Top 100 DJ Mag 2016… Ridicule ?


top100

Mercredi, lors de l’Amsterdam Music Festival, le TOP 100 DJ Mag a été dévoilé (à retrouver entièrement ici). Il classe les 100 meilleurs DJs mondiaux de l’année 2016. Le problème avec ce classement, c’est que tout le monde peut voter… (y compris nous, qu’on soit d’accord). Et autant dire qu’il reflète bien le manque de culture de nombreuses personnes ainsi que leur méconnaissance du sujet. C’est le jeu, tout le monde vote. Sans mentir, on s’attendait à voir des incohérences dans ce classement de DJs de qualité (non, de POPULARITE pardon), mais à ce point ? Cet article est un article PUREMENT SUBJECTIF et ne concerne pas la totalité de l’équipe Valliue, mais seulement l’auteur VALSO (moi). C’est pourquoi certaines phrases seront conjuguées à la 1ère personne. Revenons sur ces différents points contestables :

Ils sont trop surcôtés

#3 Dimitri Vegas & Like Mike : Bon, ils ont perdu une place, mais restent encore sur le podium… Comment ce duo peut-il être être devant des mecs comme Armin van Buuren par exemple ? Pour moi, ce duo représente tout le côté négatif de l’EDM et lui donne une mauvaise image : tout dans l’apparence, du ghost producing, un Like Mike qui braille devant car il ne sait pas faire autre chose… Alors ok certains aiment le bordel qu’ils foutent en live, mais à un moment va falloir prendre du recul, s’ouvrir aux autres artistes et voir un peu la qualité des sets. Parce que DV&LM c’est pas vraiment ça. L’EDM ne se résume ni à Dimitri Vegas & Like Mike, ni à Tomorrowland. On n’y va un peu trop fort sur les frères belges vous croyez ? On vous propose alors de regarder la parodie « CVNT5 » de Gareth Emery et Ashley Wallbridge, vous comprendrez mieux.

#7 Steve Aoki : Sérieusement ? On ne veut pas trop cracher sur lui car le personnage est « sympathique ». Mais qu’est-ce qu’il fout à la 7ème place bordel ? Déjà que l’an dernier il était BEAUCOUP trop haut (#10), on peut avoir une explication sur ses 3 places gagnées ? Il n’a rien fait durant 2016, et ses performances sur scène sont plus que contestables. Etre DJ, ce n’est pas balancer des gâteaux sur son public ou encore se jeter sur des bâteaux pneumatiques. Mais bon, ça doit plaire à ceux qui votent pour DV&LM.

#24 DVBBS : Toujours trop haut à mon goût, le duo canadien a tout de même perdu 8 places. Bientôt la fin de la Big Room bas de gamme ?

#27 Swanky Tunes : Pas de coup de gueule concernant le trio russe. Nous les avons vu lors de l’EMF 2016, ils ont été bons sur scène et sympathiques en backstages. Donc nous sommes contents pour eux ! Juste, nous comprenons pas comment cela se fait qu’ils aient réussi à grapiller 70 places ? Etonnant.

#33 DJ Chetas : Une des blagues de ce Top 100. Qui le connaît ? Personne ? On se sent moins seul… Blague à part, nous savons maintenant pourquoi personne ne le connaît alors qu’il se retrouve à une très belle 33ème place. DJ Chetas est un artiste originaire de Mumbai, en Inde. La population de l’Inde dépassant le milliard d’habitants, ils ont voté en masse pour leur DJ national, ce qui a donné ça ! Par contre, on a cru comprendre que ce DJ Chetas ne fait pas l’unanimité là-bas.

#72 Daft Punk : Tout le monde aime Daft Punk, on ne peut pas le nier. Mais de là à voter pour eux au Top 100… Ils ne sortent pas grand chose, mais SURTOUT ne font aucune performance live ! Alors, sur quoi on se base pour les inclure dans ce classement ? Malgré toute l’admiration que j’ai pour eux, ils n’ont pas leur place pour moi.

Pour finir, certains artistes nous paraissent un peu haut, comme David Guetta (#6), même si nous sommes fiers qu’il représente la France ! On peut aussi citer Calvin Harris (#14), Ummet Ozcan (#19) 

Ils méritaient mieux

Si certains sont trop bien placés, d’autres ne le sont pas assez.. Je suis dégouté pour eux d’ailleurs.

#22 DJ Snake : Alors lui, c’est LA personne victime de ce classement incohérent… Le français avait pourtant réalisé une année quasi-parfaite. Durant 2016, il sort son premier album « Encore », frôlant la perfection. « William » a pourtant produit de nombreux tubes, à l’image de « Middle », « Let Me Love You » avec Justin Bieber, ou encore « Propaganda ». Il a même testé le hardstyle de la plus belle des manières avec Yellow Claw en sortant « Ocho Cinco ». Coté live, Snake a assuré. Il a cloturé l’Electrobeach Music Festival 2016 au top niveau, mélant violence et émotion. Il a également retourné l’Ultra 2016. Bref, que ce soit en studio comme sur scène, Snake a été monstrueux cette année. Pour lui, c’est Top 10, voire Top 5. Pas 22ème…

#29 Nicky Romero : En 2 ans, 21 places perdues… Certains ont été déçus de son set à l’Electrobeach, car plus ou moins identique à celui proposé à The Flying Dutch. Je vous l’ai dit c’est subjectif, mais personnellement Nicky Romero, j’en suis un graaaaand fan ! Il a sorti l’un des tubes EDM de l’été 2016 : « The Moment (Novell) », ou encore « Harmony » avec les Stadiumx. De plus, son label Protocol Recordings reste l’un des meilleurs mondiaux, avec une nouvelle année 2016 bien garnie. Vous voulez des exemples ? « On My Way » de Ovion, « Final Call » de Florian Picasso ou encore « Hold On » de Volt & State. Bref, pour moi, Nicky Romero c’est Top 10.

#30 Steve Angello : On l’adore, tout simplement. Pour commencer, son (superbe) dernier album a vu le jour en janvier. Côté scène, Steve Angello a fait du Steve Angello. Et rien que pour ça, il méritait de figurer plus haut !

#31 Deadmau5 : Vous l’avez compris, mes DJs préférés se suivent au classement… Au moment où je vous écris, je porte un t-shirt où figure le DJ aux grandes oreilles. Donc l’objectivité n’est pas au rendez-vous… Un dieu pour moi ? Pas loin oui ! Pareil que son prédécesseur suédois, Deadmau5 n’a rien sorti cette année. Mais bon, Deadmau5 reste Deadmau5. C’est pas pour rien qu’il a été l’acteur le plus présent de l’Ultra Music Festival 2016… Nous prions d’ailleurs tous les jours pour qu’il vienne à l’Electrobeach Music Festival 2017.

#47 Above & Beyond : Chaque année, c’est la chute pour le groupe britannique. Encore 18 places de perdues. Les classiques se perdent. La Big Room bas de gamme empiète petit à petit sur les anciens bourrés de talent, à l’image des artistes du mouvement « Trance ». Poussé tristement vers la sortie, le groupe va disparaître du classement petit à petit. On peut dire exactement la même chose pour Paul Van Dyk (#60). L’EDM, c’est plus ce que c’était bordel.

#64 Dillon Francis : Tant de choses à dire sur lui… Tout d’abord, nous ne sommes pas d’accord sur sa place ! Et lui non plus apparemment, puisqu’il a poussé un petit coup de gueule sur Snapchat mercredi soir. L’américain méritait tellement mieux ! « Need You » qu’il a réalisé avec son pote NGHTMRE est une tuerie déjà, avec un clip aussi barré que son personnage. Puis sur scène, Dillon est au dessus de NOMBREUX artistes le devançant au classement. On a eu la chance de le voir cette année à l’EMF, et il est propre et violent. Pas besoin de s’éterniser sur lui, les passionnés le connaissent déjà. Mais les incultes sont majoritaires au niveau des votants !

#66 Eric Prydz : Bon beh là, c’est triste. Mettre Eric Prydz à cette place là, c’est une insulte à la musique électronique. Le suédois devrait faire partie du TOP 20 jusqu’à la fin de ses jours…Son superbe album « Opus » est sorti début de l’année, avec sa superbe track du même nom. Sur scène, c’est un extraterrestre. DV&LM 3èmes, Eric Prydz 66ème… On doit rire, pleurer ou vomir ? Je vais écouter « Opus » pour penser à autre chose. Parce que oui, Eric Prydz est tellement magique qu’il peut nous faire voyager en quelques minutes depuis notre salon. Un ENORME merci à l’Electrobeach qui nous a permis de le rencontrer 2 minutes. Inoubliable.

#70 Dannic : Sans être un grand fan… Pourquoi Dannic a t-il chuté de 44 places comme cela ? La raison de sa dégringolade ? Il a pourtant été actif au niveau des productions sorties, comme chaque année. Et nous avons pu le voir en club pour la Pool Party DJ Mag en juillet, et il a envoyé sévère. Certes je n’ai pas non plus voté pour lui, mais c’est étonnant de voir une telle chute, surtout qu’il a créé son label « Fonk Recordings » récemment.

#74 Carl Cox : Pour sa dernière année derrière les platines, on aurait aimé que Carl Cox figure plus haut. Comme une sorte d’hommage pour sa superbe carrière. Mais bon, au moins, le quinquagénnaire britannique est toujours là. OUF.

#99 Ferry Corsten : Voila, un des grands habitués du Top 100 s’accroche, pour probablement disparaître du classement l’an prochain. C’est ce qu’on vous disait, la Trance recule au détriment de la Big Room. T’inquiètes pas Ferry, ton public sera toujours derrière toi !

#?? Les oubliés : Certains ont carrément été oubliés. Ils auraient mérité d’y figurer, mais n’y sont pas… On peut penser par exemple au français Tchami. Ensuite, certains peuvent avoir des regrets comme Shapov, Third Party, Stadiumx, Dubvision, NGHTMRE, Snails, Michael Calfan

Les bons côtés de ce Top 100

J’ai beaucoup gueulé, certes. Mais c’est vrai qu’il y a quelques côtés intéressants dans ce classement. Je vais même finir sur ça, pour finir sur une touche positive.

#1 Martin Garrix : On ne va pas vous mentir, il y a à peine un an, on trouvait « Martijn Garritsen » beaucoup (beaucoup) trop surcôté. Toute cette couverture médiatique et ses groupies nous soulaient. Mais franchement, cette année, il n’y a pas photo… Son départ de l’entreprise Spinnin’ pour créer son propre label « STMPD RCRDS » a été le meilleur choix de sa carrière, ce qui lui a permis de s’épanouir. Un nouveau Martin Garrix est né. Il a encore prouvé que le patron de la production EDM, c’est lui ! Les cartons s’enchaînent : « In The Name Of Love », « Now That I’ve Found You », « Lions In The Wild », « Oops »… Le jeune hollandais se paye même le luxe de sortir (à l’heure où je vous parle !) 7 tracks en une semaine, soit une par jour. Coté scène, il a progressé tout au long de l’année. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’il fait le closing de tous les plus grands festivals du monde. Aucun doute n’est possible, le numéro 1 c’est lui. Il devient même le plus jeune DJ de l’histoire à grimper sur la première marche du podium. Respect Mr. Garrix, et un grand merci !

#4 Armin van Buuren et #5 Tiësto : Critiqués car leur style a changé par rapport au début de leur carrière, les deux hollandais restent des énormes noms de l’EDM. C’est pourquoi c’est cool de les retrouver toujours en haut du tableau. Même si nous pensons qu’Armin mérite mieux, il est présent chaque année. On respecte les anciens !

#8 Oliver Heldens : Même si il semble être « rentré dans le rang » par rapport à l’année 2015, le style d’Heldens est top ! Pionnier de la « future house », il a grapillé quelques places pour s’installer confortablement dans le Top 10 ! A 21 ans, c’est très intéressant et prometteur pour la suite. Ses collabs avec Throtlle (« Waiting ») ou Tiësto (« The Right Song ») sont cools, et on croise les doigts pour qu’il vienne jouer en France en 2017.

#9 Skrillex : Il n’est pas monté, mais n’est pas descendu non plus. Skrillex, qui est l’un de nos artistes préférés, reste dans le Top 10. Vivement le revoir !

#12 KSHMR : Bon, je suis pas vraiment vraiment fan de lui. Mais son travail est respectable ! En seulement 2 ans, il se positionne aux portes du Top 10. Très bon producteur, il s’est (enfin) lancé à jouer sur scène, et ça a marché apparemment. Bravo !

#15 Don Diablo : Encore de la Future-House ! Ce style est de plus en plus apprécié (et on comprend pourquoi !) puisque, comme Oliver Heldens, le « Don » continue de grimper au classement. En effet, il a gagné plus de 60 places en 2 ans ! C’est mérité, au vue de ses prestations lives fidèles à lui-même. Quand on connaît la sympathie de l’artiste, on ne peut être que content pour lui !

#18 The Chainsmokers : Alors là, un grand OUI ! Après leur contestable tube « Selfie » sorti il y a deux ans, le duo américain a totalement changé, et ont sorti des tracks de très bonnes qualités ! On ne peut pas oublier leur titre « Roses » produit en 2015. Concernant cette année, « Don’t Let Me Down » a été un tube planétaire, tout comme « Closer ». C’est assez impressionnant de voir la différence entre leurs titres actuels et ceux d’il y a deux ans. Côté scène, ils ont mixé dans les plus grands festivals du monde, et ont envoyé ! Ils avaient disparu de ce Top 100, pour y revenir en force… Non, vraiment, leur place est archi-mérité et on en est vraiment content !

#28 Marshmello : OUI OUI OUI OUI !  On a beaucoup entendu parlé de lui avec son côté mystérieux . « Qui est Marshmello ? » était la question la plus répandue dans le milieu de l’EDM. Même si on s’en fout parce que le principal est sa musique et non le personnage, Marshmello semble être Dotcom. Bref, sa trap est magnifique, fait voyager et nous transporte ! Elle semble avoir fait l’unanimité. C’est d’ailleurs pourquoi le personnage blanc a réalisé la meilleure entrée de l’année, propulsé directement à la 28ème place ! C’est l’une des meilleures nouvelles d’ailleurs. Ses tracks sont magnifiques, à l’image de « Keep It Mello », « Find Me » ou « Alone ». Ses remix sont également de qualité. Ses lives sont millimétrés, à l’image de celui réalisé à Lollapalooza 2016. WE LOVE MARSHMELLO !

#38 Florian Picasso : LA bonne nouvelle française de l’année ! A 26 ans, Florian Picasso entre pour la première fois dans le TOP 100, et à une place remarquable ! Il faut dire qu’avec ses deux cartons « Kirigami » et « Final Call », le Cannois n’est pas passé inaperçu cette année. Pour couronner le tout, sa collaboration avec Martin Garrix nommée « Make Up Your Mind » est sortie hier… On n’arrête plus le jeune producteur, qui devient petit à petit une référence de l’EDM française. Nous sommes d’autant plus content d’avoir réalisé une interview de lui il y a un peu plus d’un mois, où nous parlions justement du Top 100… Bravo Florian !

#39 Galantis : Le duo suédois a réalisé une année propre, à l’image de leur set à l’UMF 2016. 59 places gagnées, cela parait beaucoup mais pas forcément volé.

#46 Angerfist : Certes il a malheureusement perdu 8 places, Angerfist est toujours présent dans la 1ère partie de ce classement ! Une fierté pour les coreux comme nous. Angerfist nous représente au milieu d’artistes appartenant à des styles plus commerciaux. RAISE YOUR FIST FOR… ANGEEEEERFIIIST !

#55 Alan Walker : Il aura réalisé l’un des tubes de l’année : Faded. L’artiste doit tout à ce son ! En effet, le britanico-norvégien rentre dans ce classement, directement à la 55ème place. Bravo à lui, cette musique, remixée à maintes reprises, aura marqué l’année 2016.

#83 Jauz : Il rentre dans ce classement, et ça c’est cool ! Depuis l’an dernier, l’Américain ne cesse de monter en puissance. En 2016, il a réalisé de nombreuses collaborations, comme avec Marshmello, Tiësto, Pegboard Nerds ou encore Netsky. De plus, il tabasse en live ! Puis, c’est le seul à avoir les c**illes de passer du Cascada en plein set. Et rien que pour ça, il la mérite sa place dans le Top 100.

#87 Sam Feldt et #94 Flume : Ils rentrent enfin dans le Top 100. Sachant qu’ils ont largement leur place, ça fait plaisir de les voir. L’année prochaine, on croise les doigts pour qu’ils grimpent !

#96 Showtek : On veut pas être méchant hein… Mais les Showtek se sont littéralement cassé la figure, en perdant 59 places ! Mérité, puisqu’ils ne font plus rien, sachant que ceux qu’ils faisaient n’était pas fou. Il aurait fallu qu’ils restent dans leur domaine qu’ils maîtrisaient : le hardstyle…

#98 Martin Solveig : Le français revient dans le Top 100 ! Une « bonne » nouvelle pour l’EDM bleu blanc rouge. Cependant, 98ème reste tout de même très bas. Puis le parisien remplace Quentin Mosimann, qui a disparu du classement malheureusement…

Cette critique du Top 100 est donc terminée ! Je m’excuse d’avance si certains ont mal interprété mes propos. Cette critique est plutôt engagée, franche… Mais c’est volontaire ! Chacun pense ce qu’il veut, je n’ai pas la science infuse. Cet article représente juste mon propre avis. Chacun est libre d’avoir son point de vue. Comme on dit, les goûts et les couleurs… Je vous invite donc à partager cette critique si elle vous plaît, et surtout à exposer le votre ! Seules conditions, il faut que ce soit constructifs et dans le respect. Pour finir en une phrase positive… VIVE LA MUSIQUE ELECTRONIQUE !

 

(J’ai beaucoup ouvert ma bouche, alors peut-être que vous voulez savoir mon vote personnel au Top 100 DJ Mag 2016 ? Le voici : 1- Nicky Romero 2- Marshmello 3- Martin Garrix 4- DJ Snake 5- Eric Prydz)

VALSO

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s