Mark Knight réactualise la House soulful avec son album « Untold Business » !

© Toolroom

Habitués aux EPs, radioshows et autres compilations, Mark Knight n’avait jamais franchi le cap symbolique du format album. Avec « Untold Business », le boss de Toolroom livre son premier long format et confirme sa nouvelle orientation musicale !

Après avoir contribué à redynamiser la Tech House au milieu des années 2010, le british revient à ses premières amours : la House vocale et soulful, proche des racines du genre. Pour cette mission, il s’est entouré de chanteurs et chanteuses très talentueux et d’horizons différents, qu’il s’agisse d’artistes actuels comme Alex Mills, Laura Davie et Chenai à de véritables légendes du calibre de Robert Owens et Mr. V … jusqu’à convier une chorale Gospel, la London Community Gospel Choir. Même postulat du coté des producteurs, avec de grosses collaborations aux cotés de Michael Gray, Rene Amesz ou encore D. Ramirez. Mark a donc réuni un casting 5 étoiles pour un album House ambitieux : a t-il répondu aux attentes ?

La réponse est bien évidemment positive : on retrouve 13 titres distillant un esprit festif et fédérateur, avec des grooves chaleureux et des voix sublimant à merveille les productions. Si la dominante reste soulful, les nuances demeurent nombreuses : de la Piano House de « If It’s Love » aux sonorités 80s de « Bit By Bit » en passant par les relents UK de « You Saw Me » et l’esprit Gospel de « Everything’s Gonna Be Alright », l’album propose une très belle diversité sans pour autant dévier de sa ligne directrice. L’autre grande force de ce projet, c’est de réunir des titres suffisamment bien ficelés pour être écoutés en plein après-midi comme pour faire danser tout un club à 3 heures du matin : un tour de force qui mérite d’être souligné et respecté !

Avec ce premier album, Mark Knight livre un véritable hommage à la House en mêlant l’esprit originel et des sonorités plus modernes. Les nombreuses influences exposées rend « Untold Business » très intéressant à écouter, et on peut difficilement s’empêcher de danser : sans aucun doute un des albums de l’année, tombant à pic pour la belle saison !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s