On y était : Koalition Hardcore Edition !

Le 17 janvier dernier, Karnage nous offrait une fois de plus un plateau de très grande qualité à l’occasion de la Koalition Hardcore Edition. Au programme : Regain, Rebelion, The Sickest Squad, Hatred et The Dark Horror. Petit changement notable comparé aux autres soirées, le MC Renegade accompagnera les DJs tout au long de la soirée !  Le Karnage Soldiers Hackash s’est quant à lui chargé du warm-up.

© Anthony Padawan

Nous sommes arrivés à 00h30, juste le temps d’apercevoir Hackash sur la mythique scène du Bikini. Occupé à distribuer les premiers kicks de la soirée, il a notamment joué « Darkest Hour » de Sub Zero Project. Ensuite, Regain s’installe, en compagnie du MC Renegade, pour un gros set Raw. Le Bikini se remplit progressivement, les fêtards profitent de la qualité du système son et l’ambiance générale commence à prendre ! Le Polonais en a profité pour jouer son tout nouveau remix « Machinegun ». Il finira sur des puissants kicks plus rapides, s’apparentant à de l’Xtra-Raw pour introduire le duo Rebelion.

Les écossais prennent place à 1h50 du matin. Renegade est toujours sur scène et s’occupe de maintenir l’attrait de la foule avec des « Ça va Toulouse ? » ou des « Ici c’est… Toulouse ! ». Comme lors de la Fury ! #4, les Rebelion ne sont pas venus pour être doux. Leurs kicks sont dévastateurs et produiront un set progressif en BPMs nous menant jusqu’à la fameuse « Last Resort » de Warface et Deadly Guns et un remix aux sonorités Industrial de « Gangzterism » initalement d’Angerfist.

La fin du set de Rebelion s’approche, nous décidons de retourner en backstage afin de réaliser l’interview de The Dark Horror. Le Belge nous a accordé un petit peu de son temps afin de se livrer sur son nouvel album, son ascension fulgurante sur la scène Uptempo ainsi que ses projets à venir, un grand merci à lui ! Interview que vous pourrez retrouver très prochainement sur Valliue !

Une fois l’interview finie, nous sommes tout de même allés apprécier la Frenchcore des deux Italiens The Sickest Squad qui nous ont joué leur track avec Andy The Core « Fake Drop », « Lose Your Mind » avec le Dr. Peacock ou leur célèbre track « Zombie ». Le duo a également fait un clin d’œil à Billx avec son hard edit de « Rolling Paper » (dont vous pourrez retrouver notre article ICI) avant d’augmenter progressivement le tempo en vue d’introduire les Hatred.

Les deux hommes masqués ne sont clairement pas venus pour endormir les foules. D’entrée de jeu, ils jouent leur nouvelle track « Born For Hardcore », aussi anthem du festival Army Of Hardcore 2019, en compagnie de Tha Watcher. S’en suit une déferlante de kicks et de BPMs pour les plus grands fans de violence, avec leur édit de « Harmony Of Hardcore » et « The Best » de Cryogenic. Les plus connaisseurs ont su reconnaître « Genocide » ou « Addicts » (dont vous retrouverez notre article ICI) pour un finish Terror des plus endiablés !

Dernier set de la soirée et pas des moindres : le jeune et prometteur The Dark Horror. La foule sait à quoi s’attendre, et pourtant ! Ses reconnaissables feintes créent toujours la surprise, y compris pour nous ! Le MC descend aux barrières afin de chauffer les fêtards les plus proches, pendant que le Belge délivre ses fameux kicks. Son nouvel album (dont vous retrouverez notre article ICI) est à l’honneur : « Boombastic », « Like Cocaïne From Bolivia » ou « Fire In The Hall » sont notamment jouées. The Dark Horror est à l’aise sur scène, il se permet des petits pas de danse, mixer en se cachant les yeux, et n’hésite pas à prendre le micro afin de communiquer avec la foule littéralement en feu malgré l’heure tardive ! C’est en toute fin de set qu’il décide de nous lâcher sa légendaire bombe « Crispy », afin de clôturer une magnifique soirée !

Encore une fois, c’est une soirée de très grande qualité que Karnage nous a proposé ! Le son était réglé aux petits oignons pour le plus grand plaisir des fêtards. Le line-up était très attirant par sa variété et la qualité des artistes. Merci à eux de nous avoir offert la possibilité de réaliser l’interview de The Dark Horror que nous remercions également. Pour ce qui est des futures soirées, vous pourrez retrouver le Karnage Soldiers STV qui s’occupera du closing de « In Bikini Dura Electro » en compagnie d’autres organisations telles que Plein Phare, Fall Industry, Vandal Records ou Candyhouse ! S’en suivra le 4 février la « Soirée Clutcho’ » en compagnie notamment de The Clamps, Ojüun et Hackash. Enfin, rendez-vous le 15 février pour la 5ème édition de « The Lost Island » avec un line-up monstrueux comprenant MBK, Radium, Lenny Dee ou un triple versus entre Goetia, eDUB et Detest !