On y était : UZ au Showcase Paris !


Pour les amateurs de trap pure, c’était la soirée à ne pas manquer le 9 décembre dernier au Showcase Paris ! Puis, quand on sait que la tête d’affiche n’est autre que monsieur Trap Lord aka UZ, on voit tout de suite la couleur, l’ambiance et la violence de ce que va être cette soirée. Surtout avec les noms qui l’accompagnent, on peut très bien imaginer que personne ne s’en sortira indemne!

Pour parler de cette soirée, on ouvre le bal avec Vanderkush un français de chez Tealer Records, l’ambiance n’était pas folle malheureusement : c’est à peine si nous étions une trentaine sur la piste, mais le set était plutôt bien réalisé pour un warm up malgré cette ambiance triste. La salle a commencé à se remplir vers 1 heure du matin, forcément quand un grand monsieur de la trap américaine pointe le bout de son nez derrière les platines, ça attire les foules ! On ne vous présente plus Mayhem ! Le feu directement, le feu ! Un set dingue on doit l’avouer, avec en prime quelques sons Dubstep et pas des moindres, puisqu’on pourra citer : Like a bitch de Zomboy ou encore I Can’t Stop de Flux Pavilion ! Pour le coup,  l’ambiance a changé ! Les pogos font leur apparition devant la scène,  le public est présent et il devient fou ! Mayhem toujours au top de sa forme reste très pro, ses transitions sont très soignées comme à son habitude. Il ne nous laisse pas respirer avec des prods telles que Pakistan en collab avec Antiserum ou encore,  plus riddim cette fois ci, Name Bran de 12th Planet & Lumberjvck, que dire d’autre à part que c’était fou pendant presque 2 heures ?

Photo de @Sarcasmes
Photo : Compte instagram de @Sarcasmes

 

Place au grand maître de la soirée : UZ ! Une entrée sur scène plutôt discrète, pas un mot au micro,  juste un bras levé pour annoncer le carnage.. Ambiance sombre et intense, tout le monde l’attendait et dès les premières sonorités, les pogos repartent de plus belle!

UZ est extrêmement populaire aux États-Unis et pourtant c’est un français, mais (malheureusement ?) la trap n’est pas ce qui est le plus populaire chez nous. Comment ne pas mettre le feu avec des musiques comme Soundclash de Flosstradamus & Troyboi ? Toujours hyper concentré, une pluie de trap lourde s’abat sur le public. On citera par exemple B2U de Boombox Cartel feat Ian Everson ou encore Propaganda de DJ Snake ainsi que ses productions Trap shit v19. Il a calmé tout le monde, un set agressif et puissant nous a été proposé, une violente vague bass profonde et lourde nous a fait vibrer, c’était totalement dingue. C’est toujours aussi impressionnant de voir celui qu’on surnomme Trap Lord mixer, tout de noir vêtu, capuche sur la tête et masque sur le visage. Il est charismatique et son talent pour produire des mixes comme celui que nous avons entendu ne se fait plus attendre. Nous avions interdiction de lui parler ou de le croiser, le mystère autour de cette personnalité de la trap restera intacte, dommage pour notre curiosité…

Le dernier set de la soirée était aussi made in France, un duo avec un drôle de nom : Flechette ! Alors pour le coup c’était la grosse surprise, nous n’étions pas prêts. Devant un public qui vient de dépenser toute son énergie devant le set monstrueux de UZ, ils ne se découragent pas et, bien au contraire, nous livre un set merveilleux, ultra dynamique et rempli de grosses prods tendances que tout le monde aime et dont on ne se lasse pas ! Ils balancent sans respect Prison Riot de Flosstradamus, des sons plus smooth comme Prophecy de Tchami & Malaa pour repartir sur Jungle Bae de Skrillex & Diplo ou des sons trap typiquement américanisés comme Let it Go de Asap Ferg remixé par Riot Ten.

Leur set et l’énergie qu’ils ont dégagé étaient vraiment bien maîtrisés, ils ont fait bouger le public en venant au devant de la scène. C’était par ailleurs les seuls et c’est bien dommage! EXPLOSIF était le mot pour ce qu’ils ont envoyé, ils nous ont produit un closing digne des plus grands et on en aurait demandé davantage si  les videurs n’avaient pas décidé de fermer le club à notre plus grand désespoir…

Pour conclure, cette soirée full trap animée par des grands noms du milieu était réservée à un public connaisseur et pour lesquels la trap est une religion. On notera tout de même que le Showcase est une très belle salle mais qui n’est pas forcément adaptée à la bass music, le son manquait par moment de punch et était mal réparti sur l’ensemble de la salle. Pour le reste, notre coup coeur restera pour notre duo français, Flechette qui nous a fait bouger du début à la fin qui a su rester pro et passionné en passant derrière UZ qui avait dévasté le club.

Un grand merci au Showcase d’avoir accueilli une fois de plus une soirée de qualité, ainsi qu’aux organisateurs de nous avoir fait confiance. Merci à Benoit et Sara pour ce reportage, Valliue commence à s’étendre dans la capitale !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s