On y était : Nicky Romero Presents: Protocol x ADE’18

© Facebook de Protocol Recordings

Pour le sixième show à l’Amsterdam Dance Event, Nicky Romero et son label Procotol Recordings ont sorti le grand jeu afin de nous offrir une véritable dose de Progressive House ! Guests surprises, scènes incroyables et prestations détonantes, le programme était lourd et Valliue a eu la chance d’y assister !

Le Melkweg, petite salle de concert à la sonorisation excellente !

Situé en plein cœur d’Amsterdam, il s’agit d’un des plus anciens lieux festifs de la ville : l’endroit parfait pour faire retentir la Progressive House de Protocol. Nous arrivons vers 22h et nous réalisons rapidement le tour du propriétaire.

2 salles verront défiler les artistes : la première accueille la mainstage et les organisateurs n’ont pas hésité à mettre les petits plats dans les grands pour la scène. De nombreux écrans géants entourent le dj booth et se prolongent tout autour de la salle. Les noms des artistes y défilent et cela installe une ambiance futuriste. Nous sommes également surpris par la qualité de la sonorisation. Quelque soit l’endroit, le son est impeccable et ne sature pas. Un véritable régal pour nos oreilles.

La seconde salle est plus modeste, mais reste tout autant étonnante. La décoration est réussie et ce côté intimiste permet de réellement apprécier les performances musicales.

Un line-up et une timetable de qualité !

En consultant la timetable de la soirée, nous remarquons que toute la Protocol Family a été conviée, mais aussi que les dj’s n’ont que 30 minutes sur scène. Le but étant de garder un haut niveau de dynamisme dans les sets et de limiter les temps morts. Une superbe idée de la part des organisateurs !

Lors de notre découverte de la mainstage, le duo Teamworx livrait un warm-up assez rythmé. Leur dernier titre « Clap Back » est une véritable pépite et les drops nous ont rapidement mis dans l’ambiance. Le label veut impressionner et cela commence plutôt bien ! Malheureusement, nous n’avons pas eu la chance d’assister à l’entièreté du set (tout comme celui de Corey James) car le devoir de journaliste nous appelait. Nous filons rapidement en backstage afin d’interviewer Corey James et Stadiumx (bientôt disponible sur Valliue).

Retour à la mainstage pour l’une des prestations les plus attendues : Matisse & Sadko ! Le public est servi des plus gros bangers Progressive House. De « Forever »  à leur remix de « Dreamer » (Axwell^Ingrosso) en passant par les drops dévastateurs de « Takeoff », le duo russe a envoyé du lourd !

Protocol a chouchouté son public !

Alors que Raiden enchaîne directement, nous décidons de faire une pause musicale et de découvrir les a-cotés de la soirée. Pour gâter ses fans, Nicky Romero et son équipe ont mis en place un stand de merchandising. On y retrouve plusieurs types de casquettes, des t-shirts, des vestes, des pulls, des accessoires, de quoi adopter le look 100 % Protocol !

Nous avons été agréablement surpris par les prix affichés. La casquette à 15 euros, le pendentif à 5 euros, rien n’est excessif et figure à la portée de toutes les bourses. Alors que certains artistes exagèrent…

Côté rafraîchissement, la carte était variée ! Digne d’un club de prestige, bières et alcools forts étaient au rendez-vous. Là aussi, l’organisation a adopté une politique de prix raisonnable sans tomber dans l’excès, ce qui est rare de nos jours. Nous tenions à le souligner !

Retour à la musique et aux surprises !

Nous retournons sur la mainstage afin d’assister au set de Deniz Koyu, artiste bien connu du label. L’Allemand surprend directement grâce à des drops Progressive Hard. Les belles mélodies sont mises de côtés pour des sonorités plus agressives. Aucun temps mort, les moments forts s’enchaînent à merveille et le public est conquis !

Alors que le producteur de « The Way Out » termine son set, nos montres affichent 02h00… l’heure du boss ! Après une intro digne des plus grands festivals, Nicky Romero fait son entrée sur la mélodie de « Duality » et entame 1h de prestation solo. Les dernières releases de Protocol ainsi que ses derniers morceaux y passent pour le plus grand plaisir de nos oreilles.

Premier guest et le Hollandais frappe fort ! W&W le rejoint sur scène et c’est une toute autre ambiance qui envahit la salle. La Big Room renaît et on redécouvre les plus gros hits du style : « Epic » de Sandro Silva et Quintino, « Tsunami » de DVBBS et Borgeous« Rave After Rave » de W&W, « Tremor » de Dimitri Vegas & Like Mike ainsi que Martin Garrix ….

Vous avez dit Martin Garrix ?

La seconde surprise de la soirée n’est autre que la superstar hollandaise Martin Garrix. Son logo apparaît et le public a compris que les quelques minutes qui vont suivre seront épiques. Les paroles de « High On Life » sont reprises en cœur et la mélodie fait le reste. Court, mais intense, son passage a propulsé cette soirée au niveau supérieur.

Un hommage poignant à Avicii 

Après ces deux guests inattendus, Nicky Romero reprend le contrôle de la soirée et poursuit son déroulement de tracks Progressive House. Le Hollandais a toujours été un amoureux des belles mélodies et c’est donc normal de rendre hommage à l’un des plus grands producteurs que la musique électronique ait connu : Avicii.

Le boss de Protocol Recordings commence d’abord par un discours expliquant son amitié avec le suédois puis joue l’une des ID les plus connues de l’artiste : « Heaven ». Quel plaisir immense, quelle émotion d’écouter ce morceau en haute qualité. La voix de Chris Martin résonne au sein des murs du Melkweg et enfin… une mélodie dont seul Avicii avait le secret s’empare du public et illumine cette soirée ! (nous en avons encore des frissons à l’heure où nous écrivons ces lignes).

Merci Nicky !

Dernière surprise et clap de fin !

4 h du matin et le temps d’un dernier invité de qualité : Lucas & Steve ! Les deux hollandais débarquent sur scène et balancent leur remix de « Power ». De quoi réveiller le public ! Drops énergiques, vocals connus, le duo met le feu aux platines et enchainent tous leurs hits.

Après cette dernière surprise, la soirée touche doucement à sa fin et le Melkweg se vide peu à peu. Après tant d’émotions et de rebondissements, la fatigue se fait sentir et nous décidons de rentrer à l’hôtel, des souvenirs plein la tête !

Un immense merci aux organisateurs de la Protocol Night ADE de nous avoir fait confiance pour cette édition 2018 et de nous offrir un line-up varié et de qualité ! Merci à Nicky Romero, Stadiumx, Corey James, Matisse & Sadko et Kamil pour les quelques mots échangés ainsi que pour leurs sets de qualité, à la sécurité pour leur professionnalisme, et surtout aux participants venus faire la fête avec nous !

Et surtout un énorme MERCI à la maman de Nicky Romero avec qui nous avons pu échanger quelques mots.

En espérant vous y retrouver l’année prochaine !

Reportage réalisé par Rémicrd.

Publicités

Une réflexion sur “On y était : Nicky Romero Presents: Protocol x ADE’18

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s