Aphex Twin – T69 Collapse

38702096_10155816831389952_191994031792717824_n

Deux ans d’attentes. Quelques lives, quelques festivals, et voilà qu’il y a une semaine la toile fait écho d’affiches étonnantes montrant le logo d’un certain Aphex Twin dans le métro londonien. Puis des tags à Turin et à New-York…
Beaucoup y voyaient l’arrivée d’un album, mais on n’en est pas encore là. Le producteur sortira un EP le 14 septembre sur Warp, et pour nous faire patienter, il nous propose le premier single de cet opus « T 69 Collapse ».

 

Le morceau commence de la manière la plus « Aphex twinienne » possible ! Des caisses épaisses, une mélodie presque lancinante et légèrement mélancolique, une cadence trébuchante, ni trop élevée ou trop rapide. Une forme de tranquillité vrombissante se dégage. L’IDM made in Aphex est de retour. Une première partie qui fait déjà part d’une certaine ambivalence. Mais la schizophrénie n’en est qu’a ses débuts…

S’en suit une deuxième phase bien plus surprenante, dark, allant un peu dans tous les sens qui vient mettre un arrêt net à la progression jusque-là plutôt tranquille du morceau. Un synthé, presque discordant se met en place, l’atmosphère s’alourdit tout en laissant place à des basses pesantes et des sensations proches du tremblement de terre. Noise et breakbeat se mélangent, donnant clairement des airs de heavy métal à ce joyeux bazar !
Après quelques minutes d’épilepsie profonde, presque perturbante, la douceur prend définitivement le dessus avec une reprise pleine de bonhomie des premiers moments du morceau. Plus onctueux, le tout prend une tournure pleine de gentillesse, mais emprunte des codes affiliés à l’Acide. Texturé, mais plus lisse, on se laisse guidé vers la fin du son tout en sautillant joyeusement, sifflotant le petit air qui s’est déjà introduit dans notre subconscient.

 

Faisant l’étalage d’une bonne partie des influences qui l’ont composées tout au long de sa carrière, Aphex Twin nous revient avec un single dans la continuité de Syro, son dernier album. Rien de surprenant pour les fans, qui y verront comme un air de déjà vu. Mais qui reste très agréable et surtout qui allie plusieurs facettes du démon des Cornouailles. Un retour inattendu, assez soudain et qui ouvre des perspectives plutôt agréables pour l’avenir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s