Interview : Bali Bandits (EN + FR)

© Facebook : Bali Bandits

Quatrième interview réalisée lors de notre venue à la Dancefair, où nous avons eu la chance de rencontrer le duo Bali Bandits. De leurs débuts avec leurs Electro Bangers à leurs dernièrs morceaux plus Electro/Pop, ils nous expliquent leurs projets, leurs sessions studios et leur vision de la musique. Voici l’intégralité de ses propos :

Salut les Bali Bandits, pouvez-vous vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas ?

Jordi : Bonjour à tous, je suis Jordi de Bali Bandits ! Voici mon ami Jan et nous faisons de l’électro avec des beats assez Bouncy. Nous avons sorti des morceaux sur des labels comme Spinnin, Hexagon, Musical Freedom. Nous faisons également des remix pour d’autres artistes comm Martin Garrix, Galantis, Zedd…

C’est la question de base de notre site… Quelle est votre définition de la musique électronique ?

Jan: Nous aimons beaucoup la musique électronique car il n’y a pas de limite à la création musicale. Vous pouvez faire tout ce que vous voulez, n’importe quel genre de musique, juste avec votre ordinateur portable. C’est un atout majeur pour la musique électronique.

Jordi: Par exemple, je jouais de la batterie et mes compétences en guitare et en piano n’étaient pas si fantastiques. Mais j’ai tendance à mieux me débrouiller avec un ordinateur portable (rires).

Jan: C’est parce que nous sommes nuls au piano ou à la guitare que nous aimons la musique électronique (rires).

Vous venez de sortir Lucky Chances en featuring avec KSHMR, qu’on ne présente plus. Comment est née cette collaboration ?

Jan : Cela faisait un moment que KSHMR jouait beaucoup nos tracks dans ses sets. Il nous a dit : «Les gars, j’aime beaucoup vos chansons, on devrait travailler ensemble». Il nous a envoyé ses idées et nous a confié : «Je suis bloqué sur ce projet. Peut-être que vous pouvez essayer de travailler dessus». Nous l’avons repris et nous avons choisi un axe plus funky, comme nous l’aimions… Et nous l’avons fait (rires).

Jordi : Oui, il nous a envoyé ses idées, il nous a contactés sur Twitter et nous a dit: «Les gars, j’aime vraiment votre musique, travaillons ensemble !». C’était assez amusant de voir une notification de KSHMR (rires).

Vous êtes reconnus pour vos banger Electros qui ont été joués dans les plus grands festivals. Votre dernière release Girls & Boy est beaucoup plus Pop mais on reconnaît votre style. Est-ce que vous comptez élargir votre répertoire et produire des tracks plus Electro/Pop ?

Jordi : Oui, les deux en fait. Nous avons prévu des morceaux clubby, mais nous aimons aussi la musique Pop. Il s’agit de frapper aussi fort que possible mais plus avec bonnes mélodies.

Jan : Oui pour la chanson « Girls & Boys« , nous avions un très bon vocal. Cela n’avait pas de sens d’avoir un très bon vocal et d’en faire une track hyper hard. Parce qu’un DJ a tendance à ne jouer que des hits avec des vocaux, comme celles que vous entendez à la radio. Une track hard avec le vocal de « Girls & Boys », cela n’avait pas vraiment de sens.

De nombreuses personnes vous ont découvert grâce au remix de votre morceau “Welcome” par Dyro. Pensez-vous que ce remix a été un boost pour votre carrière ? Pensez-vous que Dyro a joué un rôle dans votre début de carrière ?

Jan: Oui, c’était une très bonne poussée pour notre carrière. Dyro nous a aidé à la production et à la sortie de la chanson. Et bien sûr, à cette époque, il était un DJ très populaire. C’était un bon départ pour dévoiler notre musique.

Certaines musiques comme “Voulez-vous” ou la récente “Girls & Boys” contiennent les paroles dans les vidéos officielles. Pourquoi les mettre en avant visuellement ?

Jordi: C’est essentiellement pour apprendre les paroles, la plupart des jeunes auditeurs n’ont pas une connaissance complète de l’anglais. Avec le clip, ils peuvent donc lire les paroles.

Vous avez sorti des tracks sur de nombreux labels tels que Spinnin, Hexagon et même Dharma, pourquoi une telle variété ?

Jordi: Parfois, nous créons quelque chose et cela ne correspond pas nécessairement à un label que nous avions en tête. La plupart du temps, nous l’envoyons simplement au label qui nous plait.

Jan: La première fois avec Musical Freedom, ils avaient tendance à vouloir plus des morceaux clubs. Hexagon était plus Future House, Hysteria était plus funky, Spinnin était plus Pop pour les grands artistes. C’est pourquoi nous aimons la variété. Si nous avons une piste funky, nous essayons Hysteria. Pour une track Future House, nous essayons Hexagon. Nous essayons de faire correspondre la chanson avec le label.

Jordi: Nous n’avons pas de label en tête lorsque nous créons des chansons. La plupart du temps, nous la produisons et nous voyons ensuite qui l’aimera. Parfois, nous créons quelque chose et cela ne correspond pas nécessairement à une étiquette que nous avions en tête. La plupart du temps, nous l’envoyons simplement au label qui nous plaira !

Spinnin est un géant de l’industrie musicale, tandis que les deux autres ont été fondés par des artistes du milieu. En tant que producteur, y a t-il une différence importante au niveau de la démarche et de la conception d’un morceau, selon l’origine du label ?

Jordi: Un sous-label de Spinnin créé par un artiste présente l’avantage que l’artiste va soutenir votre morceau. Il va probablement le jouer en direct et utiliser ses réseaux sociaux pour le faire connaître. C’est la différence entre, par exemple, Dharma et Spinnin. Lorsque vous sortez une track via Dharma, Spinnin et KSHMR concentrent tous les efforts sur la promotion de votre release.

Vous venez de donner une conférence sur la collaboration online avec KSHMR. Est-ce que c’est terminé le temps où des artistes passaient ensemble des journées entières en studio ?

Jan: Non du tout. Nous avons composé une chanson avec Bingo Players par exemple, nous sommes allés dans son studio et nous avons terminé la chanson ensemble. Mais pour le morceau avec KSHMR, c’était assez difficile à cause de son emploi du temps et il vit vraiment très loin. Donc, celui-ci était purement en ligne. Mais nous pouvons travailler dans les deux cas. Cependant, c’est tout de même amusant de passer du temps avec d’autres artistes. Nous avons discuté avec KSHMR, mais plus tard, lorsque la chanson était finie. Il était en Hollande cet été et nous sommes allés passer du temps avec lui. Mais pour la collaboration, nous en avons parlé uniquement via Skype et Facetime.

En ce moment, on vous voit moins en clubs et festivals, pourquoi ?

Jan: Oui, nous venons de faire une grosse tournée en Chine, et maintenant nous produisons beaucoup en studio.. Nous nous concentrons sur la création de nombreux morceaux. En général, nous aimons faire les deux.

Quels sont vos prochains projets ?

Jan: Notre prochain projet est un nouveau single, C’est une chanson vraiment funky qui s’appelle «Fire in your Soul» et sort sous Hysteria. Je chante sur la chanson, c’est une première, c’était vraiment amusant. C’est vraiment cool, mais ce n’est pas un club banger. Si nous devons décrire le morceau en un mot, je dirais » WOOOHOOO » (rires).

Merci d’avoir répondu à nos questions ! Avez-vous un dernier message à faire passer pour le public Français ?

Jan: Baguette (rires).
Jordi: Tour Eiffel (rires). Merci de nous recevoir, nous espérons que les Français aiment notre musique. Si nous sommes en France pour jouer un show, nous vous le ferons savoir !


Hi Bali Bandits ! Could you introduce yourself for those who might not heard about you ?

Jordi : Hello everyone, I’m Jordi from Bali Bandits ! Here’s my friend Jan and we make bouncy electronic beats. We’ve released music on record labels like Spinnin, Hexagon, Musical Freedom, …

We also do remixes for other artists as well like Martin Garrix, Galantis, Zedd,…

This is the basic question of our website… What’s your definition of electronic music ?

Jan : We really like electronic music because there’s no limit in creating music. You can do anything you want in any genre you can think of, just with your laptop and that’s a great thing about electronic music.

Jordi : For example, I used to play drums and my guitar and piano skills weren’t that fancy. But I tend to be pretty ok when using a laptop (laughs).

Jan : It’s because we suck at playing the piano or guitar that we like electronic music (laughs).

Jordi : Yeah that’s what define electronic music for me, I can use my laptop.

You’ve just released “Lucky Chances” featuring KSHMR. How does this collaboration started?

Jan : It has started a while back when KSHMR was playing our songs a lot during his sets and he said “Man, I really like your songs, we should work on something together”. He sent us his ideas and said “ I’m stuck on this one maybe you can try to work on it” and we got into something more funky, like we do… and we did (laughs).

Jordi : Yes he sent us his ideas, he hit us up on Twitter and said “Guys, I really like your music, let’s work together”. It was kind of fun to see a notification from KSHMR.

You are well-known for your Electro Bangers, played in many big festivals. Your last release “Girls & Boy” is a more Pop one but we recognize your fingerprint. Have you planned to produce more Electro/Pop track ?

Jordi : Yes, both actually. We’ve planned some clubby tracks but also we like Pop music as well. It’s less about hitting as hard as you can and more about good melodies.

Jan: Yes for the song “Girls & Boys” we had a really good vocal and we think it doesn’t make sense to have a really good vocal and turn it into like a loud track. Because a DJ tend to play only Hit vocals, like the ones your hear on the radio, or their own vocals and don’t play other vocals track that much. So it doesn’t really makes sense.

Many people have discovered you with Dyro’s Remix of Welcome. Do you think that this remix has been a boost for your carreer ? Do you think that Dyro played an important role in your early career ?

Jan : Yes it was a really good push for our career. Dyro helped for the production and the release of the song. And of course at that time he was a really popular DJ. It was a smooth lift-up to release more music.

Many of your tracks such as “Voulez-vous” or “Girls & Boy” contains the lyrics in the official music video. Why do you put on the first plan?

Jordi : It’s basically to learn the lyrics, most younger listeners don’t have the full English knowledge so they can read them.

You’ve released tracks on many labels such as Spinnin, Hexagon or even Dharma, why such a diversity?

Jordi: Sometimes we create something and it does not necessarily fit a certain label we had in mind. Most of the time we just send it to the label we think will like it.

Jan : At the first time with Musical Freedom, they tended to do more clubby kind of things and Hexagon was more Future House, Hysteria was more funky, Spinnin was Pop for bigger artists. So that’s why we like to spread it. If we have a funky track we try Hysteria, for a future house track we try Hexagon. We try to fit the song with the label.

Jordi : We don’t have a label in mind when we make songs. Most of the time we make it and then we see who will like it.

Spinnin is a huge record label in the music industry, Hexagon and Dharma has been founded by artists. As a producer, is there a difference between the process and the creation of a track

Jordi : A sub-label of Spinnin that has been created by an artist has the advantage that the artist is going to support your track. They’ll probably going to play it live and use their socials. It’s the difference between for example Dharma and Spinnin, when you release a track through Dharma, both Spinnin and KSHMR will have a full focus on your track.

Jan : It’s like an extra promo for us.

Is the time when Producer spent entire days in the studio over ?

Jan : No, we did a song with Bingo Players for example and we went to his studio and we finished the song together so we do collaboration in real life you know. But for the one with KSHMR it was pretty hard because of his schedule plus he is living really far away. So this one was purely online. But we can work both ways, it’s fun to hang out with other artists of course, and we did hang out with KSHMR but later on, when the song was finished. He was in Holland this summer and we went to hang out with him. But we talked about the song through Skype and Facetime.

At the moment, we don’t see you in clubs or festivals a lot, why ?

Jan : Yes we just toured through China, we had a pretty big tour there and now we just produce a lot. We are focusing on making a lot of tracks also. But we like to do both.

What are your next projects ?

Jan : Our next project is a new single, it’s going to be premiered next week I think and it’s a really funky song. It’s called “Fire in your Soul” and it’s going to be released on Hysteria. I’m singing on the song, that’s a first so it’s was really fun. It’s a really cool thing but it’s not a club banger. If we would describe in a word, I would say WOOOHOOO.

 Thanks for answering our questions ! One last word to share ?

Jan : Baguette (laughs)

Jordi : Eiffel Tower (laughs). Thanks for having us, we hope that the French people like our music. If we are in France to play a show we will let you know.

Réalisation : Remicrd, Pierre / Préparation : Remicrd & Valso / Retranscription : Pierre / Traduction : Remicrd / Montage : Remicrd

Une réflexion sur “Interview : Bali Bandits (EN + FR)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s