Interview Darktek


10155258_10203372007798665_1054259683_n
La hardtek est mise en avant aujourd’hui, grâce au talentueux (et drôle) Darktek qui a accepté de répondre à nos questions ! Le producteur français nous parle entre autres de son nouvel album, de son style hardtek ainsi que de ses nombreux projets qu’il a en tête. Retrouvez ci-dessous l’ensemble de ses propros :

 

Salut Darktek ! Peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?

 

Salut salut, alors voilà je m’appelle Flavien, j’ai 27 ans, je vais fêter cette année mes 10ans de composition (déjà …) et je compte bien que ça dure encore un moment (rires). Je fais principalement de la musique « Hardtek/Tribecore » qui se résume en une vitesse assez rapide, des mélodies joyeuses et des samples rigolos (sourire). J’ai, en paralèlle, un duo avec Mimaniac nommé FAKE, qui lui est plus axé hardcore et donc bien plus brutal.

 

C’est la question de base du site… Quelle est ta définition de la musique électronique ?

 

Pour moi la musique Electronique , comme tout style de musique d’ailleurs, se résume à pouvoir transmettre des émotions par des sons et des mélodies, et partager ça au plus grand nombre. Pas de règle (ou peu) , pas de limite, on peut exprimer ce que l’on veut ! Moi je fais MON truc, qui forcement ne plaît pas à tout le monde, ce qui est normal, mais ça a toujours été et restera ma ligne de conduite. Je ne cherche pas à attirer le maximum de monde, J’ai une idée, je la développe, je la diffuse et c’est tout, et coup de bol, des gens aiment ce que je ponds… Alors c’est cool !

 

Ton second album « Bad Papa » est sorti le 27 Novembre. On peut en savoir plus sur celui-ci ?

 

Cet album a une histoire assez marrante, il est parti d’un post facebook qui a dégénéré (sourire). J’ai posté une photo de mon fils au coin en expliquant que c’est ce qui arrivait quand on faisait des bêtises, et des mamans (principalement), m’ont dit que c’était méchant et mauvais pour lui, et m’ont laissé entendre que j’étais un mauvais papa… J’ai donc rebondi sur cette histoire pour créer le premier morceau de l’album « Méchant papa », assez brutal, où j’ai fait une ambiance glauque et flippante avec des pleurs de mon fils que j’ai frappé pour avoir ma prise de son ! Non en vrai, à 1 an et demi, il ne faut pas attendre longtemps pour qu’il se mette à pleurer de lui-même (sourire). Et donc voilà, tout est parti de là !

 

Tu es connu pour ton titre « L’enculeur d’arbre » ! Comment as-tu eu l’idée d’utiliser les paroles d’Harold et Kumar pour en faire un son hardtek ?

 

Tout simplement le hasard… J’avais d’abord fait ce morceau sans les samples vocaux, mais je voulais en mettre quelques uns quand même. Ma copine m’a dit « on a regardé Harold et Kumar il n’y a pas longtemps, y’avait des trucs marrants, regarde dedans ». J’ouvre donc le film sur mon ordi et clique sur la barre d’avancement au hasard et je tombe pile sur: « espèce d’enculeur d’arbre ! », j’ai explosé de rire et me suis dit « Bingo il FAUT que je mette ça ! » et voilà (sourire).

 

Plus récemment, ta production « Les Kassos », où tu utilises les citations de la série du même nom, a fait un carton (+ de 1,9 M de vues en 7 mois). T’attendais-tu à ce qu’elle plaise autant ?

 

 Je savais qu’il plairait, avec le temps je commence à cerner mon public , mais je ne pensais pas qu’il plairait à ce point non. Je suis d’ailleurs assez triste de ne pas avoir pu le mettre sur mon CD. Une question de droits d’auteur vis à vis de Canal+ qui m’aurait coûté bien trop cher, comparé à ce que rapporte un CD à l’heure atuelle… Mais pour me rattraper, je l’ai mis en téléchargement gratuit sur mon soundcloud et sur YouTube !

 

 En plus de la violence de tes kicks hardtek, je trouve que ta musique donne la patate ! Elle rend joyeux, fait sourire, voire même rire. Cherchais-tu cela ?

 

 Bien sûr ! Dans la vie je suis un grand déconneur, et étant resté un grand gamin, l’humour « pipi caca » m’a toujours fait rire (sourire). Même si parfois je commence des trucs sérieux, ça finit toujours par partir en vrille (rires) ! J’adore créer des mélodies, c’est ce que je préfère à vrai dire, alors j’en mets dans la plupart de mes morceaux.

 

Tu as beaucoup joué en free, malheureusement, tout cela est mal vu en France, et donc interdit… Certains festivals, pourtant autorisés, se font souvent supprimer eux aussi. Que penses-tu de cette répression abusive ?

 

Je joue encore de temps à autres en free, mais c’est vrai que la musique est devenu un métier à part entière, même si certains ne le comprennent pas ! Et donc cela me prend beaucoup de temps, la création la semaine enfermé dans le studio, et les « presta » (ndlr : performances live) le week end. Effectivement ,je trouve ça dommage qu’il y ait tant de répression. La culture techno tend à se démocratiser et commence à rentrer dans les mœurs, mais la techno fait toujours peur! Je pense qu’avec le temps ça ira mieux, d’ailleurs, je pense que mon style participe à ça ! J’essaye de rendre ça accessible à des gens qui n’écoutait pas de techno à la base. Et je vois (dans les statistiques youtube notamment) que la tranche d’âge des mes auditeurs va de 10 ans à 65 ans ! Ce qui prouve bien qu’effectivement, ça commence à faire comme le rap ou le hard rock qui faisaient peur au début, et qui ont fini par s’installer dans la culture musicale des gens.

 

 Ton meilleur souvenir sur scène ? Une petite anecdote insolite à nous faire partager ?

 

 Meilleur souvenir ? Je dirais l’Electrobotik, une scène énorme et un public survolté, ou une soirée à Paris où j’ai fait monter les gens sur scène (sourire). Mais en faîte, dans 95% des cas, je passe de super soirées. Une anecdote insolite ?  Hmmm je dirais une fille qui, en plein live, me pose un petit papier sur la table avec écrit « Défonce moi » (rires). Une référence à mon morceau du même nom pour que je le passe ? Ou une invitation? Je ne sais pas , mais ça m’a beaucoup fait rire !

 

 Quand reviens-tu jouer à Toulouse pour nous ?

 

 Je reviens pour la « FURY » le 6 fevrier à l’Inox Club , et je compte bien, une fois de plus vous retourner le cerveau (sourire). Je suis super content de revenir car, à vrai dire, le public toulousain et les marseillais font partie pour moi des meilleurs publics européens à ce niveau la.

 

 Tu es jeune (j’ai retenu la leçon, tu as vu !) donc encore de très longues années devant toi. Quelles sont tes projets pour la suite ?

 

 Je prévois de lancer une série de tutos gratuits sur YouTube pour apprendre à ceux qui débutent, les bases de la composition. J’ai aussi un 3ème album de prévu pour le milieu d’année, 100% versus, avec les principaux artistes de la scène hard techno, du lourd (sourire). J’ai encore un autre projet avec des YouTubeurs qui verra peut être le jour. Bref j’ai du boulot !

 

 Merci d’avoir répondu à nos questions ! Un dernier message à faire passer ?

 

 Aimez-vous les uns les autres ? Nooooon ça c’est bidon… Je veux simplement remercier tous ceux qui m’écoutent depuis ces 10 années, remercier également mes collègues de son, qui m’ont accueilli à bras ouverts parmi les grands, et surtout remercier ceux qui viennent à mes soirées et achètent mes albums, et qui me permettent de vivre, ce qui est formidable ! A bientôt tout le monde et merci de m’avoir lu !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s