On y était : Festival Koalition XI !


suppressor2

Il y a plus d’un mois, le célèbre Festival Koalition se déroulait au Complexe La Dune. Des artistes internationaux à la pelle, pour le 11ème volet de cet évènement que l’on attendait tant, d’autant plus que c’était l’occasion pour nous de retrouver de nombreuses personnes que nous n’avions pas vu depuis longtemps. Au programme, des zombies et encore des zombies. Cette édition apocalyptique nous promettait de la violence. Si on s’en est remis depuis ? Pas sûr… En tout cas, on revient sur ce week-end de malade pour vous :

Vendredi 28 octobre

Fidèles à nous-même, nous arrivons avant l’ouverture. Nous avons bien fait, puisque nous avons eu l’occasion de rencontrer deux youtubeurs de la région ! Alors que nous avions déjà pris contact avant la soirée, Felckin était déjà sur les lieux. Si ne vous connaissez pas le contenu qu’il propose, on vous conseille d’aller vous abonner à sa chaîne : vous apprendrez beaucoup sur les différents styles électro et artistes, et vous (re)vivrez des gros évents grâce à ses vlogs complets et divertissants ! Celui-ci était accompagné de son pote d’enfance, le plus populaire des youtubers toulousains : Tibo Inshape ! Très sympathiques, on reste tous ensemble durant quelques minutes.  Fini ce (cool) petit passage YouTube, on est venu pour le son !

mainsdj

L’ouverture des portes a été légèrement retardée, mais on est dedans, ce loooong week-end de folie va enfin pouvoir démarrer ! Pour ouvrir la Koalition 2016, Greenwolve s’élance ! Le public n’est pas encore vraiment présent, mais sa Minimal Prog nous fait kiffer comme d’habitude. On pense ne pas être les seuls à aimer, vu que Tibo Inshape fait des bonds de 3m à chaque drop du montpelliérain. On se paye une bière pour la boire avec James des Groove Inspektorz. Ca fait plaisir de revoir tout le monde ! On va saluer les personnes présentes en backstage, alors qu’Animals In Cage prend le relais sur scène. Nos partenaires Ian et Miss Tick de NBM Records sont logiquement présents. On va se caler sur le canapé avec notre pote MC Brams, alors que Greenwolve nous rejoint. Le jeune producteur nous avoue avoir été déçu d’avoir joué moins longtemps, mais comprend tout à fait ce genre d’imprévu. Il nous confie ses prochaines collaborations, et ses relations avec les autres producteurs du monde de la Trance. Mandragora, 4i20… Du beau monde !

animalsincage

On va voir jouer Animals In Cage. C’est déjà la 4ème fois que l’on assiste à l’un de ses sets, mais on ne s’en lasse pas… De la techno qui passe bien en ce début de soirée ! Ensuite, moment de retrouvailles. On est très content de revoir Jibou des Groove Inspektorz, car c’est lui qui nous a plus ou moins lancé il y a presque un an ! C’est en partie grâce à lui que nous avons pu réaliser tout ces reportages, puisqu’il a été le premier à nous faire confiance… Merci encore ! Son acolyte James et lui-même montent sur scène : c’est parti pour une heure de Groove Inspektorz ! Le public est présent, la salle est aux 3/4 pleine. Les toulousains, à domicile, montent en puissance et nous proposent une nouvelle fois un set de qualité.

grooveinspektorz

Mandragora, quant à lui, se prépare tranquillement avant de prendre les platines. Nous sommes à l’apogée de cette première soirée, la tête d’affiche monte sur scène. Mandragora, tant attendu, fait son apparition sur la scène principale. Comme d’habitude, le mexicain saute partout et vit sa musique. Un passionné, qui profite autant que son public ! Sa version accélerée de « You Feel Like Shanti » a été l’un des meilleurs moments de la soirée, tant il nous a transportés. Cependant, l’artiste semblait un peu vexé à la fin de sa performance… Peut-être qu’il voulait jouer plus ? On ne sait pas.

mandragora

Comme s’il n’y avait pas eu encore assez d’artistes renommés, un autre gros poisson du monde de la trance prend le relais : Avalon ! L’anglais propose une performance millimètrée d’une heure, puis laisse sa place au crew NBM : les Proper Lane, puis Plasmotek qui s’occupe de clotûrer cette première soirée. La fête était grande et intense ! Nous nous excusons de ne pas avoir trop parlé de la scène Drum’n Bass (où jouaient par exemple les Signs), nos préférences musicales étaient plutôt orientées vers la scène principale. Même si, on vous avoue, c’est le samedi que nous attendions le plus…

avalon

Samedi 29 octobre

Même heure que la veille, on est de retour ! Ce soir 3 salles d’ouvertes, soit une de plus qu’hier. Ca va taper ! Hardcore, frenchcore, hardtek et compagnie. Peu importe… Le bpm est élevé ! Comme la veille, on arrive tôt. C’est The Sawerz qui s’occupe de l’opening de ce samedi. Le DJ d’Advanced Beats veut montrer aux autres artistes que les toulousains sont chauds ! Pari réussi, puisqu’il est à peine minuit, et tout le monde est déjà chaud bouillant. On va faire un tour sur la scène secondaire (donc l’Inox), pour voir un peu jouer AK47 et Wavolizer. Pour l’occasion, ce dernier a amené son stock de stickers afin que l’on n’oublie pas son passage. Petit tour aux backstages où nous retrouvons notre ami Talasemik. Ca fait plaisir de le retrouver ici ! On passe quelques minutes ensemble, le temps qu’il nous explique un peu l’histoire du monde hardtek et des artistes qui nous entourent (quoi de mieux que de se cultiver musicalement ?). Les backstages sont remplies, il y a beaucoup plus de monde que la veille !

weaselkeygen

On retourne sur la scène principale. Un beau duo est aux platines : c’est au tour de Mat Weasel vs. Keygen. Leur performance était la fois puissante, à la fois belle ! On a senti une belle complicité entre les artistes et la foule, l’une des meilleures performances de la soirée pour nous. Allez, on vous propose même une petite vidéo ICI. Un autre gros nom du hardtek prend le relai : Guigoo. Le membre des Narkotek se fait plaisir et poursuit le travail de qualité de ses collègues passés juste avant. La soirée démarre vraiment fort, c’est du top niveau ce soir. On rencontre The Clamps, très sympathique. Il était temps ! Depuis le temps que l’on est présent sur des soirées où il joue, c’est la première fois que nous trouvons le temps d’adresser deux mots à ce producteur hors-pair.

raggatekliveband

Place à des musiciens maintenant, qui arrivent les bras chargés : les 3 membres de Raggatek Live Band. Que l’on aime ou pas, on ne peut que saluer le travail qu’ils font. Le public a adoré, et c’est mérité ! On monte quelques minutes pour saluer notre pote Maissouille. Après avoir échangé de nombreuses fois avant la Koa, c’est cool de se rencontrer. Et c’est surtout top de voir un artiste de cette envergure aussi humble. Si tu nous lis.. Big-up Denis, t’es un mec bien ! Noize Suppressor est également là. C’est lui qui nous a fait aimé le hardcore il y a 8 ans de cela, et on ne peut pas s’empêcher de lui dire. Il semble touché par nos propos, et n’arrêtera pas de nous adresser une tape amicale à chaque fois que l’on se croise. On descend quelques minutes à l’Inox voir jouer The Outside Agency. Ca tape sec ! C’est d’ailleurs eux qui ont produit « The Hearted Darkness », l’anthem de cette Koalition.

ensembledune

Retour sur la scène principale, car la tête d’affiche démarre ! Mesdames et Messieurs… NOIZE SUPPRESSOOOOOOOR ! C’est parti pour une heure de pure folie. La salle est blindée, et l’artiste complètement déchainé ! Que ce soit en s’acharnant sur le grillage qui l’encercle, en grimpant sur sa table de mixage ou en faisant des bonds d’un mètre de haut, l’Italien a plusieurs façons de montrer à quel point il vit sa musique. Le moment où il a passé « Circus of Hell » était plein d’énergie par exemple. En plus d’être un excellent producteur et d’être bon derrière les platines, Noize Suppressor nous a prouvé qu’il est également un véritable « show-man ». Au vue de leurs réactions, nous sommes certains que les personnes présentes dans la salle ont autant apprécié son passage que nous. Après avoir accordé du temps à quelques fans voulant une photo souvenir, Allessandro (oui, c’est le prénom de Suppressor !) nous rejoint pour parler un peu de Valliue. Attendez-vous à entendre encore parler de lui ici…

suppressor3

Au tour d’un des plus grands français du monde des coreux : Le Bask ! Il était déjà présent l’an dernier, et pourtant on espère qu’il sera également là l’an prochain. Hardchoristes, 300, Asylum… C’est à lui que l’on doit tout à ça ! Il nous a proposé un set puissant et explosif. Au top. Il cède sa place à Maissouille, pour une performance 100% frenchcore (normal !). Afin de voir sa performance au plus près, on a décidé de passer une heure sur scène à ses côtés. Alors qu’il nous avouait être fatigué quelques heures avant, on peut vour dire que cet artiste est un extra-terrestre. Il a passé une heure le nez dans les platines, donnant tout ce qu’il avait, sans souffler une seule seconde (la preuve ICI). Pour nous, Maissouille a réalisé le meilleur set de tout le week-end. Des transitions maitrisées, des vocaux magnifiques liés avec des kicks secs, tout y était. Pour notre plus grand bonheur, il nous a fait découvrir « Trip to France », sa nouvelle collaboration avec le grand Dr. Peacock. Du grand art ce Maissouille. Dernier artiste de la soirée à passer sur la scène principale : Psiko. Membre de cette même famille frenchcore, le français clotûre l’évènement en beauté. Du début à la fin, cette soirée a été monstrueuse, tout comme l’ensemble du week-end. Le Festival Koalition est déjà terminé… Vivement la 12ème édition !

maissouille

Nous tenons à remercier Céline, Etienne et toute l’équipe de Karnage Records pour leur confiance, ainsi que pour cette nouvelle belle édition de la Koalition. Merci également à toutes les autres orgas qui ont contribué au déroulement d’un tel évènement, aux artistes qui ont assuré derrière les platines, à toutes les personnes que l’on a rencontrées (John & co’) ainsi qu’à ce superbe public ! Vivement la prochaine édition ! En attendant, Karnage revient prochainement avec La French, une soirée Heresy, et la Fury #2. Evidemment… On y sera !

Crédit photo : Miss Jena

Pour finir, quelques petites informations par-ci par-là :

  • N’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter et Instagram. Vous pouvez également voir de nombreuses vidéos de cette Koalition sur notre chaîne YouTube. Abonnez-vous !
  • Au passage, on comprend la douleur de toutes ces personnes qui se sont mangés le bloc de béton derrière la scène principale. On sait que vous êtes nombreux et que vous vous reconnaitrez car on vous a vus… Nous sommes désormais frères de sang !
  • On a apprécié les rencontrer, nous avons donc envie de leur faire un petit coup de pub. Abonnez-vous aux chaînes YouTube de Felckin et Tibo Inshape !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s