On y était : Karnage Records Opening !

Le 16 octobre dernier, KARNAGE RECORDS organisait sa première soirée de la saison dans un Rex flambant neuf !

Nous sommes arrivés à minuit et demi et première nouveauté : le coin fumeur est couvert, une bonne nouvelle pour marquer une pause sans se faire refroidir par les températures automnales. La Drum and Bass raisonne dans l’enceinte du Rex avec DJ Hidden (qui est tout simplement 50% du légendaire duo The Outside Agency) à travers un système son refait à neuf… Et ça s’entend ! La salle nous a paru plus petite, plus intime et logiquement mieux isolée. Ainsi, les différents sets de la soirée ont pu se faire de la manière la plus puissante, sans déranger le voisinage et jusqu’à 5h30 du matin, chose inédite au Rex de Toulouse. DJ Hidden nous joue un set majoritairement Drum and Bass de qualité, pour terminer en incluant de l’Industriel Hardcore. Il saura également séduire les adeptes de Hardcore en jouant « Reset » de Mad Dog (dont nous avons réalisé une interview à retrouver ICI) pendant que Detest lui, se prête au jeu des photos avec ses fans.

DJ Hidden par © Fabien Dekens

Au tour de The Clamps de passer derrière les platines, il nous offre un set qui est la parfaite transition entre DJ Hidden et Iridium. Nous avons d’ailleurs eu la chance, par l’intermédiaire de STV, de parler avec un membre de Iridium qui nous a promis un set déjanté. Il a également évoqué leur label, leurs futurs bookings et l’intérêt croissant de leur musique dans des pays tels que l’Allemagne et la Belgique et autres pays bien plus à l’Est.

Revenons à The Clamps qui jongle parfaitement entre une Drum and Bass de qualité et un Industriel Hardcore plus que puissant. Le set se veut progressif, pour finir sur une pure violence qui introduit parfaitement les Iridium, installant leur matériel pendant ce temps.

The Clamps et un membre d’Iridium par © Fabien Dekens

Masqués à la façon de Alien vs Predator, le duo français Iridium prend place sur la scène du Rex. D’entrée de jeu, ils mettent tout le monde d’accord et la foule est plus que réceptive aux premières sonorités de leur guitare électrique. Pendant qu’un des membre d’Iridium se produit au pad, l’autre l’accompagne avec cette guitare qui est l’essence même du groupe. Quand le guitariste n’est pas en action, il s’occupe de faire le show et ambiance la salle avec une énergie dingue, ne pouvant que plaire au public ! Le duo nous joue un remix Industriel Hardcore de Scarlxrd, couplé à un jeu de lumière qui colle parfaitement à leur set qui se finit dans la continuité de la soirée : de manière brutale !

Iridium sur la scène du Rex, par © Fabien Dekens

Présent lors de la dernière Lost Island, le tant aimé Detest prend place ! Ce dernier porte un tee-shirt Thunderdome et y fait un clin d’œil avec un remix de « Drop It » , initialement produit par la légende défunte du milieu 3 Steps Ahead. Aussi showman, il n’hésite pas à récupérer une GoPro et filmer les fêtards en étant sur le devant de la scène. Comme on a pu s’y attendre, son set était d’une qualité grandiose, avec des tracks puissantes à l’image de « Walk » ou « 1,2,3 » (dont nous avions fait une News, à retrouver ICI), pour finir sur des sonorités plus violentes avec le remix de « Puto » par MBK !

Detest par © Fabien Dekens

Le dernier set de la soirée, et pas des moindres, est assuré par le Karnage Soldier STV ! De nombreux fans munis de leurs tee-shirt ou pulls avec le logo STV ont répondu présents pour ce set dont il avait teasé de nombreux édit originaux en mode Uptempo ! C’est en effet le cas puisque nous avons eu le droit à sa dernière release « The Business » , un edit de « Wake Me Up » d’Avicii et de « Time To Raise The Party » de Partyraiser ! A l’image de ses dernières performances sur scène, le jeune producteur a transmis une grosse énergie permettant aux derniers fêtards de tenir le coup sur cette déferlante de tracks plus rapides les unes que les autres ! De grande choses s’annoncent pour STV puisqu’il est d’ores et déjà booké à la soirée Empire, organisée par KARNAGE RECORDS, aux côtés des Sub Zero Project, Act Of Rage, Vertile, Hackash & Ojüun.

STV par @soka_photographie

Encore une fois KARNAGE RECORDS a réussi son coup ! Cet Opening offrait une grande diversité de styles avec de grands talents. Un grand merci à organisateurs, bénévoles, au Rex ainsi qu’à la sécurité qui ont dégagé une bonne humeur communicative et propice à une bonne soirée ! Du côté des prochaines actualités, on retrouvera KARNAGE RECORDS au Bikini le 20 novembre à l’occasion de la Fury! avec notamment Spitnoise et Soulblast dont nous aurons la chance de réaliser une interview ! On les retrouvera ensuite au Rex pour la soirée « Karnage & Friends » le 27 novembre pour une soirée plus éclectique en terme de styles. Enfin, le 17 décembre aura lieu le nouveau projet de KARNAGE RECORDS nommé Empire avec Sub Zero Project & Act Of Rage entre autres ! Alors, où est-ce qu’on se voit ?

Une réflexion sur “On y était : Karnage Records Opening !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s