Stadiumx & Taylr Renee – Howl At The Moon (Nicky Romero Remix)


Poursuivant les festivités entamées depuis 3 semaines à l’occasion des 5 ans de son label « Protocol Recordings »,  Nicky Romero s’est attaqué à l’un des titres ayant le plus marqué la discographie du label ces dernières années. A savoir « Howl At The Moon » produit à l’origine par le duo hongrois Stadiumx en featuring avec la californienne Taylr Renee, célèbre pour avoir interprété le célèbre « I Am » des Sick Individuals et Axwell.

Au moment de sa sortie début 2014, Howl At The Moon (« Hurler à la Lune » pour les non-anglophones) avait littéralement tout balayé sur son passage : morceau le plus playlisté lors de l’Ultra Music Festival 2014 à Miami, première place du top 100 Beatport et du DJ Chart établit par 1001 Tracklists durant 4 semaines consécutives. La track est un véritable carton et, toujours aujourd’hui, elle continue de produire son effet tant en club qu’en festival lorsqu’un DJ décide de la jouer.

C’est donc logiquement que le boss de Protocol s’est attelé à la lourde tâche de remixer un aussi gros carton, ce qui est toujours un pari risqué même pour un artiste de la trempe de Nicky Romero. Et on peut dire que nous n’avons pas été déçu de la part du dutch qui réussit à tenir son pari en délivrant un titre plus punchy et moins centré sur l’émotion que le titre original. La force de ce remix résidant justement dans sa force de frappe, Romero ayant transformé le morceau original au point de le faire passer d’un registre Progressive House à un titre carrément Electro-House, qui à coup sûr retournera plus d’une mainstage de festival cet été.

Conclusion 

Remixer un tel carton n’est jamais une chose facile et beaucoup s’y sont cassés les dents en essayant. Mais avec ce remix Nicky Romero prouve qu’il est bien décidé depuis plusieurs mois à jouer les premiers rôles en cette année 2017 qui a vu « Toulouse », le morceau qui l’a fait connaitre du grand public, fêter ses 5 bougies. La seule demi-critique que l’on pourrait adresser à ce remix est qu’il aurait mérité de conserver légèrement plus la vibe du morceau original qui n’est pas réellement perceptible ici. Cependant le morceau reste de très bonne facture et risque fort d’être joué aux quatre coins du globe cet été.

Crédit Photo : Rukes 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s