Pyramid – Atmosphere(EP)

Voila une collaboration et un projet qui ne passeront pas inaperçus ! Digne enfant de la scène Electro française, puisant dans ce sujet infinie qu’est la conquête spatiale, le producteur Pyramid s’allie avec Arianegroup, formation spécialisée dans la conception de lanceur de fusées.

Il nous sert un EP, «Atmosphere», plein de surprises et d’audaces, sortie le 22 Novembre. 6 morceaux en hommage aux 6 fusées Ariane qui ont fait et font la réputation de la collaboration européenne en matière d’avancées spatiales. 6 morceaux, tous très différents, mais tous liés par une thématique immense : l’espace !

Car oui, s’il y a bien une chose qui lie tout ces morceaux entre eux, c’est bien la thématique. L’invitation au voyage est assez claire, la progression dans l’exploration l’est d’autant plus, sans parler du sentiment « positif » qui s’en dégage. Mais la ou se distingue clairement l’EP, c’est dans sa grande diversité.

En effet le français nous fournit la une palette hétéroclites de styles. Débutant avec le très orchestral, puissant et profond «Vision», assez Woodkid et surtout Forestswords dans l’approche. Il enchaîne tout de suite après avec «Dreaming Machine», à l’atmosphère extrêmement joviale, groovy et organique, aux influences clairement Electro-House. Influences qui sont sans rappeler certains morceaux du mythique album «Discovery» des Daft Punk. «Dreaming Machine» que l’on peut lier à «Love On The Edge», lui aussi produit en featuring avec Lucas Nätcher, qui vient poser sa voix délicate sur une ambiance Electro plutôt douce et suave, mais toujours dans un certain confort et une certaine bonhomie. La voix de ce dernier est d’une grande aide dans l’aspect très planant du track. «Engine» quant à lui, amène le coté breaké des influences de Pyramid, riche de par son évolution constante, son jeu de batterie et ses pauses concernant les différentes strates que composent le morceau. Une progression riche, pour une explosion finale plutôt réussie.

Mais s’il est un morceaux qui symbolise à lui seul une forme d’ambivalence et de pluralité, c’est bien «Atmosphère». Représentant le décollage d’une fusée, le début se veut très lent, presque abyssale, clairement Ambient dans l’idée et dénotant une forme d’incertitude. Puis un compte à rebours, accompagné de l’allumage des moteurs, forment une césure avec le reste. Car par la suite, c’est un flot de pop mêlée à ce qui peut sembler être une forme de Synthwave, dans un esprit assez Frenchtouch, qui nous emmène vers d’autres horizons et lendemains, accompagné d’une superbe guitare(ou synthé?) saturé du plus bel effet !

Il en faudrait des mots et des pages pour parler de l’ensemble de l’œuvre et de ses composantes. Les influences y sont multiples, les genres se croisent, se rencontrent, s’entrechoquent pour mieux s’accompagner les un les autres. Ce qui prouve un niveau de maîtrise indéniable de la part d’Étienne Copin (aka Pyramid) que l’on a hâte de réécouter !

Pour écouter l’EP, c’est ici.

Une réflexion sur “Pyramid – Atmosphere(EP)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s