On y était : Born To Rave à Caen !

© Pilgrim / Audiogenic

C’est la reprise des événements pour Audiogenic ! En ce début 2023, le label est bien décidé à faire de cette tournée quelque chose d’exceptionnel. C’est donc dans la mythique salle de concert caennaise, le Cargö, que la première soirée « Born To Rave » de l’année a eu lieu. Retour sur cette soirée d’ouverture, qui aura tenu toutes ses promesses, et ce malgré ses nombreux reports.

Cela aura été compliqué pour Audiogenic de pouvoir organiser cette soirée à Caen. En effet, cette dernière, initialement prévue depuis janvier 2021, a été sans cesse reportée suite aux restrictions sanitaires instaurées par le gouvernement. Depuis janvier 2020, aucune soirée Born To Rave n’a pu avoir lieu dans la ville de Caen, et la patience fût mise à rude épreuve pour le label. Finalement, c’est en ce mois de janvier 2023 que cette soirée a pu enfin voir le jour.

© Pilgrim / Audiogenic

Nous arrivons aux alentours de 23h30 dans la salle du Cargö, et celle-ci a été configurée avec 2 scènes. La première scène, située dans la pièce à l’entrée du complexe, est une scène alternative proposant un plateau d’artistes Trance, Techno mais également Hardcore/Frenchcore. La scène principale, quant à elle située dans la grande salle, accueille des artistes de taille, aussi bien français qu’internationaux, et bien évidemment dédiés à la Hard Music à 100%.

Nous sommes parés dans la grande salle, juste au moment où Kromysis termine son set, à la prestation de l’impressionnant performer Sytri-X. Nous notons également un lightshow absolument bluffant, composé à l’arrière de la scène d’un mapping à couper le souffle et prenant l’intégralité de la largeur de la scène, afin de rendre l’expérience inoubliable. Véritable performer live fusionnant Rock et Hard Music, le Français, présent sur la scène Hardcore depuis des années, enchaine sa prestation effrénée à la guitare et mix aux platines sans temps mort. Nombreux de ses titres sont joués, et le guitariste n’hésite pas une seule fois à motiver le public. Les premières personnes dans la grande salle sont déjà déchainées. Nous avons même eu le droit un edit live du connu de tous « We are the champions » du groupe Queen vers la fin de sa performance. Première prestation de la soirée et nous sommes déjà conquis.

© Pilgrim / Audiogenic

Vient ensuite le tour de la très célèbre reine italienne du Hardcore, AniMe. Dès le début de son set, cette dernière ne laisse personne indifférent et les kicks Hardcore s’enchainent très rapidement avec en ouverture « Absolute Power », en collaboration avec Broken Minds, son titre en collaboration avec Miss K8 « Legacy » ou encore le ravageur « The last Spartan » de Miss K8. L’Italienne montre toujours autant d’efficacité lors de ses prestations, et son set lors de cette soirée ne déroge pas à la règle. Une déferlante de kicks s’abat dans la grande salle du Cargö avec de véritables pépites comme son titre « So Strong », « Come Get Some » en collaboration avec Mad Dog, ou « Dopamine » avec Dave Revan. Le public est de plus en plus déchainé et montre comme toujours une certaine fidélité à l’artiste italienne.

© Pilgrim / Audiogenic

Vers 1h15 du matin, changement de direction pour nous, afin de voir les artistes qui se produisent sur la scène alternative, et plus dédiée aux styles Techno et Trance. C’est l’artiste Toitoine, du label Freestyle records, qui est aux commandes de cette dernière. À ce moment-là, nous sommes particulièrement impressionnés par le public présent. Sans être tout aussi nombreux que dans la grande salle, il est vraiment conséquent, au point que cette pièce était presque pleine à craquer. Nous avons donc le droit de la part de Toitoine à un set Acid Techno percutant et hypnotisant. Au rythme de kicks endiablés, la réaction du public est également sans appel, et ce dernier est tout simplement charmé. Nous avons pu reconnaitre lors de son set, des titres comme le récent banger « Heute Nacht » de Maddix.

© Pilgrim / Audiogenic

Nous restons sur la scène alternative afin d’assister au set du nouveau prodige Shadow Remington. Celui-ci nous avait déjà montré une grande efficacité lors de l’Eskape Festival (dont vous pouvez retrouver notre reportage ici), et son set à cette soirée « Born to Rave » nous a subjugués. Nous avons le droit à des titres comme son excellent « Wild Racers », son très récent « Qui êtes vous ? », ou encore « Vida Loca » de son EP Melancholia . Cette particularité qu’a Shadow Remington de pouvoir varier les genres est tout simplement bluffante, passant de la Techno au Hardstyle mais également par la Bass music. Le public de la scène alternative est à son apogée durant son set. L’enchainement est vraiment fluide avec titres comme « Summer Cocktail » de Tek & Fast, « Take Control » de Anderex et So Juice, son remix de Astronomia en collaboration avec Toxic Twins, ou encore les titres « The Flûte Song », L’Optimisme du Chaos et Goodbye. Shadow Remington a conquis le public du Cargö du début à la fin. Nous avons même pu à la fin de la soirée nous entretenir brièvement avec l’artiste.

© Pilgrim / Audiogenic

Retour dans la grande salle, et c’est en ce moment le boss du label Hardcore France Maissouille, qui déchaine les foules du Cargö. Nous arrivons à peine, et c’est le très célèbre « Trip to Valhalla » de Dr. Peacock qui est envoyé. Maissouille ne change pas une équipe qui gagne avec un enchainement non-stop de pépites Frenchcore, et c’est toujours un réel plaisir à chacunes de ses prestations. Le mastodonte du genre nous régale avec de véritables bangers comme « La strasbourgeoise » en collaboration avec JKLL, « La Cucaracha » de Neko, « La vague à l’âme » de Creeds et Helen Ka, ou encore God’s Wrath de Dr. Peacock et D-frek. Comme à son habitude, Maissouille nous surprend avec une stratosphérique montée en BPMs, passant sur plusieurs edits Uptempo, et en terminant avec des missiles comme « Harder Yodel » en collaboration avec D-frek et « Bass Till I Die » de DRS, D-fence et Mr.Hyde. Ce dernier remercie le public du Cargö et nous donne rendez-vous pour la prochaine soirée Invasion de Hardcore France toujours au Cargö, et bien évidemment à la prochaine édition de l’Eskape Festival.

© Pilgrim / Audiogenic

Le public n’a même pas le temps de souffler que c’est au tour du déjanté Remzcore de prendre le relais sur la scène principale. Véritable pile électrique sur scène, le survolté DJ français monte d’un cran avec un Frenchcore absolument assassin entrecoupé de samples de voix tous plus délirants les uns que les autres. De véritables titres explosifs comme « I’m a pickle », « No Cookie », « Forget the Real World » en collaboration avec S3RL, « Underrated » ou « Murder Style » sont envoyés et nous avons toujours un public qui en redemande malgré tout. On remarque d’ailleurs que le mapping dans cette grande salle est toujours aussi impressionnant. Enfin, nous avons le droit à un final dévastateur de sa part avec son missile « DabeDIE ».

© Pilgrim / Audiogenic

Pour la clôture de cette première « Born To Rave » de l’année, retour à la scène alternative, où la DJ cherbourgeoise Mogcore est chargée de faire danser les dernières foules présentes. L’entrain du public est toujours impressionnant et même vers la fin de la soirée dans cette petite salle. Comme à son habitude, Mogcore alterne avec brio Hardcore oldschool et new school. De « Reset » de Mad Dog, à « Riot » de The Braindrillerz, en passant par Ready To Explode de Andy The Core, D-Ceptor, et Alee, puis terminant avec le très récent « Avec toi » de JKLL et Creeds, Mogcore nous comble avec son set absolument destructeur qui nous tient en haleine jusqu’à la fin de la soirée, au point que nous ne voyons même pas le temps passer.

© Pilgrim / Audiogenic

Audiogenic revient donc avec brio pour ce début d’année 2023 avec une soirée d’anthologie. Avec beaucoup de pointures de la scène Hard Music, une scène alternative qui nous a surpris en terme d’artistes et de public, ainsi qu’un mapping à couper le souffle, cette première soirée de la tournée « Born to Rave » à Caen a tenue absolument toutes ses promesses, et ce malgré les difficultés de celle-ci à voir le jour suite à la crise sanitaire. Nous avons hâte de voir ce que va nous proposer Audiogenic pour ses prochaines soirées. Enfin, nous les remercions également pour l’accréditation à cette soirée ainsi que pour tout ce qu’ils nous ont offert lors de cet événement mémorable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s