On y était : Nemesis #3 par Dreadful League !


NEMESIS 4

Comme on dit, mieux vaut tard que jamais… Il y a un peu moins d’un mois (soit le 12 février), Dreadful League nous avait invités pour leur soirée Nemesis #3 à l’Inox Club Toulouse, pour un évènement Minimal et Minimal-Progressive.

Pas la peine de présenter l’Inox Club, vu que nous l’avons déjà fait lors de notre reportage de la Fury #1. Parlons donc un peu de l’organisateur. Dreadful League est label français de Minimal-Techno, où figurent de nombreux artistes talentueux comme Comah, Stereo Monkey, Romulus, Bro & Toons ou encore Broxart. Nous allons d’ailleurs rencontrer 3 de ces noms lors de cette soirée que nous attendons impatiemment.

NEMESIS 131

Alors que la soirée débute à 23h, nous avons eu la chance d’être invités dès 21h afin de rencontrer toute l’équipe. Quelques minutes après notre arrivée, Comah débarque dans les backstages de l’Inox. Très accessible, nous échangeons quelques mots autour d’un verre, et nous lui demandons si il est d’accord pour nous accorder une interview au cours de la soirée. La réponse est oui, la soirée commence de la meilleure des manières pour l’équipe de Valliue ! A noter aussi la gentillesse de son « Tour Manager » Nassim, travaillant pour Pleiade Production, qui a donné son accord également. Alors que le DJ français va effectuer ce soir son premier live (le public toulousain est chanceux !), quelques réglages sonores doivent être effectués. Nous pourrons alors alors entendre son introduction vers 22h, en exclusivité. Les réglages sont bons, on sent que la soirée va être énorme. Les portes ouvrent aux alentours de 23h, et le dj Suprah peut lancer la soirée ! Après quelques minutes devant les caissons, nous repartons en haut pour discuter de longues minutes avec un membre des Bro & Toons. Nous rencontrons également Mark Dekoda et Angelo Dore, qui seront inséparables ce soir. Nous en profitons pour demander des stickers à l’Allemand, tant qu’à faire. Avant de redescendre, nous obtenons l’accord d’une seconde interview ce soir : Broxart. Soirée idéale pour nous.

NEMESIS 81

Retour dans la salle pour voir jouer l’Italien Angelo Dore ! De la bonne minimal devant une foule qui rentre petit à petit dans la boîte. On peut apercevoir de nombreux t-shirts au nom de Paul Kalkbrenner, qui jouait quelques heures avant au Zénith de Toulouse. Nous avons deux interviews à réaliser… Autant les faire maintenant ! Nous commençons par Comah. Un peu impressionné par l’artiste qu’il est, celle-ci se déroule bien. Très sympa, il a bien joué le jeu et c’est grâce à lui que nous obtenons un résultat intéressant ( à retrouver bientôt sur notre site). Quelques minutes plus tard, au tour d’interroger Broxart ! Interview décontractée, qui déviera même en discussion footballistique. C’est à lire ICI.

NEMESIS 39

L’une des têtes d’affiches est aux platines, avec sa Minimal-Techno réputée ! En effet, Avrosse mixe pour les Toulousains pendant 1h30. Salle comble, l’artiste est à la hauteur comme à son habitude. Il laissera sa place à son collègue de Bosphorus Underground : Mark Dekoda. L’Allemand fait monter la température en déchainant la foule avec son très bon set. On pourra, au passage, entendre sa nouvelle track « Take Me Away ».

NEMESIS 107

 

La soirée tend vers la Minimal-Progressive à présent, car c’est maintenant au tour de l’artiste que nous attendons particulièrement… COMAH ! Première performance live pour lui, nous attendions ce moment depuis longtemps. Avec une intro violente, il annonce la couleur et semble déjà avoir convaincu le public. Un live réussi pour une première, malgré une petite frayeur d’une vingtaine de secondes au milieu de sa performance (plus de basses !) Il terminera par son titre « Sparties » tant attendu. C’est déjà fini, vivement qu’on le revoit le 9 avril pour l’Insane Festival. C’est maintenant au tour des Bro & Toon’s ! Alors que nous avons appris à les connaître quelques heures avant, nous sommes curieux de les revoir sur scène ! Passer après un artiste comme Comah ne doit pas être facile, mais le duo français a parfaitement relevé le défi en gardant l’énergie élevée dans la salle. Comme lors du premier jour de la Koalition 2015, Broxart s’occupe du closing. Le Bordelais a assuré, le public encore nombreux devant la scène en est la preuve. Il est temps pour nous de rentrer ! Avec toutes ces vidéos et nos deux interviews, nous sommes impatients de tout vous montrer.

Tous nos remerciements vont à l’équipe Dreadful League, et plus particulièrement à Gaël ! Merci beaucoup également à Comah et Broxart pour les interviews, à Nassim, Bro&Toons, Mark Dekoda, Avrosse, Angelo Dore et Suprah, ainsi qu’au public nombreux encore. Un article regroupant toutes nos vidéos de la Nemesis #3 sera publié parallèllement. Dreadful League vous donne rendez-vous le 2 avril au même endroit pour la Nemesis #4 ! On se voit là-bas ?

Crédit photo : Christelle D. Photographe

On conclut notre reportage avec notre vidéo de Comah :

Publicités

2 réflexions sur “On y était : Nemesis #3 par Dreadful League !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s