On y était : The Lost Island !

Grand retour de Karnage Records au Bikini, cette Lost Island s’est révélée merveilleusement puissante !

Arrivé avant le commencement de la soirée, c’était un grand plaisir de retrouver toute l’équipe de Karnage Records après autant de temps. La file d’attente était, comme prévu, très longue… Il va falloir s’armer de patience pour pénétrer dans le Bikini !


Les premiers fêtards se mettent en jambe sur Padawan, qui initie la soirée directement avec du Hardcore Industriel. La salle se remplit à vue d’œil. Comme à son habitude, il met beaucoup d’énergie et communique grandement avec son public. Padawan offre une fin de set dynamique, qui colle a l’entièreté de sa prestation, dans laquelle il a glissé 6 nouvelles tracks : alors restez informé si vous voulez savoir lesquelles !

Ophidian fait son entrée avec des premiers kicks bien gras. Il nous amène dans son univers, entre mélodies douces et envoûtantes, et kicks Hardcore Industriel bien sombres tels que « Save Me » . Il joue notamment « Nothing Is Real » en collaboration avec Angerfist, « Unaltered » , le tout accompagné d’un mapping des plus travaillés. Le Hollandais finit son set en montant les BPMs, sur des sonorités Frenchcore tandis que Furyan prend place a ses côtés.

Ce dernier commence avec de violents kicks et enchaîne avec sa track « Hoax » , de nouveau avec Angerfist. Furyan met tout le monde d’accord en jouant « Payback » , repris en cœur par l’entièreté de la salle, qui est clairement pleine. Assez surpris de son set, de par la qualité du mixage et le choix des tracks, il continue de nous surprendre avec un édit de « Chop Suey » de System Of A Down. Furyan finira son set sur un remix de « Wanna Play » et laisse la place à la légende de l’Uptempo…

Partyraiser, visiblement aussi à l’aise avec les platines qu’avec un micro, n’hésite pas à échanger avec le public. Tout comme à la Hardkaze, il joue la track « Krunk » de l’Américain Equal2. Le Hollandais fournit un véritable récital de violence, sur un fond animé où son logo et son nom de scène apparaissent. De nombreux habits de festivals et artistes sont portés par les fêtards, notamment l’outfit du Karnage Soldier STV . Le rendez-vous a clairement été pris par des connaisseurs qui auront reconnu la version 2021 de « Baddest Motherfucker » de Jur Terreur & Noxiouz. Partyraiser fait également un clin d’œil à notre pays avec un édit d’Edith Piaf, plutôt apprécié par le public qui reprend en cœur. L’artiste savoure visiblement son moment car il s’approche de la foule en filmant avec son téléphone. La prestance de Partyraiser fait partie entière de son set : nous avons la chance de savourer la prestation d’une véritable légende du Hardcore et pour cela, nous tenions à remercier grandement Karnage Records et toute son équipe !

Dernier set de la soirée, Cryogenic débute de manière fidèle à sa réputation : violente et aiguë. Tout comme Furyan, il joue la track « Payback » , éditée de manière Uptempo bien évidemment. Cryogenic fait un clin d’oeil à la prochaine Fury! avec la track de E-Force, reprise par Dimitri K « Seven » qu’il enchaînera avec « Just Like That » version 2021 de Spitnoise, qui nous rappelle la Fury! du 20 novembre dernier. La fin de set est d’une puissance pure et aiguë, de quoi enlever les dernières forces aux fêtards, dont certains sont encore à fond !

Comme ça fait du bien de pouvoir à nouveau fouler le sol du Bikini, avec une soirée organisée à la perfection encore une fois. Un grand merci à Karnage Records ainsi qu’à leurs bénévoles et leurs artistes ! Ces derniers nous offrent la possibilité de mettre en place des jeux concours originaux, avec comme gain une photo avec un artiste au choix (le gagnant pour cette Lost Island a d’ailleurs choisi Partyraiser, bien joué à lui !). Le prochain rendez-vous arrive rapidement, le 09 avril pour être précis, avec la soirée Karnage Label Night en compagnie d’artistes fidèles à Karnage Records !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s