Interview : Mr. Belt & Wezol

© Facebook : Mr. Belt & Wezol

Septième interview réalisée lors de notre passage à la Dancefair où nous avons posé quelques questions au duo Mr. Belt & Wezol. De leur côté déjanté à leurs futurs projets qui s’annoncent grandioses,en passant leur vision de la Deep House, les Hollandais se livrent sur leur carrière. Voici l’intégralité de leurs propos :

Salut Mr. Belt & Wezol, pouvez-vous vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas ?

Nous sommes M. Belt & Wezol, un duo de DJ néerlandais et nous sommes signés depuis 5 ans chez Spinnin Records.

Et nous créons de la musique House, Future House, Tech House, quelque chose de très Housy !

C’est la question de base de notre site… Quelle est votre définition de la musique électronique ?

Je pense que la définition serait une musique créée sur un ordinateur.

Ouais, ça c’est une définition (rires).

Vous organisez des soirées où vous mixez toute la nuit, les fameuses The Cuckoo’s Nest | Mr. Belt & Wezol All Nighter. Comment avez-vous eu l’idée de ces soirées ? Comment se prépare-t-on à une nuit entière derrière les platines ?

Pour la préparation, nous combinons simplement toute la musique que nous avons créée et/ou aimée au cours des 10 dernières années. Ensuite, nous classons ces morceaux selon les genres différents. Nous avons eu cette idée en voyant d’autres DJ faire des sets toute la nuit, spécialement sur la scène techno. Nous voulions donc en faire un aussi. Et c’est comme ça que ça a commencé!

Vous êtes à la Dancefair en tant qu’invité de Spinnin Records. Qu’est-ce que des événements comme la Dancefair signifient pour vous ?

La Dancefair pour nous, nous en parlions justement hier (rires). Je pense que le but le plus important de la Dancefair, c’est le réseautage. Parce qu’il y a bien-sûr beaucoup de séminaires et de sessions en studio, mais je ne pense pas que tu peux en apprendre beaucoup. C’est cool pour commencer à apprendre comment les producteurs font certaines choses, mais ce n’est pas forcément des techniques qui conviennent à tout le monde. La Dancefair est surtout un événement de réseautage pour discuter avec des gens issus de milieux différents et faire des rencontres intéressantes. Oui, je pense que c’est le but principal.

Et comme tout les artistes se promènent dans la Dancefair, tu peux aller voir Mike Williams par exemple et discuter avec lui, lui faire écouter ta démo etc. C’est vraiment l’atout de cet événement et il faut en profiter !

Vous êtes également reconnu pour votre Deep House très Funky/Disco. Comment avez-vous réussi à développer ce style si unique ?

Nous aimons les vieux morceaux disco, comme «Boogie Wonderland» et «Let’s All Chant», donc quand on commence à remixer ces morceaux ou lorsqu’on commence à utiliser leurs samples dans nos morceaux, on veut vraiment conserver le feeling du morceau original. Donc oui, il y a une influence disco dans nos morceaux. Ensuite, on y ajoute des sons très Housy, très House Music et on obtient de la Disco House. C’est aussi simple que ça !

Vous avez également remixé de grands classiques du Disco et de la Funk, tels que “Boogie Wonderland” et “Let’s All Chant”. Remixer de tels tracks sans les dénaturer n’est pas évident Quel est le secret pour réaliser un bon remix ?

C’est toujours l’une des choses les plus difficiles à faire. Mais utiliser des éléments de la piste originale dans le drop est déjà un immense hommage à la piste. Ensuite, quand tu assembles toutes les composantes, ça donne quelque chose d’unique. Avec «Let’s All Chant», un son très Disco est en place, toutes les 8 mesures environ. Et bien sûr, avec «Boogie Wonderland», il y a un piano, mais aussi un vocal au-dessus du drop. Je pense donc que tout se lie et donne quelque chose d’unique, tout en faisant un hommage au morceau original.

Vous avez votre série de vlogs “EXPLAINING”  où vous présentez vos sessions et les aspects techniques de la production. Est-ce important pour vous de partager vos connaissances aux jeunes producteurs qui vous suivent ?

Oui, nous aimons vraiment faire ça ! Et comme à la Dancefair, il y a une audience qui désire acquérir de nouvelles connaissances sur la musique… Nous aimons vraiment enseigner et parler de musique. Pour nous, c’est une évidence, nous devrions toujours faire ces vidéos.

Pour la promotion de vos morceaux, vous avez opté pour des vidéos humoristiques et très efficaces. Comment est-née cette idée ?

Nous voyons beaucoup de DJs postant des selfies en studio, ce qui nous semble ennuyeux. Nous essayons donc toujours de faire autre chose lorsque nous faisons du marketing, c’est comme ça que tout a commencé, avec les vidéos et les danses étranges (rires).

Vous avez un rythme de releases (track originales et remix) par année assez élevé, comment avoir une bonne quantité de sorties, sans impacter la qualité ?

Quand je me promène à la Dancefair et que j’entends différents producteurs dire combien de morceaux ils produisent par mois. Nous avons toujours un projet sur lequel nous sommes vraiment concentrés et qui peut durer plus deux mois. C’est pourquoi nous attachons une extrême importance chaque piste, c’est ainsi que nous préservons la qualité !

Beaucoup d’artistes de musique électronique actuels tentent de développer une image sérieuse et assez sombre. Vous, c’est tout le contraire ! Pourquoi avoir mis en avant votre humour ?

Je pense que nous l’avons fait parce que c’est ce que nous sommes réellement. Nous ne sommes pas des gars typés EDM avec par exemple une veste en cuir noire etc (rires). Nous aimons nous amuser et cela se voit dans notre image.

Vos lives sont la parfaite combinaison entre énergie, fun et Deep House de qualité.Comment les préparez-vous ?

Nous ne les préparons pas vraiment. Nous prenons juste les morceaux des promos, nous écoutons les morceaux qui ne sont pas encore sortis pour surprendre le public. Et pour le reste, ce sont nos propres pistes, c’est tout !

Quels sont vos projets à venir ?

Nous avons sorti “One Thing”, disponible chez Spinnin Records. Et courant avril, notre prochain morceau «Mind Control» sortira sur Found Frequencies, le label de Lost Frequencies. Et c’est tout pour le moment !

Merci d’avoir répondu à nos questions ! Avez-vous un dernier message à faire passer ?

Nous adorons venir en France, nous y étions la dernière fois, c’était à Toulouse, à l’Opium. On adore ce club ! C’était très amusant, nous espérons revenir très bientôt en France !


Hi, Could you introduce yourselves for those might not heard about you?

So yeah we are Mr. Belt & Wezol, a Dutch DJ duo, since 5 years ago we signed on Spinnin Records and that’s it actually.

Yeah we create House music or Future House or Tech House or something Housy !

This is the basic question of our website, what is your definition of the electronic music?

I think the definition would be music that is created on a computer.

Yeah that’s a definition !

You throw awesome parties where you play all night long, “The Cukoo’s Nest / Mr Belt & Wezol All Nighter”. How did you find the idea of those parties ? How do you prepare for an entire night behind the decks ?

As a preparing we just combine all the music we’ve got in the last 10 years I guess and we put it in different genders. And we came up with the idea by seeing other DJs doing all night long sets, specially on the techno scene, so we wanted to do one as well. And that’s how it started !

You’re here at Dancefair as a Spinnin Records Guest. What does Dancefair means to you ?

Well Dancefair for us, we were talking about it just yesterday, I think the Dancefair the most important purpose is just a networking event. Because there is of course a lot of seminars and studio sessions, but I don’t think you can learn that much from that because it’s just starting to learn a way that how producers are doing some things, it’s not like learning technics that is gonna work for you. So I think you should treat Dancefair as a networking event where you’ll just talk to a lot of people and try to get the next vocalist on your track or I don’t know, I think it’s the main purpose.

Like everybody is just walking around you can see Mike Williams other there and you can just walk to him and get him your demo. So it’s the most important thing for sure.

You’re also famous for your Funky/Disco Deep House. How have you done to develop that unique style ?

Well it’s just that we love the old disco stuffs, like “Boogie Wonderland” and “Let’s All Chant”, so when I start remixing those tracks or when I start using their samples in my tracks, I just wanted to stay humble to the original so yeah there was some disco influence in the tracks already. And then I just made it Housy so yeah, Housy with some disco influences. Disco House it’s as easy as that !

So talking about that as you said you’ve also remixed big Disco/Funk Classics like Boogie Wonderland and Let’s All Chant. How do you do to keep the original vibe of the track ?

That’s always one of the hardest thing I think. But just using things of the original track in your drop is already a huge homage to the track. It also helps like uniting the all track together, so with “Let’s All Chant” there is a Disco step going on, on each every 8 bars or something. And of course with “Boogie Wonderland” there is a piano in there, but also the dance vocal on top of the drop so I think that’s just links it all together.     

You have your own vlog series called “Explaining” where you show studio sessions and technical aspects of production. Is it important for you to share your knowledge to young producers ?

Yeah I really love to do that, especially because there is, like you can see it at Dancefair a whole event regarding  gaining new knowledge about music. So yeah I really love teaching and I also really love to talk about music so for me it’s like a no brainer I should just make those videos. There is a new one coming out next week !

To promote your tracks, you are doing funny videos and they seem to be very efficient! How did you get this idea ?

Like in the beginning we just see a lot of DJs just posting selfies in the studio, that stuff looks kind of boring to us. So we always try to do something else when we do marketing so that’s how it started, with the videos and the weird dances.

You release a lot of tracks per year, original ones but also remixes, how do you manage to produce all those tracks without impacting the quality of production ?

Well for me specially when I walk here and I hear different producers, and how many tracks they are producing per month. Like I just always got one project on which I’m really focused on and the project is on for two months are something. So I just put extreme focus on one track, so that’s how I preserve quality I guess.

Many artists in electronic music have a dark and serious social image on social media. You are completely the opposite ! Why did you develop such a funny image for your career ?    

I think we did that because It’s just more of who we are. We are not very cool EDM guys with a leather jacket, you know like all black (laughs). That’s just more of how we are. We like to have fun and that shows in our google I think.

Your liveset are the perfect combination of energy, fun and quality Deep House. How do you prepare them ?

We don’t really prepare them that much. Like for the MR Belt & Wezol room on youtube? We just pick up the tracks on the promos, we try to play tracks that didn’t came out yet so the people don’t know the musics. And for the rest our own tracks, that’s it !

What are your next projects ?

Well two days ago there was a release “One Thing”, which is out now on Spinnin Records. And somewhere in April our next track “Mind Control” is coming out on Found Frequencies which is the label of Lost Frequencies. And that’s it for now !

Thanks for answering our questions ! One last word to share ?  

To the french crowd? Well we would love to come to France, we haven’t been there in sometimes now, the last time was the club with the devil on the bridge at Toulouse…the Opium I think yes that’s the Opium, we love that club ! That was a lot of fun, we hope to come back to France really soon !

Réalisation : Remicrd, Pierre / Préparation : Remicrd & Valso / Retranscription : Wag / Traduction : Remicrd / Montage : Remicrd

Une réflexion sur “Interview : Mr. Belt & Wezol

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s