. We’re not 3 but 4 guys now ! And the whole crew is steady. The studio is one big family, on a stage it’s one big family ! We are friends and we share all the same passion !

During the last track of Minus Militia we feel that energy.

Yeah there is a lot of energy because we’re super happy together and we’re in the studio together while making music. And when we’re on a stage, we play the tracks maybe for the first time maybe for the second, we’re like « Oooow Yeah! » and the gig and the sound…wooow (laughs) and you see the audience is giving so many energy! Minus Militia is just crazy…it’s perfect vibe you know !

Recently, you’ve done a special live act with Chain Reaction ! What was the main goal of that concept ?

Actually we started because the label Minus is More is actually 10 years. So we wanted to do something different, unlike others. So we’ve started last year, because Minus is More was 10 years and we’ve done it at Defqon.1. And we didn’t know there was like a big hype around it. Because I told it 1 or 2 times. But now we play so many times unlike others… It wasn’t the main goal, but it was like « ok it’s 10 years, let’s make something different and we will see how it goes ! ». And… It was crazy! (laughs)

How do you balance your solo career and your different group projects ?

For example, in 2016 I released my album. A year before I released with Minus Militia. So I take my time. But for this year, I’m making a new album for Crypsis but also with Minus Militia. You have to schedule your stuff. You have some deadlines so, you have to plan and say « when are we going to the studio? Because I’m also making new music ». You have to plan, schedule… Make a lot of new music. It’s hard work but it will always go well you know. We always deliver on time. This is good (laughs)

You’ve released tracks on Minus is More which is a big Rawstyle label. What’s your story with that record label ?

Minus is More, I was already 10 years in the label. In the beginning, I knew Luna. He was the founder of Minus is More. I know him really good. Because I was also playing before Angerfist, during parties and stuff. I was also into producing and so I sent it him a track and Minus is More was just created, he was looking for fresh artists and so he signed me ! So start I was with Minus is More from the start and at the beginning it was really small. When I look at it… now it’s a big label! Back then it was really small! So that’s the story with Luna. And yeah I sent some demos, he listened to it and he was like « oh yeah that’s fucking awesome! I have to release it! ». And the first release was also on vinyl !

But it still a big family!

Yeah it still 4-5 people and we want to keep it like that. We’re looking for new people… It’s a family you know! Music wise you have to fit, but also with personality you have to fit in the team.

You produce Rawstyle since a long time now, what do you think the style will sounds like in the next few years ?

That’s hard… I really don’t know! It’s a really hard question. Because the music is evolving so fast! If you listen 5 years ago to the sound and then you listen again 5 years ago, and 5 years ago…It’s so different! So over 5 years maybe 2 sounds, maybe I would say… Rock n’roll will maybe be combined with hardstyle. Who knows ? So many Dj’s, so many producers, and every producer has its creative mind and every producer thinks different. Just in 1 year the scheme can be changed so much… So I really don’t know where we’re going! I hope it will be as strong as right now, because Hardstyle is really strong right now. And I hope it will be that way. Because, I don’t wanna be like those people who ways « aaah I’m not gonna listen to hardstyle anymore ! I’m gonna go to Techno or to Hardcore because Hardstyle is shit » you know. So I hope it will be healthy in five years like it’s right now!

During Hard Music Shows, the crowd is very energic ! Do you think that hard dance community has something special ?

Oh yeah! Yeah because in Harstyle/ Hardcore party you see people going crazy you know! But yeah if go to Techno party, people also go crazy but in a different way. So…yeah. I’m really energic, And what I really wanna say, I think the Hardstyle scene is really dedicated! You see a lot of caps, flags, tattoos you know. If you go to different parties there is also an energy but not as much. Hardstyle community is really dedicated! Everybody is wearing a cap from an artist or whatever! They know everything ! That’s unique in Hardstyle. It’s beautiful!

What are your next projects ?

I work on an album, a Crypsis solo album. with a lot of new tracks. Working on a lot of collaborations. I’ve done some mixes, I’ve a lot of new music coming up and there will be load of new ones coming! So my next big project is my album!

Thanks for answering our questions ! One last word to share ?

I would say: enjoy everyday if it’s the last one. And enjoy Crypsis!

Réalisation : Remicrd, Pierre / Préparation : Remicrd & Valso / Retranscription : Jilani, Remicrd & Pierre / Traduction : Remicrd / Montage : Remicrd

Une réflexion sur “Interview : Crypsis (EN + FR)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s