On y était : The Lost Island #5

© Anthony Padawan

Le 15 février dernier eut lieu The Lost Island #5, retour sur cette sacrée soirée post Saint-Valentin ! Une fois encore, Karnage nous a offert la crème de la crème, revenons sur cette soirée en quelques lignes.

A notre arrivée, Ophidian était déjà en place alors que le Bikini se remplissait petit à petit. Malgré le Hardkaze Festival se déroulant le même soir, les fêtards ont répondu présents. Le Hollandais quant à lui, nous a livré un gros set Industrial Hardcore. Il en a profité pour lâcher sa bombe « Nothing Is Real » avec Angerfist ! Tout au long de son set, on a pu remarquer de gros visuels à l’image de « The Lost Island ». C’est ensuite au tour de Radium de prendre place. Le Français n’a pas souhaité nous épargner : son set comprenait peu de pauses. Sur un mapping mélangeant des anges avec fond de matrix, accompagné de gros flashs lumineux, il n’a pas hésité à faire asseoir la foule sur « Win Or Sin » tiré de l’album « Game Grid » de Psiko (dont vous retrouverez notre article ICI).

© Anthony Padawan

2h50 était surement l’heure la plus attendue, la preuve ? Une fêtarde a fait le déplacement d’Hambourg spécialement pour ce set. La légende Lenny Dee nous a fait le plaisir d’être à Toulouse ce soir-là, avec Malke à ses côtés. D’entrée de jeu, ce dernier montre son talent à la batterie : il suit les kicks aussi sombres que puissants que Lenny Dee nous propose. Tous deux déchaînés et pris de folie, ils nous ont offert un set d’anthologie : Lenny Dee s’occupant des sonorités énervés et Malke se consacrait aux mélodies. On notera aussi que Malke sait se servir des platines, car il a multiplié les allers-retours entre sa batterie et la table de mixage ! On s’approche lentement vers la fin de set, c’est à ce moment que Malke décide de faire raisonner un solo de batterie … Impressionnant !

© Anthony Padawan

Pour ce qui est de folie, Karnage a encore une fois fait fort ! Un très original triple versus entre Goetia, eDUB et Detest. A peine le temps de nous remettre du set précédent, d’énormes kicks puissants de Detest retentissent. Chacun défile à tour de rôle pour transmettre sa touche personnelle… Reconnaissable instantanément ! Ce versus promettait une grande diversité de tracks, c’est chose faite avec entre autres « Wanna Play », le remix « Hai La Noi » de eDUB ou encore la toute dernière production de Goetia : « Screwface » (dont vous retrouverez notre article ICI)

© Anthony Padawan

Le closing de la soirée sera sous les couleurs de l’Espagne. Après avoir démoli le FollowMe il y a quelques années, MBK performait sur la mythique scène du Bikini. Il commence son set en toute légèreté avec « Heart Attack » (en featuring avec R3T3P). La foule a su donner ses dernières forces sur des tracks telles que « Pure Domination » ou la légendaire « Basement » en collaboration avec Trespassed. Durant ce set, les visuels ont annoncé le prochain événement de Karnage : Fury #5. Pendant ce temps, MBK finit de nous achever avec « Veneno » puis termine sur « Overboosted », une track aussi mystique que puissante !

© Anthony Padawan

Une énorme soirée signée Karnage, qui a su nous offrir des artistes de renommée internationale. Un grand merci de nous avoir permis d’admirer notamment l’excellent live de Lenny Dee & Malke, ainsi que le triple versus entre Goetia, eDUB & Detest. Comme cité plus haut : le rendez-vous est pris le 16 mai 2020 pour la Fury #5, avec Sickmode (qui n’est autre qu’Aleandro, ancien binôme de Davide, plus connu sous leur nom de groupe Malice). On y retrouvera aussi les phénomènes Riot Shift, ainsi qu’un B2B entre Lady Dammage & Spitnoise. Enfin, la dose de folie viendra de Cryogenic, déjà présent au Day One Festival !

3 réflexions sur “On y était : The Lost Island #5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s