Ilan Bluestone – Scars LP

29595478_10155538917806819_1790906035593316573_n

Dire que cet album était attendu est un euphémisme. Annoncé, il y a un peu plus d’un an, Ilan Bluestone allait réaliser le plus grand accomplissement de sa carrière

en sortant Scars, un album de 15 tracks. À partir de ce moment là, il n’y a plus eu qu’à attendre patiemment de voir ce que le prodige londonien allait nous proposer.

Le premier extrait, « Frozen Ground« , fut dévoilé en mai 2017. Accompagné de Giuseppe De Luca, Ilan Bluestone propose un monstre de puissance et de mélodie. C’était la deuxième fois que les deux artistes collaboraient ensemble après l’énorme « Bigger Than Love« . Et ce qui se dessinait comme une bonne entente musicale entre le producteur et le vocaliste devient une véritable bromance artistique.

Au total cinq tracks de l’album (soit 1/3 du contenu total) sont issues d’une collaboration entre les deux artistes. « I Believe » et « Let Me Know«  restent dans la même veine que « Frozen Ground ». De magnifiques morceaux de progressive trance où le vocal de Giuseppe de Luca fait des merveilles. « Scars«  quant à lui est un titre aux sonorités futures bass très réussi. La dernière de leur association présente sur l’album fait office d’ovni. « Cosmic Feeling«  est en effet une track aux influences pop très marquées, pouvant presque faire penser à un « I Feel It Coming«  de The Weeknd.

Côté featuring, on a aussi le droit à la très bonne « Rival«  avec le vocal de Ellen Smith, « Another Lover«  (notre review à lire ICI) avec Koven et surtout la démentielle « Will We Remain ?« . Sur cette dernière Bluestone s’est associé à El Waves, qui avait déjà travaillé avec Maor Levi. Le premier drop est dark au possible, le break est d’une beauté et d’une émotivité sans précédent. Le vocal fait des merveilles juste accompagné par quelques notes de piano très discrètes. Bref ce titre reste en tête comme la track de l’album

Cet album nous prouve aussi que le producteur qui avait composé la magnifique « 43«  existe toujours. Il attendait juste cet album pour nous sortir des bombes telles que « 43+86=129« , « Noa«  ou « Blue Angel« . Ces trois tracks nous ramènent à l’essence même de ce qu’est la progressive trance. Elles sont une démonstration de puissance et de maîtrise nous rappelant pourquoi Bluestone est considéré comme l’un des plus grands producteurs de trance.

Cet opus est aussi composé de morceaux s’éloignant fortement des sons habituellement proposé par le Londonien. « Guru«  et surtout « Eclipse«  sont des incitations au voyage sans réelles structures.

Le contrat est donc plus que rempli pour Ilan Bluestone. Cet album est composé de chansons radicalement différentes avec une qualité de production toujours assez incroyable. Il nous prouve aussi qu’il reste un des roi de la progressive trance que ce soit accompagné de vocaux ou non. On ne peut que saluer le travail de l’artiste.

Publicités

Une réflexion sur “Ilan Bluestone – Scars LP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s