Gesaffelstein – Novo Sonic System

Gesaffelstein, que ce nom a fait couler d’encres ces derniers temps. La sortie d’Hyperion fut un échec critique comme rarement vu. Nous étions presque les seuls à défendre cette œuvre (notre article ici), rejetée du plus grand nombre. Nous le considérions comme un album représentant le début d’une nouvelle ère.

Ce qui insinuait que de nouveaux titres devaient suivre rapidement. Et c’est le cas. Nous avons aujourd’hui le plaisir de vous parler de Novo Sonic System, le nouvel EP du nouveau Gesaffelstein.

Le suspens ne va pas durer longtemps, cet EP est sans doute le plus complet, et le mieux produit de la carrière de Gesaffelstein. Et cela grâce à une ambiance 80’S parfaitement maitrisée (jusque dans les magnifiques cover dévoilées). « Orck » ouvre de la plus belle des manières cet opus, avec les premières notes qui permettent directement d’identifier le producteur français. Un titre très énergique, euphorisant à souhait, bref du Gesa comme les fans l’aiment. Puis « Dance X » prend la relève et révèle le côté rétro de Novo Sonic System. Une face totalement assumée avec des synthés tout droit sortis de l’esprit d’un Giorgio Moroder. Le tout accompagné par des basses rondes et envoutantes.

« Ignio » est la troisème track de l’EP et sans doute la plus marquante. Car elle mixe à merveille les univers de « Orck » et « Dance X« . Une production sous stéroïde compressée comme un 33 tours des années 80. C’est franchement bluffant. Et au cas où vous vous disiez que cet EP a été fait rapidement à la suite de l’échec d’Hyperion, pour satisfaire les fans, « Doom » vous prouve que ce n’est pas le cas. En effet cette track, dark à souhait, fût entendue lors du set présenté à Coachella en Avril dernier. « Metalotronics » prend la suite et apparaît en deca des autres productions. Pas de réelle surprise sur ce morceau qui reste dans la veine d' »Ignio« , mais en représentant un Gesa de l’ère « Aleph« . Enfin « Nove Sonic System » vient parachever cet EP de la plus belle des manières. Le rythme est lent et l’attention tout entière est portée à des FX d’une autre époque.

« Novo Sonic System » restera comme une œuvre à part dans la discographie de Gesaffelstein. Il ne ressemble à rien de ce qu’il a produit avant, et devrait quand même ravir les fans de la première heure grâce à une énergie globale délirante. Et c’est sur ce point que le Français nous surprend le plus. Alors qu’on aurait pu croire qu’il reviendrait aux sources, à la suite de l’échec de son dernier album, il continue quand même de prendre des risques. L’ère Hypérion est donc définitivement lancée et Gesaffelstein peut reconquérir le cœur des fans. Nous avons hâte de voir ce que tout ça pourra donner en live. Les premières dates françaises ne devraient pas tarder à être annoncées.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s