On y était : Inox Festival 2016 !


FESTIVAL INOX-170

Le 14 mai à Sesquières, se déroulait l’une des soirées de l’année pour le monde de la nuit toulousaine. L’Inox Festival était de retour pour cette 14ème édition, plus attendue que jamais. Victime de quelques critiques les années passées (comme quoi le festival alignait des artistes un peu trop Mainstream), la programmation 2016 a proposé de grosses pointures Techno et Tech-House, pour le plus grand bonheur des festivaliers. Comme habituellement, la soirée se déroule dans deux salles : le Live, et l’Inox Club. Nous vous racontons notre soirée passée :

FESTIVAL INOX-22

Après avoir fini tardivement le boulot, on arrive donc un peu en retard malheureusement. J’en profite donc pour remercier personnellement mes collègues de travail, qui ont fourni un effort supplémentaire afin de me laisser partir plus tôt et profiter un maximum de la soirée. Une fois arrivé au Parc de Sesquières, on peut directement se rendre compte du monde, au vu du parking blindé et de la file d’attente plutôt longue. Nous ratons malheureusement les performances du français Romulus. Nous n’avons pas eu la chance non plus de voir The Deep Brothers, ainsi que Charles Fenckler. Nous nous excusons, et espérons que les personnes présentes ont bien kiffé ces moments-là ! 1h du matin approche, on entre enfin dans le complexe.

FESTIVAL INOX-50

A peine arrivé, on se sent un peu perdu, vu le changement des lieux ! En effet, anciennement appelée « La Dune », cette boîte de nuit renommée « Le Live » a totalement été réaménagée ! Etant habituellement une boîte généraliste, l’Inox Festival est alors pour nous une des seules occasions pour venir dans cet établissement. Il en faut pour tous les goûts. C’est grand, l’espace est bien occupé avec des bars au milieu du « dancefloor », mais surtout… il y a un gros sound system ! On sait donc qu’on va profiter un max. Muni d’une bière, on part donc directement devant les caissons ! L’Allemand Henrik Schwarz démarre son set, c’est donc parti parti pour 1h30 de Deep/Tech-House. C’est purement subjectif, mais son set a été l’un de nos préférés de la soirée. Pendant ce temps là, les Octave One jouent dans l’Inox Club, rempli ! Les pionniers de la Techno de Detroit (avec Jeff Mills, évidémment) ont reçu l’accueil qu’ils méritaient.

FESTIVAL INOX-102

La tête d’affiche de la soirée prend possession des platines du Live à 2h30. Le complexe est alors quasiment blindé, le public a répondu présent. Jamie Jones s’exerce donc dans la salle principale. Le britannique n’a pas déçu, en restant sur un rythme élevé durant pas moins de 3h. Au même moment, c’est la Techno berlinoise qui est mise en avant dans la salle secondaire (donc l’Inox, vous l’avez compris) avec Marcel Dettmann. Ca tape comme on l’aime. On en profite donc pour prendre pour prendre une photo avec l’Allemand à la fin de son set. On peut, par contre, souligner quelques différences entre les deux salles. Le Live possède un meilleur sound system que l’Inox, et on sent vraiment la différence en jonglant entre les deux scènes, malheureusement. On peut également parler de la chaleur pesante dans la salle secondaire. Cependant, tout cela reste peu important, puisque les artistes nous font oublier tout cela en envoyant du lourd.

FESTIVAL INOX-73

Jamie Jones est suppléé par Apollonia, dernier groupe de la soirée à jouer au Live. Le trio parisien joue lui 4h30, et effectue le closing de la salle en toute beauté. A l’inox par contre, les groupes s’enchainent. Le duo Clouds balance leur grosse techno ! On a vraiment apprécié la performance des deux britanniques. Tout comme on a également beaucoup aimé le set suivant, à savoir celui de Surgeon. Vu le nombre de retours positifs sur les réseaux sociaux, on peut dire que le Britannique a fait le taff ! 7h30 et pour tout vous dire, notre organisme est très fatigué. Mais comment ne pas être bercé par de la Techno ? Le nombre de courageux est élevé, puisque le public est encore présent en masse. On continue avec les artistes Outre-Manche, puisque c’est au tour de Truss & Starlight de jouer. Ils laisseront leur place à Randomer, lui aussi britannique. Il se charge de faire le closing de cette 14ème édition de l’Inox Festival, en faisant danser la foule jusqu’à 9h30.

FESTIVAL INOX-79

Un grand merci à toute l’équipe de l’Inox Festival pour cette soirée de folie, à Gaël pour nous avoir fait une nouvelle fois confiance, aux artistes présents, et au public qui a répondu une nouvelle fois présent ! Merci encore à mes collègues de travail qui ont tout fait pour que l’on fasse ce reportage pour vous. On se retrouve l’année prochaine pour la 15ème édition de l’Inox Festival !

Crédit photo : Christelle D. Photographe 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s