Interview : Zonderling (EN+FR)

© Zonderling (Page FB)

Nouvelle interview sur Valliue. Cette fois, nous avons posé quelques questions au duo Zonderling. Les deux Hollandais nous parlent de leur manière de produire, de leurs collaborations avec Lost Frequencies et Don Diablo et de leur futur show à l’Opium de Toulouse, en mai prochain. Retrouvez l’intégralité de leurs propos ci-dessous : 

(english below)

Salut Zonderling, pouvez-vous vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas ?

Nous sommes un duo de musique électronique venant de Groningen (Pays-Bas). Martjin fait la plupart du travail en studio pendant que Jaap fait le tour du monde pour les shows.

C’est la question de base de notre site… Quelle est votre définition de la musique électronique ?

Toutes les musiques qui reposent essentiellement sur des éléments synthétisés et sur des samples pré-édités.

Votre nom de scène est Zonderling, vous avez sorti votre premier son “Sonderling”, puis 2 ans plus tard “Zinderlong”. Est-ce qu’il y a un sens caché derrière cela ?

C’est principalement un jeu de mot, mais « Sonderling » était aussi une référence au surnom de Martjin qui est Van Sonderen.

Vous sortez votre nouveau banger qui s’appelle « Nightcall ». Pouvez-vous nous raconter l’histoire de ce morceau ?

On a joué à Lost Frequencies & Friends à l’ADE l’année dernière et on a vu Kye Sones chanter avec Felix (ndlrLost Frequencies). On s’est dit que c’était un super vocaliste et on lui a demandé s’il serait intéressé qu’on fasse quelque chose ensemble. Il a adoré l’idée et nous a envoyé quelques démos. « Nightcall » était l’une d’entres elles et on a écrit la partie instrumentale autour du chant, en l’ajustant au fur et à mesure que la production avançait.

Le vocal se mêle aussi très bien aux rythmes joyeux du track, comment choisissez-vous vos voix ? Aviez-vous l’intention de la sortir en version instrumentale si la voix ne collait pas au son ?

Comme dit plus haut, la musique a été écrite autour du vocal. C’est une technique qu’on utilise souvent car on obtient généralement une combinaison plus immersive entre les deux éléments.

Fin 2017, vous avez fait un carton avec le titre “Crazy”, en collaboration avec Lost Frequencies. Pouvez-vous raconter cette rencontre artistique avec le producteur belge ?

Felix est incroyable, il apporte une onde tellement positive peu importe où il va. Pour “Crazy”, on a suivi un processus similaire à ce qu’on avait fait pour “Nightcall”, mais la il y avait encore plus de personnes concernées. Mais tout le monde était d’accord sur la direction à prendre, donc ce n’a pas du tout été un problème.

Revenons au début de votre carrière, vous avez sorti votre premier titre “Sonderling”, il y a 6 ans déjà. Depuis, votre direction artistique ainsi que le monde de la musique électronique ont bien changé. Pouvez-vous nous citer une chose qui vous rend nostalgique de vos débuts ?

Quand “Sonderling” est sorti, les chansons étaient généralement plus longues, comme l’étaient les mixs dans lesquels les DJs les jouaient. Donc comparé à cette époque, tout paraît plus impatient maintenant. C’est génial aussi de voir que « Sonderling » est toujours aussi apprécié !

En parlant de “Sonderling”, vous avez sorti un edit de ce dernier en 2016. Pourquoi retravailler sur le son de ses débuts ?

Jaap m’a demandé (Martjin) Si je pouvais faire une intro edit de “Sonderling” pour qu’il puisse commencer ses DJ sets, au lieu de commencer avec la longue drum intro. Quand j’ai commencé à faire ça, j’ai remarqué que les drums pouvaient être plus puissantes pour les DJ sets actuels. L’arrangement était aussi un peu lent etc…Une version retravaillée de l’originale est donc née et quand on l’a montrée à Sander Van Doorn et Jorn (Représentant Artistique à Spinnin’), ils ont voulu la sortir !

Martin Garrix, Lost Frequencies, Zedd … On peut dire que vous avez un goût prononcé pour les remixes ! Qu’est ce qui vous plaît dans le fait de transformer des sons originaux ?

Comme mentionné auparavant, travailler avec un vocal et écrire de nouvelles musiques autour est un mode de travail qu’on apprécie énormément et qui donne d’excellents résultats aussi. Pour les remixes, on utilise généralement uniquement le vocal et peut être quelques petits éléments de l’original.

Vous avez également sorti un morceaux édité par Don Diablo (« Tunnel Vision ») et qui fut véritablement un carton. Quel est votre ressenti de travailler avec un producteur aussi apprécié mondialement et qui est devenu un véritable headliner ?

Don est aussi un mec incroyable. Il supporte Zonderling depuis un bon bout de temps et ça a été un honneur de l’impliquer dans “Tunnel Vision”, qui s’est avéré être un des sons favoris des DJs l’année dernière.

Une collaboration sur Spinnin, Heldeep et maintenant Hexagon. Vous démarrez l’année en véritable boulet de canon. Quels sont vos projets à venir ?

On travaille sur beaucoup de nouvelles choses actuellement, mais vous allez juste devoir attendre et voir/entendre !

Vous serez à l’Opium Club Toulouse en mai, l’un des meilleurs clubs de France. Vous nous préparez quoi pour cette date ?

Ce sera en fait le tout premier show de Zonderling en France donc ce sera quelque chose d’assez spécial à notre manière. On ne sait pas trop quoi en attendre mais on a eu de bons échos de l’endroit donc on est assez impatient.

Merci d’avoir répondu à nos questions. Un dernier message à faire passer ?

Merci pour le soutien de nos fans français et on espère vous voir bientôt !


Hello Zonderling, could you introduce yourself for those who might not heard about you ?

We’re an electronic music duo from Groningen (The Netherlands). Martijn is doing most of the studio work while Jaap travels the world to do shows.

This is the basic question of our website… What is your definition of electronic music ?

Any music that relies heavily on synthesized elements and processed samples.

Your name is Zonderling, you have released your first track “Sonderling » then “Zinderlong » 2 years later. Is there any hidden meaning behind that ?

It’s mostly a bit of wordplay, but « Sonderling » was also a reference to Martijn’s Surname, which is van Sonderen.

You are releasing your new banger, “Nightcall ». Could you tell us the story of this record ?

We played at Lost Frequencies & Friends at ADE last year and saw Kye Sones singing on stage with Felix (Lost Frequencies). We thought he was a great vocalist and asked if he would be up for doing something together. He loved the idea and sent us some demos. « Nightcall » was one of them and we wrote the instrumental around the vocals, adjusting them as the production progressed.

The vocal is matching very well with the joyfull rhythms of the track, how are you choosing your vocals ? Did you plan to release this sound in an instrumental version if the vocal didn’t matched with the sound ?

As mentioned above, the music was written around the vocal so to speak. This is a technique we use often, as you generally get a more immersive combination between the two.

At the end of 2017 you had successful track in collaboration with Lost Frequencies, “Crazy ». Could you tell us the artistic meeting with the belgium producer ?

Felix is amazing, he brings such good vibes to wherever he goes. For « Crazy » we went through a similar process as we did with « Nightcall », but now there were even more people involved. Everyone was agreeing on the direction tho, so it was a not a problem at all.

Let’s get back to the beginning of your career, you have released your track “Sonderling » already 6 years ago. Since, your artistic direction as the world of the electronic music have changed a lot. Could you tell us one thing that is making you nostalgic from your debut ?

When « Sonderling » came out, tracks were generally longer, as were the mixes dj’s would play them in. So, compared to those days, everything seems a lot more impatient now. It’s great tho to see that « Sonderling » still gets a lot of love !

Talking about “Sonderling », you have released and edit of it in 2016. Why doing a rework on the sound of its debut ?

Jaap asked me (Martijn) if I could do an intro edit of Sonderling, so he could start dj sets with it, instead of starting with the long drum mix intro. When I started doing that I noticed the drums could use some more punch for dj sets in these days. Also, the arrangement was a bit slow, etc.. A reworked version of the original was born and when we showed it to Sander van Doorn and Jorn (A&R at Spinnin’), they wanted to release it.

Martin Garrix, Lost Frequencies, Zedd…we can tell that you are in love with doing remixes! What do you like in particular when you are transforming originals tracks ?

As mentioned before, working with a vocal and writing new music around it is a way of working the we feel very comfortable with and gives great results as well. For remixes we usually only use the vocal and perhaps a few little elements from the original.

You have also released a track which was edited by Don Diablo (Tunnel Vision) and it was a success! What are your feelings about working with a producer who is appreciate all around the world and who has become a real headliner?

Don is an amazing guy as well. He has been supporting Zonderling for a long time and it was an honour to have him involved in « Tunnel Vision », which turned out to be a huge dj favorite last year.  

A collaboration on Spinnin, Heldeep and now Hexagon. You are starting the year in a really good shape! What are your projects to come ?

We’re working on a lot of new stuff at the moment, but you’ll just have to wait and see/hear !

You will be at the Opium Club of Toulouse, one of the best club in France, in May. What are your plans for this date ?

This will actually be the first ever Zonderling show in France so a pretty special thing on it’s own. No idea what to expect but we’ve heard good stories about the place, looking forward.

Thank you for answering our questions, one last word to share ?

Merci for the support to our French fans and we hope to see you out there soon !

Préparation : Valso, So, Wag et Nico / Traduction : Wag / Finalisation : So

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s