UMF 2017 : Résumé DAY 1


Retour sur le livestream mis en ligne par l’Ultra Music Festival pour la première journée de l’édition 2017 :

21h : Raiden – Mainstage / Il lance l’Ultra Music Festival 2017 ! Des centaines de personnes sont déjà présentes pour le producteur coréen de Protocol Recordings. En seulement 15mn de livestream, on a pu voir beaucoup de belles choses de la part du jeune artiste : Florian Picasso qui vient en guest, son énorme track « Heart of Steel » et un superbe remix progressive house de « Runaway ».

21h15 : Justin Oh – Worldwide / Un peu moins de monde sur cette scène, qui sera blindée plus tard. Il passe la superbe « No Money » de Galantis, le remix de TJR de « Propaganda », et d’autres tracks de grosse trap, voire jungle !

21h30 : Don Diablo – Mainstage / Le premier gros nom de cette édition de l’Ultra ! « Don Pepijn Schipper » joue devant une foule qui grossit à vue d’œil. Il en profite pour nous faire découvrir son nouveau remix de « Let Me Love You » de DJ Snake. On entendra évidemment ses cartons « On My Mind », « Chemicals » … Un set de qualité !

Don Diablo - Mainstage
Don Diablo – Mainstage

22h15 : DJ Icey – Worldwide / On vous avoue ne pas le connaître… Désolé si on vous déçoit ! Son intro est assez longue, on reste sur notre faim après le drop. Son set trap est respectable même si nous n’adhérons pas forcément.

22h30 : Robin Schulz – Mainstage / Un nouveau gros nom ! Il nous fait plaisir dès le début en passant la musique de la célèbre série Narcos… Plata o plomo ? Son set house est bien maitrisé. Vers la fin du stream, il passera logiquement son remix de « Prayer In C ».

23h10 : Bro Safari – Worldwide / On passe à plus violent… Bro Safari ! Dès le debut du stream, gros dubstep qui annonce la couleur ! Le changement entre l’allemand et l’américain est brusque, ce qui rend la puissance encore meilleure. 20mn passées à toute vitesse !

Bro Safari - Worldwide
Bro Safari – Worldwide

23h30 : Tchami – Mainstage / Premier français de l’édition 2017 du festival ! Il s’agit de Tchami. Sa future house frôle la perfection, et son set est parfaitement maîtrisé. Quelle fierté de savoir qu’il représente notre pays ! Un mashup avec « Pjanoo » de Eric Prydz, un remix de « Killa » de Skrillex et Wiwek… Il passera également sa track « Missing You » qu’il a produite avec AC Slater. Le français est en feu ! Son compère de « Pardon My French » DJ Snake le rejoindra quelques minutes sur scène.

0h : Youngr – Livestage / Après avoir parlé pendant de longues minutes, il se met enfin à jouer ! Musicien/chanteur, cet artiste semble apporter quelque chose de nouveau à la musique électronique. Alors que le live le met en avant pendant seulement 10 minutes, nous n’avons pas grand-chose à dire de plus sur lui. Ah si, il se peut que vous retrouviez une interview de lui prochainement sur Valliue…

0h15 : Slander – Worldwide / Certainement l’un des passages que l’on voulait le plus découvrir de la soirée. Alors que nous adorons leurs tracks, on était impatient de voir enfin une de leurs performances scéniques. Autant vous dire que l’on a pas été déçu ! Trap… Comme on aime !

0h30 : Armin van Buuren – Mainstage / Le premier headliner de cette année ! MONSIEUR Armin van Buuren, on l’attendait tous ! Alors que sa prestation à l’Ultra est toujours impeccable, celle-ci commence bien avec son intro fracassante : un nouveau titre surpuissant, qui devrait sûrement s’appeler « My Symphony Of You » ou quelque chose comme ça. Il montre clairement qu’il est le patron et nous sort encore une performance au top niveau. Sa track « If It Ain’t Dutch » en collaboration avec W&W est toujours aussi puissante, et on a particulièrement bien aimé son mashup de « Another You » avec « Dark River » de Sebastian Ingrosso. Les tracks s’enchainent, toutes plus folles les unes que les autres. La nuit est tombée, et montre la beauté de l’immense scène éclairée. Un remix très rapide de « Dominator » a défoncé la mainstage, il faut vite qu’on le retrouve ! Son streamlive se terminera sur une track psy trance… Ca galope ! Gros gros set d’Armin van Buuren, le meilleur de la soirée jusqu’à maintenant.

Armin van Buuren - Mainstage
Armin van Buuren – Mainstage

1h20 : Netsky – Worldwide / Le belge fait ce qu’il fait de mieux : enchaîner les tracks drum’n bass, en insérant quelques sonorités trap au milieu. C’est beau, c’est bien maîtrisé, c’est Netsky !

1h35 : KSHMR – Livestage / On connaît tous ses origines orientales, c’est pourquoi plusieurs danseuses indiennes sont présentes sur scène au début de son livestream. Il jouera ensuite l’une de ses tracks les plus connus, à savoir « Karate », produite avec R3hab. Beaucoup de narration, de musiciens, danseurs… Un vrai show bollywoodien !

2h : Alesso – Mainstage / Alors lui, on l’attendait ! Au vue de la belle année qu’il a fait l’an dernier, Alesso est un des artistes à suivre lors des grands festivals. La scène est magnifique, les leds sont impressionnants ! Ses premières tracks sont très (trop ?) trap ! C’est maîtrisé, mais ça ne ressemble pas vraiment à Alesso… Il nous rassure ensuite en passant ses pépites « Heroes » et « If I Lose Myself ».

2h35 : Kygo – Mainstage / Ok, il n’était pas annoncé… Mais on nous promettait un invité surprise à cette heure-ci. Après des essais sur la Mainstage la veille, on avait tous compris que le norvégien était associé au « special guest ». Le jeune artiste aura donc eu la chance de jouer pendant 10mn, avant l’attendu Martin Garrix.

2h55 : Martin Garrix – Mainstage / Sûrement LA tête d’affiche de la soirée ! Beaucoup d’attente autour de ce jeune prodige qui avait balancé des ID’s à la pelle il y a un an ! Son intro est loin d’être monstrueuse, vu qu’il s’agit simplement de « Tremor ». Les tubes du prodige hollandais se succèdent… : « Lions In The Wild », « Scared To Be Lonely”, “The Only Way Is Up”… Ils proposent aussi des nouvelles tracks en exclusivité, dont une avec Brooks ! Les transitions, par contre, ne sont toujours pas irréprochables…

Martin Garrix - Mainstage
Martin Garrix – Mainstage

4h : Major Lazer – Mainstage / Le trio Major Lazer clôturait la Mainstage pour cette première soirée ! Quoi de mieux qu’une ID trap pour commencer ce set ? Tout au long de leur performance, la violence et la cohérence sont au rendez-vous. Un live bien travaillé de la part du trio d’outre-atlantique ! Les mashups sont proposés à la pelle pendant 1h. Une des meilleures prestations de la soirée !

Article écrit par Valso, photos par Therador (via le livestream de l’Ultra)

Publicités

3 réflexions sur “UMF 2017 : Résumé DAY 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s