On y était : Tartine #1 au Cabaret Sauvage

Après une première apparition au Glazart fin décembre 2019, la Tartine Spread DNB a pris possession du Cabaret Sauvage le 22 février. Après avoir invité notamment The Prototypes lors de sa précédente édition, les organisateurs ont mis la barre encore plus haut avec ce premier événement de 2020. On avait hâte de voir les sets de Calyx & Teebee et de Bredren. Alors, c’est parti pour la Tartine 01 !

Nous arrivons sur place et la première remarque qu’on se fait est que le cabaret sauvage est un lieu assez incroyable. C’est l’une des trois salles de concert mythiques du parc de la Vilette, avec le Zénith et le Trabendo, et c’est sans aucun doute possible la plus belle. Entièrement rénové, le chapiteau se fond parfaitement dans son environnement, et le fait qu’il soit en bord de Seine ajoute encore un charme supplémentaire. A l’intérieur, le constat est le même, ce lieu est tout bonnement sublime. L’ambiance Cabaret / Cirque ressort parfaitement avec bien évidemment cette disposition en cercle avec des banquettes dans le fond de la salle. L’espace extérieur est très grand et permet de parler tranquillement autour d’un verre au bord de la Seine.

© Alephshot

Avant de rentrer dans le détail des prestations auxquelles nous avons pu assister, nous tenons aussi à souligner la qualité de la sono tout au long de la soirée. Le son était à un niveau parfait que ce soit en termes de puissance et de précision. Nous commencons donc avec le set de Bredren. Le groupe belge composé de trois membres était représenté par Adrien Van Djik pour cette soirée. Et c’est devant un public alerte et connaisseur que les dernières productions du groupe ont résonné dans tout le chapiteau. Notamment « Flick Knife » issu de leur EP Inferno sorti sur 1985, le label d’Alix Perez. AC13 et Ben Snow prendront la suite et réaliseront, à nos yeux, la meilleure prestation de la soirée. Devant un public bouillant le light show s’affole et les Anglais enchainent les titres avec une grande cohérence. Le remix d’Annix de « Show Me The Light » des Delta Heavy scotche toute la salle tandis que la puissance de « Program » des Chase & Status se marie parfaitement au milieu de ce set maitrisé.

Puis, c’est autour des têtes d’affiche de la soirée Calyx & Teebee de prendre les commandes des platines. Le Cabaret Sauvage est alors à sa capacité maximale et le public présent ne va pas être déçu, loin de là. On assiste à un set surpuissant de la part des Anglais qui démontrent qu’au delà de leurs tubes légendaires que sont « Long Gone » et « Pure Gold« , leur qualité de production reste toujours aussi élevée avec leurs dernières releases. On pense notamment à leur dernière bombe jungle « War Dub » qui a retourné la salle.

© Alephshot

La Tartine a réussi à proposer un événement de haute volée. Entre le lieu magique, le système son aux petits oignons, le line up d’une très grande qualité et le public de connaisseurs difficile de trouver quelque chose à redire. Sachez que le line up de la Tartine 02 est d’ores et déjà annoncé et les organisateurs ont mis les petits plats dans les grands en amenant sous le chapiteau du Cabaret Sauvage, Skeptical, The Upbeats ou encore Current Value. Ce sera le 3 avril et hors de question pour nous de ne pas y être !

Un grand merci à Arnaud  pour sa confiance lors de nombreux échanges. Et merci à 193 records de proposer encore un événement innovant, et auquel on souhaite le meilleur pour la suite !

 

Une réflexion sur “On y était : Tartine #1 au Cabaret Sauvage

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s