On y était : Moguai @ Opium Club Toulouse


Samedi 22 avril, nous avions une soirée assez chargée. Après avoir assisté au premier live band du jeune prodige toulousain Aalson (vous pouvez retrouver notre report ICI), c’est à l’Opium Club que nous avons poursuivi notre soirée. Le célèbre club du centre toulousain recevait l’allemand Moguai. L’occasion pour nous d’assister à sa performance et de satisfaire notre curiosité. Retour sur cette soirée :

Arrivés aux environs de 0h30  rue Denfert Rochereau, quelques spectateurs étaient déjà présents lorsque nous sommes entrés dans la salle. Derrière les platines, le résident Thomas Pasko joue déjà les premières notes de son set. Tandis que le public afflue de plus en plus, il nous délivre une performance de très bonne qualité alliant des sonorités R&B à d’autres plus Future et Deep house. L’artiste a clairement fait le job avec un set tout en maîtrise, laissant des conditions optimales pour la tête d’affiche. C’est donc à lui de jouer ! Il est environ 3 h 00 du mat’ et la soirée bat son plein lorsque Moguai succède au résident toulousain derrière les platines. L’allemand était déjà présent dans le carré VIP depuis plus d’une trentaine de minutes. La première chose que l’on s’est dite en le voyant  » P*tain il pète la forme ! ». Le berlinois est une véritable pile électrique et semble infatigable. Très abordable, il se prête volontiers au jeu des photos et autres selfies avec les fans.

Musicalement maintenant, nous étions assez curieux de savoir ce qu’allait jouer l’artiste. Le début de sa performance est plutôt orienté EDM. Il navigue parfaitement entre les genres jouant à la fois de la future house avec des titres comme « Bunnydance » du hollandais Oliver Heldens,de la house ou bien de l’électro house. On profite également du remix du mythique « The Veldt » de Deadmau5 par Tommy Trash ou bien encore son propre titre « Acid », très efficace il faut le reconnaître. Peu à peu, l’alchimie prend avec le public. L’allemand réussit à insuffler son énergie. De notre côté, on a pu faire la rencontre de deux célèbres voix qui avaient également fait le déplacement. Présents à l’occasion du Toulouse Game Show, Patrick Poivey, la voix française emblématique de Bruce Willis et Patrick Borg, connu pour être notamment la voix française du personnage Son Goku de la mythique saga Dragon Ball étaient avec nous durant une partie de la soirée.

Nous avons passé déjà la moitié du set Moguai. Ce dernier décide de donner une autre tournure à sa performance et enchaîne plusieurs morceaux aux sonorités beaucoup plus tech house. Ce qui n’est pas pour nous déplaîre !
L’un de nos moments préférés restera sans aucun doute lorsque Moguai joue son titre phare Mammoth, qu’il a produit avec le duo Dimitri Vegas  & Like Mike. L’allemand y ajoute une note plus trap qui passe parfaitement. L’euphorie est totale, le public exulte et reprend en cœur ce hit référence. Tout simplement génial ! Par la suite, l’artiste va de nouveau mixer des titres plus électro house et progressive house. On entend notamment le vocal du tube « Clarity » de son compatriote ZeddLa fin de son set approche déjà. Moguai aura mixé pendant près de deux heures. Il a su faire parler son expérience et également varier les plaisirs avec un live de qualité. Il choisit d’achever sa performance avec le splendide track « Bullit » de Watermat. Thomas Pasko reprend la main pour l’after et conclure cette magnifique soirée. Il est quasiment 5h40, le temps pour nous de partir. Devant le club, nous croisons Moguai discutant avec Amine, le patron de l’Opium. L’occasion pour nous de remercier les deux hommes pour cette soirée tout simplement au top !

Un grand merci à Amine pour nous avoir fait confiance une fois de plus, à toute l’équipe de l’Opium pour leur sympathie, à Moguai d’avoir assuré derrière les platines et bien évidemment au public de s’être déplacé. Petit clin d’oeil à nos amis John Spano, Greg et Tom, que nous avons revu avec plaisir ! Merci à l’Opium Club de relever le niveau du clubbing français !

 Report écrit par So’
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s