On y était : La French #3 !

© Anthony Padawan / Karnage Records 

Rendez-vous annuel pour les amateurs de Frenchcore, le 26 octobre dernier se déroulait La French #3 organisée par KARNAGE Records. Au programme de cette belle fête, Maissouille, The Braindrillerz, Streiks & Kratchs et les phénomènes du moment : Casual Gabberz ! Les Karnage Soldierz se sont occupés de chauffer la foule en début de soirée.

Arrivés au milieu du set de The Braindrillerz, nous remarquons de suite que l’énergie est présente et que la salle se remplit à vue d’œil. Comme à leur habitude, KARNAGE Records nous ont préparé le Bikini avec un son parfaitement réglé combiné à des magnifiques visuels signés VJ Lokomotion Drop. Il est temps pour nous d’aller en loges prendre nos marques. L’accueil est chaleureux et bienveillant, nous avons même croisé Sombre, STV, Hackash ou encore The Clamps.

© Anthony Padawan / Karnage Records 

1h30 du matin, c’est le début des tant attendus Casual Gabberz et leur grain de folie. On remarque qu’ils ne sont que 4 au lieu de 5, ce qui ne changera rien à la qualité de leur performance ! Dès le premier kick, nous entendons les cris de la foule… Le groupe parisien frappe au bon endroit dès le début. L’alchimie semble totale : quand un des artistes est aux platines, les autres s’ambiancent et dansent autour tandis que le MC s’occupe de chauffer continuellement la foule. En terme musical, nous les avons définis comme « surprenants » ! On ne sait jamais à quoi s’attendre : mélodies chantées, remix de Rap, kicks semblant à ceux de la Psytrance ou plus basiquement Hardcore, le tout aux allures de Gabbers. On a même eu le droit à « Comme un coq » de Von Bikräv, complètement déjanté ! Après un changement d’heure qui a dû en perturber plus d’un, le set arrive vers sa fin. C’est à ce moment là que les Casual Gabberz décident de passer « F le 17 » puis de s’énerver et s’orienter vers du Raw, laissant place à 2 pogos en l’espace de 10 minutes !

© Christelle.D Photographe / Karnage Records

C’est ensuite au tour de Maissouille, le Normand est habitué à cette scène car il était déjà présent lors de La French #2. Vêtu du merchandising de son label Hardcore France Records, il a su ambiancer la foule en prenant le micro après un très joli clapping, laissant place ensuite à « Wanna Play » de The Prophet. Les kicks s’enchaînent et ne se ressemblent pas, la variété est totale… En passant de « The Heartless » d’Angerfist, à « The Chop Show » de N-Vitral et F-Noize par « Disorder » du Dr. Peacock. Son show très énergique se finira sur un remix de « Blah Blah Blah » initialement d’Armin Van Buuren. Maissouille et sa Frenchcore ont encore une fois convaincu !

© Christelle.D Photographe / Karnage Records

L’heure du dernier set a déjà sonné ! Et pour finir en beauté, Streiks & Kratchs et leurs gros kicks Uptempo sont là pour épuiser les dernières ressources restantes. D’entrée de jeu, ils envoient « The Mashup », un de leurs plus gros succès. L’ambiance et l’énergie repartent de plus belle. Les Casuals Gabberz s’invitent même sur scène, se prêtant au jeu de photographe, vidéaste et même danseur de hip-hop sous les cris de la foule. L’avalanche de kicks continuent, très peu de répit de la part des marseillais… Et c’est pour cela qu’on les aime ! Ils n’hésitent pas à jouer leurs dernières tracks, notamment un magnifique enchaînement de « Party Rock » de leur nouvel EP sorti le 15 août dernier et « F#ckin’ With The Best » avec Unresolved (dont vous trouverez nos articles respectivement ICI et ICI) ! La fin du set arrive, synonyme d’augmentation du tempo et même de Terror ! Ils jouent alors « Reaching For The Sky » de Noisekick afin de bien nous terminer.

© Christelle.D Photographe / Karnage Records

Constat de fin de soirée : nous sommes épuisés… Ce qui est signe que celle-ci fut excellente ! La programmation était de qualité (n’oublions pas que le même soir a eu lieu la mythique Thunderdome à Utrecht), les artistes ont répondu grandement présents, jusqu’à venir s’ambiancer sur les sets des autres. Les règles sons et visuels étaient encore une fois de grande qualité et le public était en feu. La French #3 a répondu à toutes les attentes et KARNAGE Records montrent bien tout leur professionnalisme… Merci à eux ! Pour ce qui est de la suite, nous aurons le plaisir de les retrouver à la Before What The Kaze le 9 novembre prochain, à la Knockout ! avec Vandal!sm & Hard Effectz le 29 novembre prochain, et une nouvelle fois au Rex pour Karnage invite Marc Acardipane & Tripped le 13 décembre suivant. Enfin, pour les fans d’acid, retrouvez la Koalition Acid Edition #4 avec une nouvelle fois le meilleur des artistes au possible !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s