On y était : Nemesis #5 par Dreadful League !


nemesis-5_-111

La 5ème édition de la Nemesis se déroulait le 15 octobre ! Présents lors les deux dernières soirées du même nom (vous pouvez lire les reports de la Nemesis #3 ainsi que de la Nemesis #4), il était inenvisageable pour nous de louper celle-ci. Comme habituellement, le directeur de Dreadful League (Gaël !) nous a invités à réaliser un reportage de l’évènement. Le voici :

On arrive tôt, une fois de plus ! Même pas minuit, et nous sommes déjà en train de fouler le sol de l’Inox. Pas grand monde pour le moment (cela paraît normal), mais le son est déjà là. En effet, Math K et Kantin K effectuent le warm-up. C’est le moment où nous rencontrons notre ami Lortigo, avec qui nous avions pas mal discuté sur les réseaux les jours précédents. C’est d’ailleurs lui qui prend possession des platines. Même si le public n’est pas encore présent en masse, Lortigo envoie déjà du lourd, alors qu’il est à peine minuit. Venu tout droit de Lorraine (sa région d’origine), celui-ci propose un set de Minimal Progressive. Et si vous connaissez nos goûts musicaux, vous vous doutez qu’on a kiffé… Au fur et à mesure que sa prestation avance dans le temps, la foule entre petit à petit. Ca va encore être plein ce soir !

nemesis-5_-14

Passage de relai entre deux français… En effet, au tour d’Adan Hujens de s’exprimer ! On ne va pas vous mentir, on connaissait l’artiste de nom, sans pour autant avoir vraiment écouté… Il nous a mis une véritable claque ! C’était vraiment beau, et mélodieux ! Si vous ne le connaissez pas, on vous le conseille : allez donc écouter « Million Voices » par exemple, « Under World » ou « White Faces » ! Depuis, on est devenu fan de cet excellent producteur, attendez-vous à en entendre parler de nouveau sur Valliue !

nemesis-5_-51-1

2h du matin ! Cela vous semble tôt ? C’est pourtant l’heure d’accueillir un gros nom de la soirée ! En effet, Droplex monte sur scène, devant une foule euphorique. Tout comme lors de son live au Trinity (on le connait tous celui-là), le Hongrois démarre avec « Leave The Lights On ». Ca annonce la couleur, on va ramasser ! Les minutes défilent, et c’est toujours aussi bon. Aucune baisse de régime, les titres s’enchaînent de façon fluide et les basses raisonnent dans l’Inox. Le hongrois ne nous a pas déçu ! Cependant, petit bémol que l’on a envie de souligner. Une dizaine de fans l’attendait pour se voir accorder un selfie avec lui, mais l’artiste les a ignorés complètement en les prenant de haut. Après avoir été aussi bon derrière les platines, c’est dommage de voir ce côté négatif de l’artiste.

nemesis-5_-83

Dreadful League nous a programmé un superbe b2b. Avrosse et Louie Cut, headliners de l’évènement, vont partager la scène pendant 1h30 ! Les deux potes connaissent bien les lieux puisqu’ils viennent jouer à l’Inox de temps en temps. Grand sourire aux lèvres, la bonne humeur est vraiment au rendez-vous. On ne sait pas qui prend le plus de plaisir… La foule venue en masse, ou le duo anglo-portugais ? On en profite pour aller se poser un peu en backstages. On y retrouve No Art, qu’on avait rencontré à la Nemesis précédente. C’est également le moment de boire un verre avec Suprah, Lortigo et son pote Feaze, très cool également. Après de longues minutes d’échange, on refoule le sol de l’Inox pour la dernière demi-heure d’Avrosse vs. Louie Cut. La qualité est vraiment au rendez-vous ce soir… Quelle belle soirée !

nemesis-5_-100

Une fois leur set terminé, on va à leur rencontre. C’est le moment d’une agréable surprise pour nous, puisque Louie Cut nous confie se souvenir de nous ! En effet, on avait échangé quelques mots lors de la Koalition 2015, pour une éventuelle interview. A ce moment-là, Valliue n’avait que deux jours. Cela a suffit pour intéresser le producteur portugais, qui nous a donc demandé si nous voulions toujours l’interviewer. Chers lecteurs… Cela devrait arriver dans les prochains jours. On sympathise bien avec les deux artistes pendant quelques minutes. Ca fait plaisir de voir des DJs de cette envergure aussi cools et simples ! On retourne dans la salle, car Corner est aux platines. Le second hongrois de la soirée est soutenu sur scène par son pote Droplex. Pour finir, le dernier artiste de la soirée prend place, et pas des moindres. En effet, c’est le suisse Khainz qui s’occupe du closing ! Une programmation de très bonne qualité et diversifiée, un public très nombreux une fois de plus… Cette soirée a été une vraie réussite, et une des meilleures Nemesis à notre goût, que ce soit au niveau musical comme au niveau de toutes ces nouvelles belles rencontres.

nemesis-5_-139

Un grand merci à Gaël pour nous avoir fait une fois de plus confiance, ainsi qu’à toute la team Dreadful League pour cette soirée. Merci à Jof d’avoir été cool en backstages, aux artistes pour avoir assuré musicalement, et au public qui a répondu une fois de plus présent. Vivement la prochaine !

Crédit photo : Christelle.D Photographe

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s