On y était : RÜFÜS DU SOL au Trabendo

© Facebook de Rüfüs Du Sol

La tournée du groupe australien RÜFÜS DU SOL continue de faire le tour du globe. Et c’est jeudi 6 décembre qu’ils nous ont donné rendez-vous en passant par Paris. Cette tournée fait suite à la sortie de leur troisième et très bon album Solace (notre review ici). Nous étions donc très impatients et curieux de les retrouver sur scène afin de pouvoir apprécier leur deep house si planante.

Nous arrivons au Trabendo, situé dans le parc de la Vilette à quelques mètres du Zénith, vers 20 heures. La salle affiche déjà une très grosse affluence, les 700 places disponibles auront trouvés preneur pour la venue du trio. Nous n’aurons qu’un brève aperçu de la première partie de Zola Blood qui aura parfaitement correspondu au style de RÜFÜS DU SOL. La petite scène laisse apercevoir les trois postes sur lesquels les membres du groupe viendront se produire. Jon George sera sur la gauche de la scène avec une armée de pads et de synthés à sa disposition, Tyrone Lindqvist sera au milieu avec un clavier et un micro. James Hunt sera finalement remplacé au pied levé à cause d’un problème de passeport à la batterie sur notre droite. Tout juste le temps de prendre une bière, de se poser au fond de la salle et nous pouvons désormais apprécier pleinement la prestation.

Le show débute par une énorme montée très énergique, bien accompagnée par quelques stroboscopes, qui débouchera sur « Eyes« . En parlant des lumières, elles auront été le vrai point fort de ce concert. Avec le peu de matériel et d’espace à leurs dispositions, les Australiens arrivent à créer un univers lumineux propre à chacune de leurs compositions. Elles accompagnent parfaitement les différents titres de leur dernier album. Que ce soit « Lost In My Mind« , « Treat You Better » ou encore la sublime « New Sky« , durant laquelle quelques frissons parcourent nos corps. Leur Deep House envahit l’ensemble du Trabendo et il y règne une atmosphère très particulière, en parfaite adéquation avec leur musique. Seule une outro du titre « Solace » vient nous enlever la tête des nuages pour nous emmener dans une ambiance beaucoup plus tourmentée et saccadée. Puis au bout d’une heure de show, « Innerbloom » résonne dans le parc de la Villette. La longue balade de 9 minutes a l’effet attendu sur la foule et de nombreux téléphones sont brandis. Trois ans après sa sortie, cette musique garde une place à part dans le cœur des fans. C’est au bout d’une heure et quart que le groupe quitte la scène, nous devons désormais atterrir et rentrer chez nous.

Quel show de la part des Australiens ! Alors oui une heure et quart de concert c’est assez court. Cependant, les 700 personnes présentes pourront vous le confirmer: nous sommes tous partis dans un voyage duquel nous n’avons pu nous défaire, de la première à la dernière note. Le groupe dégage une réelle énergie en live qui permet de rentrer encore plus en communion avec leur univers. Vivement le prochain album et vivement la prochaine tournée !

Merci à Warner pour l’invitation à ce concert mémorable. Merci à RÜFÜS DU SOL pour le voyage et au public pour nous y avoir accompagnés !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s