HYDRAULIX – Crown Jewels EP

© facebook de HYDRAULIX

L’Australie est un pays à l’influence américaine indéniable. Et cela se ressent tout naturellement dans les styles musicaux représentés par les producteurs australiens. C’est pour cela qu’il n’est pas surprenant d’y trouver une scène trap très importante. Nouvelle illustration aujourd’hui avec HYDRAULIX qui sort son nouvel EP sur le très prestigieux label Never Say Die.

Crown Jewels est composé de 4 tracks et commence avec « Pressure » accompagné par le vocal d’un certain MACTurnUp. Ce MC nous rappelle le pétage de câble légendaire de Tinie Tempah lors du show de la Swedish House Mafia au Madison Square Garden. En bref ça hurle de partout et la production qui l’accompagne est assez grasse, l’EP ne commence pas avec sa meilleure cartouche.

Puis vient « Reefed » qui va venir rectifier le tir. Le style de HYDRAULIX donne ici sa pleine puissance. Un drop trap avec des kicks extrêmement prononcés, qui viennent presque prendre le dessus sur la bassline. Le son est d’une grande efficacité. Le troisième morceau se nomme « Off Da Chain » et, malgré sa qualité de production, se verra vite effacer par la dernière track de l’EP. L’ovni qui fait que cet opus prend toute sa splendeur.

« Flatline » commence sur les même base que « Reefed« , les premiers kicks sont d’une puissance et d’une profondeur assez impressionnante. Puis vient LA claque, le drop, et quel drop ! Hypnotisant à souhait, la bassline tremblotante est brillamment accompagnée par quelques effets et par les kicks présents dans l’intro. Ce que « Reefed » avait mis en place, « Flatline » le sublime.

Cet EP vaut clairement le détour pour découvrir le style de HYDRAULIX. Des drops où les basslines sont destructrices et où les kicks qui les accompagnent donnent une ambiance presque mystique aux productions de l’australien. « Pressure » et « Off Da Chain » passent au second plan, mais dans cette inégalité des productions ressort les deux bijoux que sont « Flatline » et « Reefed« . Nous avons hâte de voir le sol trembler comme rarement lorsque nous entendrons ces morceaux sur des stages avec des enceintes pouvant les laisser s’exprimer comme il se doit.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s