Dream Nation lance sa quatrième édition !


L’image contient peut-être : texte
Photo : Compte Facebook de l’artiste

Dream Nation revient les 22, 23 et 24 septembre prochains. Pour sa quatrième édition, le  festival parisien investira une nouvelle fois les célèbres Docks de Paris et s’annonce d’ores et déjà comme l’événement majeur, en marge de la Techno Parade. On vous propose un petit tour d’horizon !

Cette année encore, les organisateurs ont fait les choses en grand et le programme sera chargé. Les festivités débuteront dès le 22 septembre à 00h, dans un lieu atypique, le Petit Bain. Pour ce before, la scène trance sera mise à l’honneur avec quatre valeurs sûres du genre. Au programme, la jeune pépite serbe E-Clip, l’emblématique Talamasca, Raf Fender avec sa musique puissante et mélodique. Pour finir, le parisien Drenan viendra faire admirer sa technique.

Le lendemain, c’est le moment du Main Event. Le festival prendra possession des Docks de Paris, avec pour objectif de faire découvrir au public les différents genres de la musique électronique. Pour se faire, plus de 35 DJ’s se relaieront sur quatre scènes, installées dans ce lieu d’exception. Sur la Techno Stage, 6 DJ’s seront aux platines. En tête d’affiche, vous pourrez retrouver l’un des fondateurs de la techno de Détroit, l’américain Derrick May. Steve Rachmad jouera sous son pseudo Sterac. Le néerlandais défendra une techno rythmée et hypnotique. Lucy, qui a collaboré avec Ben Klock notamment, délivrera à vos oreilles une techno contemporaine et sombre. Le natif de Manchester Cleric, qui a sorti plusieurs maxis sur le label Figure de Len Faki, jouera avec les sonorités underground. Les piliers français Emmanuel Top et Electric Rescue, dont les morceaux ont été joués par les plus grands, seront également présents.

Côté hardcore, vous allez pouvoir taper du pied devant l’incontournable Miss K8, devenue en quelques années l’une des grandes stars du hardcore mondial. Autour d’elle, d’autres grands noms seront présents comme les néerlandais Evil Activities et le duo italien Art of Fighters. Il y aura également des pionniers du milieu, à l’image de Lenny Dee ou encore du français Manu le Malin. Les amateurs de frenchcore seront également servis avec Maisouille et Radium. La hardtek sera dignement représentée avec  des poids lourds comme Darktek ou Floxytek.

Sur la Trance Stage, vous pourrez admirer deux références mondiales avec
Ace Ventura et Berg. Les amoureux de trance psychédélique seront rassasiés avec le groupe GMS, l’anglais Juno Reactor et Sensifeel. Côté trance progressive, l’expérimenté duo Symphonix sera présent, et pour ceux qui veulent en prendre plein les oreilles, Azax se fera un plaisir de combler vos exigences avec sa trance très dynamique.

La Bass Stage ne déroge pas à la règle avec un line-up là aussi splendide. Parmi les artistes qui fouleront la scène, vous retrouverez Andy C et Camo & Krooked et , DJ’s et producteurs très respectés en drum’n bass. Deux figures mondiales du dubstep joueront également avec les américains Must Die  et Megalodon, qui ont tout deux collaboré avec Skrillex. La bass music sera elle bien représentée avec EpticKill the Noise et Doctor P. Ne vous inquiétez pas, les français seront bien là avec l’ambassadrice du drum’n bass dans l’hexagone, Elisa Do Brasil. Le champion du monde  2013 de D.M.C, DJ Fly complétera cette belle équipe.

Pour conclure en beauté, le dimanche 23 septembre : rendez-vous dès 7h Porte de la Villette, à la plage de Glazart. Les organisateurs ont décidé de réunir un plateau d’artistes techno exceptionnel pour un After qui devrait l’être tout autant. Au programme, 15 h de musique avec le vétéran Jeroen Search, qui a travaillé également avec Len Faki. L’espagnol Regal sera également de la partie. Il proposera une techno éclectique aux sonorités acides inspirées de géants comme Sven Väth et Richie Hawtin. Les français 14Anger et Scry seront également présents. Le premier est devenu au fil des années une figure de la scène techno, avec des sons proches de l’industriel et du rave. Le second est le fondateur du collectif parisien Exil et défend une techno plus psychique. Trois jeunes talents viennent s’ajouter à ce plateau déjà bien garni. Tout d’abord, la prometteuse Hemka avec sa techno violente accompagnée d’une touche  psychédélique. Avec ses productions, elle a su se faire repérer par des artistes comme Rebekah. Ensuite, vous pourrez également profiter des sons bruts et mécaniques du français Öspiel. Kairos, un habitué des clubs parisiens, apportera une techno plus envoûtante et sombre. Le dernier nom de cet after est le belge Fred Hush, producteur très apprécié autant par le public que des DJ’s de renom.

Vous l’avez compris, les 21, 22 et 23 septembre sont à cocher au calendrier. Le festival Dream Nation s’annonce réellement grandiose et proposera une programmation pointue réunissant tous les genres électroniques. Une chose est sûre, il y en aura pour tous les goûts !

Lieu :
  Docks de Paris (Aubervilliers – 93)

Date :  21 juillet – 23 septembre 2017

Genres :  Trance / Techno / Hardcore / Hardtechno / Drum & Bass / Dubstep / Electro

Plus d’infos :  Facebook  / Instagram / Web  / Twitter

Tarifs :

– 21 septembre : Before Trance : Prévente 12 € + frais de loc et 15 € sur place
– 22 septembre : Main Event : Regular Ticket 42 € (jusqu’au 23 sept)
Late Ticket (23 sept 18h au 24 sept 04h) 47 €
– 23 septembre : After Techno : Prévente 10 € + frais de loc et 12 € sur place

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s