On y était : HardArena !

Ce samedi se tenait la dernière HardArena de l’année avec un plateau d’artistes de qualité !

Arrivés sur le set des vainqueurs du DJ contest, The Smugglers, deux jeunes DJs masqués pour qui c’était la deuxième performance sur scène. Le ton est donné et c’est du Raw qui est joué, avec notamment « Move 2 Da Beat » de Rooler et « Rave Love » de Mish et Sickmode.

Shadow Remington a pris la suite et commence sur un édit de la musique des Avengers. Il joue également « Move 2 Da Beat » . La salle se remplit de fêtards portant du merchandising Hardkaze, Dominator, MoH, STV, Flout Mania, Dimitri K, ou encore Les Fruitos. Shadow Remington s’oriente progressivement vers le Frenchcore, avec le remix de Sefa, « Viva La Volta » , « Wicked & Wild » de Remzcore ainsi que « Nothing Like The Old School » . La foule répond très très bien aux choix des tracks, notamment sur « Vodka » de Mat Weasel Busters.

Le MC Syco entre en scène sur le set de Le French. Habituellement présent en closing, il joue ici en milieu de soirée pour un set Hardstyle, Raw et Frenchcore. Les classiques s’enchainent, tels que « Club Banger » , « Get It Cracking » de Sefa, le remix de « Rolling Paper » par Billx ou encore « Oh My Core » de Radium repris en chœur par la foule. Le succès est total, clôturé par « Wanna Play » et « Loy Loy » de Sefa. Pour finir, Le French prend le micro et fait un accueil fabuleux à la tête d’affiche de la soirée, l’Italien Mad Dog !

Ayant déjà performé dans L’Arena pour l’opening, Mad Dog performe en lieu connu et envoie des énormes classiques comme « Primal Instinct » d’Angerfist, « Embrace The Fire » ou encore l’anthem des Masters Of Hardcore « Magnum Opus » , repris en chœur par la foule. Un clapping est lancé, suivi par une grande majorité de la foule, qui s’est rassemblée dans L’Arena en début de set. Le set est propre, maîtrisé et les fêtards sont convaincus de la performance de Mad Dog, qui finit logiquement en Uptempo afin d’introduire les Streiks & Kratchs !

Le duo français pour qui c’était la première fois dans L’Arena, commence avec « Justice » . Les premières sonorités Uptempo ravissent la foule, qui visiblement n’attendait que ça ! Les Streiks & Kratchs passent des classiques comme leur « Harmony Tool » mais également des tracks d’autres artistes tel que « In The Jungle » de Barber et Spitnoise.

La fatigue nous gagne, nous décidons de laisser derrière nous cette Arena et ses fêtards pour ce soir. Les prochaines semaines, ce sont deux événements monumentaux qui se dérouleront dans ce même lieu.

Dans un premier temps, c’est Pandemic Events qui viendront poser leurs valises, ce samedi 10 décembre. Les DJs de Pandemic prendront le contrôle, comme ils ont pu le faire ces dernières années, avec un line-up des plus qualitatifs. Sköne, Vortex’s, El Desperado et Protokseed viendront s’ajouter aux DJs locaux pour une soirée qui s’annonce très convoitée !

Dans un second temps, les organisateurs ont décidé de proposer une soirée Rave juste avant les vacances. Pour faire les choses bien, ils ont réinvité 999999999, le duo italien auteur de performances toujours de très grande qualité ! L’association toulousaine MoonTrip sera également représentée avec son artiste APLN. Bausch, Gaël F. et No Devices viendront compléter cette soirée follement acidulée !

Pour la suite, il faudra être patient ! En effet, L’Arena va faire peau neuve et a besoin de 5 semaines de repos afin de réaliser des travaux monumentaux. La surprise sera totale puisqu’aucune information n’a fuité sur cette nouvelle Arena et il n’y aura qu’un seul moyen de se rendre compte du changement : participer à la prochaine HardArena !

Cette HardArena s’annonce déjà mythique, puisque les places partent très très rapidement. La cause ? Un line-up incroyable, avec le roi hollandais du Raw : Warface. Habitué désormais de réaliser des évènements en solo, Warface viendra dans notre belle ville rose détruire la nouvelle Arena ! Pour que la destruction soit total, qui de mieux que Dimitri K pour assurer la partie Uptempo ? Ses kicks ravageurs et ses sonorités envoûtantes viendront suivre la puissance de Warface. Le French et Maddox viendront compléter ce line-up mais également la pépite Hardstyle Française Damien RK que nous avions interviewé lors de l’édition 2019 de l’Electrobeach Festival ! (interview à retrouver ICI)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s