Interview : D.O.D


Suite à son incroyable année, avec différentes sorties remarquées sur Size Records ou encore Axtone, nous avons décidé d’interviewer le britannique D.O.D. De sa vision de la musique électronique à son style Future Jack, retrouvez ci-dessous l’intégralité des réponses qu’il nous a accordé.

Salut Dan, est-ce que tu peux te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?

Je suis un DJ et producteur d’électro et je viens tout droit d’Angleterre !

C’est la question basique de notre site. Quelle est ta définition de la musique électronique ?

Pour moi la musique électronique, aussi mielleux que cela puisse paraître, est quelque chose qui connecte les gens. Si tu écoutes un style d’électro et que tu vas dans un club qui passe ce style, tu te retrouveras avec des gens qui seront sur la même longueur d’onde que toi dans la même pièce. L’électro c’est un style de vie. Elle peut aussi t’aider à t’évader du reste du monde, comme toutes les autres musiques en soit, mais elle peut aller dans des sonorités plus bizarres et libérer totalement ton esprit.

Cela fait presque une décennie que tu es dans le monde de la musique électronique. Que penses-tu de son évolution et des tendances actuelles ?

Je trouve ça génial. Je suis heureux d’être un membre d’une communauté de personnes qui grandit autant. Il y a tous les âges, toutes les ethnies. En terme de tendance, il y a une seule chose que je veux dire… la House ne meurt jamais. Trap, Bass House etc viendront et repartiront. La House, quant à elle, sera toujours là.

Tu es un artiste qui produit des tracks dans des styles différents et sur de nombreux labels. Te reste t-il un style de musique que tu n’as pas appréhendé auquel tu aimerais t’essayer et il y a t-il un label sur lequel tu rêverais de signer une track ?

J’ai touché à pas mal de styles en tant que D.O.D mais pour les deux dernières années je suis resté dans mon propre style que j’aime appeler Future Jack. J’écoute beaucoup d’autres styles d’électro. Je suis assez ouvert d’esprit sur ce sujet. En fait, j’ai quelques alias sous lesquels je touche à différents styles. Un alias où je fais une de sorte Tech House assez bizarre, les autres font de la Deep, de la Melodic House. Produire sous différents noms me permet vraiment de développer ma créativité et d’ouvrir mon esprit sur des choses que je ne fais pas normalement, ce qui est génial !

Tu as eu une année formidable avec les sorties de « Sixes », « Satisfy » ou encore « Unforgettable » sur des labels prestigieux comme Axtone ou Size, quelles sont tes impressions?

C’est incroyable ! Je n’avais même pas rêvé d’avoir une aussi grosse année, mais tout s’est mis en place naturellement. Je ne peux pas assez remercier tout le monde pour le succès de cette année. Notamment Axwell, qui a vraiment cru en moi et a poussé ma musique comme un malade. J’ai travaillé tellement dur ces cinq dernières années pour arriver où j’en suis et c’est tellement incroyable de voir que tout décolle. Ce n’est que le début en même temps, mon équipe et moi-même avons de gros projets !

Tu viens juste de sortir « Don’t Wait » avec Tommy Trash une nouvelle sortie Future Jack. Comment définirais-tu ce genre que tu as toi même élaboré?

La Future Jack tourne autour de grosses basslines groovy, un beat “jacking” et des petits synthés à vous retourner le crâne ! Ca va exploser, croyez moi !

Tu as vécu un été incroyable avec notamment un passage sur la Axtone stage au Tomorrowland. Quel a été à ce jour ton meilleur souvenir sur scène ?

Cette année a été génial pour les déplacements, j’ai été assez chanceux pour jouer dans tous les principaux festivals cette année. Mes sets préférés ont été ceux à la Axtone Stage au Tomorrowland, la Jacked Stage au Balaton Sound et aussi l’Ultra Miami ! Aller en tournée autour du globe pour jouer ma musique devant les fans est une sensation incroyable.

Tu as fait la track « Taking You Back » il y a de cela un an et demi. Sa construction est assez particulière car les bridge entre les drops sont composés uniquement d’énormes montées. Quelle a été ton inspiration pour cette construction ?

« Taking you back » a vraiment été le début de la Future Jack pour moi. J’en avais marre d’entendre les mêmes sons dans mon environnement musical, donc je voulais changer un peu les choses. A la base, la chanson avait un break un peu différent, mais après l’avoir jouée quelques fois et après quelques discussions avec Bobby Burns (le conseiller de Wall Recordings à l’époque), j’ai fini par le changer avec ce son d’aspirateur pour le break. Pour moi, ça fait vraiment toute la chanson, et elle est encore d’actualité aujourd’hui ! J’adore jouer ce son.

Cette track est d’ailleurs restée pendant très longtemps dans le set d’Axwell Ingrosso et a même servi à révéler leur track « Dark River » au cours d’un mash-up démentiel. Qu’est ce que cela fait d’entendre sa production être emmenée aux quatres coins du monde par deux des plus grands DJ au monde ?

C’est génial. J’ai le sentiment que ces gros headliners étaient à la recherche de quelque chose de différent. Je m’efforce d’être original et de sortir du lot, donc peut-être que c’est la raison pour laquelle je reçois autant de soutiens.

Tu étais récemment à l’Opium Club Toulouse pour un week-end spécial Axtone. Est-ce que c’était ta première date en France ? Qu’as-tu pensé du public français ?

Aussi marrant que cela puisse paraître, c’était la première fois que je jouais en France ! J’ai adoré depuis le moment où j’ai atterri à Toulouse, la ville est belle et les gens sont super cool aussi. Le public était génial, très ouvert d’esprit et plein d’énergie. Je meurs déjà d’impatience de revenir !

Est-ce que tu pourrais nous en dire plus sur tes projets à venir ?

J’ai un nouveau son “Incline” qui sort le 13 Octobre sur Axtone dans mon style Future Jack (ndlr : l’interview a été réalisée avant). Axwell l’a choisi avant la fin de l’été et les gens sont devenus fou pour elle ! J’ai envoyé cette track à pleins de headliners ces derniers mois et ils la jouent tous, ce qui est très bon signe. Je suis excité à l’idée de voir ce que deviendra ce son, il y a beaucoup de buzz autour de lui en ce moment.

Merci pour tes réponses à nos questions ! Un dernier message à faire passer ?

Pas de soucis. Merci pour tout le soutien permanent, ça va être une année géniale !

Préparation : Wag, Nico, Valso, Ben Altet / Traduction : Wag

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s