Pendulum – Driver / Nothing For Free

Pendulum résonne différement en chacun d’entre nous. Pour les fans de DNB c’est un groupe mythique qui a bercé toute la scène de tubes jusqu’en 2010. Leur troisième et dernier album Immersion en était l’apogée avec les monstres que sont « Watercolour » ou encore « Witchcraft« . Pour ceux qui ont un amour particulier pour la progressive house, Pendulum c’est « The Island » dont le remix de Steve Angello, AN21 et Max Vangeli a propulsé le morceau au statut de classique. Et enfin pour ceux qui ont été baignés dans la Big Room ou la Brostep, Knife Party (composé de Rob Swire et Gareth McGrillen) a forcément une place particulière dans leur coeur. « Internet Friends » ou « Bonfire » ayant retournés la totalité des mainstages du monde entier. Alors oui Pendulum c’est un groupe unique qui mérite qu’on retrace son impact énorme sur la scène de la musique electronique. Et quand le trio australien sort leurs deux premiers titres en 10 ans, on met nos écouteurs avec une nostalgie toute particulière.

Le premier des deux titres est « Driver« . On découvre un morceau dans la pure tradition du groupe en termes de construction. Les synthés et les kicks métaleux reconnaissables dès les premières notes, et le drop qui nous saute au visage en à peine 50 secondes. Et quel drop. C’est à ce moment qu’on se rend compte à quel point leur patte a manquée à la scène. Un défouloir sans nom, survitaminé qui plonge dans un break maintenant parfaitement la pression. Le deuxième drop finira de nous achever comme il se doit.

« Nothing For Free« , de son côté, met à l’honneur les vocalises Rob Swire.  Lui qui est bien évidemment la voix du mythique « Ghosts and Stuff » de Deadmau5 ou du « Breathe » d’Eric Prydz. Ce titre dévoile des breaks assez minimalistes, accompagnés de quelques notes de piano ainsi qu’un drop beaucoup plus lowtempo que ce que le groupe à l’habitude de proposer. Un morceau donc surprenant, mais un hybride ultra puissant et très qualitatif

Ca y est Pendulum est de retour. Après 10 ans le, de nouveau, trio revient avec une idée claire. Reprendre le trône qu’ils ont laissé vacant. Alors qu’ils devaient faire une tournée monumentale l’année dernière en passant nottament par l’Ultra Miami, ou le Rampage, le covid en a décidé autrement. Nous trépignons désormais d’impatience de les voir en live. D’ici la on vous conseille leur live lors de l’Ultra Miami en 2016 combinant à merveille les périodes Knife Party et Pendulum.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s