Interview : Ben Böhmer (EN+FR)

Crédit Photo : Compte Instagram de Ben Böhmer

Nouvelle interview sur Valliue. Nous avons posé quelques questions à Ben Böhmer. L’allemand nous parle de son style musicale particulier, de sa rencontre avec Anjunadeep et de ses projets à venir. Retrouvez l’intégralité de ses propos ci-dessous : 

(english below)

Salut Ben, peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?

Salut ! Mon nom est Ben Bôhmer et je suis un musicien vivant à Berlin qui a trouvé son bonheur dans la musique électronique.

C’est la question de base du site, quelle est ta définition de la musique électronique ?

La musique électronique est un moyen de m’exprimer. C’est le genre de musique qui marche pour l’ensemble des situations de la vie. J’adore le contraste entre sa versatilité et sa simplicité.

Concernant ton parcours musical, comment as-tu commencé à produire ?J’ai commencé à jouer du piano quand j’avais 6 ans. À l’école, je faisais partie d’un orchestre où je jouais de la trompette. À mes 16 ans, j’ai commencé à produire de la musique électronique. C’était la première fois que j’ai commencé à faire des beats avec FL Studio. Juste après j’ai changé pour Ableton Live.

Comment définirais-tu le “Böhmer Sound” dont tu parles dans ta description/bio Facebook ?

La principale caractéristique du “Böhmer Sound” est qu’il crée une histoire. J’essaye toujours de m’exprimer via une connexion entre les harmonies et les batteries aussi bien qu’avec un contraste entre l’électronique et les éléments organiques. Il y a toujours un dialogue entre ces différents éléments qui crée le son que je produis.

 

On t’a véritablement découvert avec ta collaboration sur Anjunadeep. Tu as d’abord sorti le titre “Flug & Flag”. Puis ton EP Morning Falls a fait un véritable carton dans les charts, notamment sur Beatport avec l’excellent “After Earth”. Imaginais-tu un tel succès si rapide ?

Honnêtement, je ne pensais pas que « After Earth » arriverait premier sur Beatport. Cet EP n’est clairement pas le genre de Deep ou de Techno que tout le monde joue en ce moment. Donc j’ai été réellement bouleversé quand j’ai réalisé que beaucoup de DJ ont commencé à jouer cet EP.

Cela te fait quoi de collaborer avec un label de cette dimension ? Comment s’est fait la rencontre entre vous ?

Lane 8 a joué mes tracks et m’a recommandé auprès d’Anjunadeep. Ils m’ont ensuite demandé de leur envoyer quelques démos. C’est comme ça que “Flug & Fall” et Mornings Falls ont trouvé refuge là-bas. Je suis reconnaissant et heureux de travailler avec ces gens. Ils sont géniaux !

 

“After Earth” est d’ailleurs une des meilleures productions sorties début 2018, elle nous fait voyager. Quel sentiment cherchais-tu à procurer à ceux qui t’écoutes ?

 

Merci ! Honnêtement, je n’essaie pas de procurer une émotion particulière au travers de mes musiques. C’est presque l’opposé, ce sont mes sentiments que les personnes peuvent entendre au travers de ma musique.


Depuis Morning Falls, est-ce que tu as l’impression qu’il y a eu un changement dans ta carrière ?
Bien-sûr ! Je reçois de magnifiques messages de personnes aux quatre coins du monde. Au delà de ça, il y a aussi beaucoup de propositions pour des remixes ou des releases sur de nouveaux labels.


Récemment,  tu as remixé “Lullaby Horizon” de Way Out West, “Nothern Soul” des légendes Above & Beyond et “Lost Tribe” de Koelle. Qu’est-ce qui te plaît dans le fait de remixer un titre ?

En général, j’aime créer quelque chose de nouveau par rapport aux tracks déjà existantes. C’est excitant pour moi de tourner l’original en quelque chose qui a un rapport avec mon humeur. J’aime aussi garder ma liberté, même si cela a pour cause d’altérer le message subliminal de cette chanson. Et j’ai particulièrement aimé travailler sur ces trois titres.

 

Tu as également sorti un EP Challenger sur le label Freundchen. Peux-tu nous en parler ?

En fait l’EP Challenger est un vieil EP qui est finalement sorti. J’ai écris « Challenger » et « Dysphorie » à la fin de l’année 2016. Nous avons décidé de sortir ces tracks en dépit de leur âge relativement ancien parce qu’elles montrent en quelque sorte une partie du Ben Böhmer “dark” que je ne me prive pas de montrer au public.


Tu es passé fin 2017 en France, est-ce que tu comptes revenir prochainement en France ?

Malheureusement, il n’y a pas de shows prévus, mais je dois définitivement revenir. J’ai passé un show incroyable à Grenoble, avec une ambiance incroyable !


Quels sont tes projets à venir cette année ? 

Mon troisième EP de cette année sortira en mai sur ma deuxième base Berlinoise : Keller. C’est une vieille track qui sort enfin avec des remixes de Seth Schwarz, Kalipo et du propriétaire du label, Acud. En plus de ça, je travaille sur mon second EP pour Anjunadeep qui sortira cet été.


Hi Ben, could you introduce yourself for those who might not heard about you ?
Hello ! My name is Ben Böhmer and I’m a Berlin based musician who found his love for electronic music.

 

This is the basic question of our website, what is your definition of the electronic music ?
Electronic music is a way to express myself. It ́s this kind of music that works in every situation in life. I love the contrast between its versatility and its simplicity.

 

About your musical course, how did you start producing ?
I started playing the piano when i was 6. In school I was part of a orchestral class where i played the trumpet. When i was 16 i started producing electronic music. The first time I started to make some beats with FL Studio. Soon after, I switched to Ableton Live.

 

How would you define the « Bohmer Sound » that is mentioned on your Facebook page ?
The main characteristic of the « Böhmer Sound » is that it creates a story. I always try to express myself with a connection between harmonies and drums as well as a contrast between electronic and organic. There is a dialog between all these different elements which creates the sound I produce.

 

We have discovered you with your release on Anjunadeep. First, you have released “Flug & Fall”. Then your EP Morning Falls has been a real success in the charts, specially on Beatport with the excellent “After Earth”. Did you imagine such a quick success ?
Honestly i didn’t expect that After Earth would reach the pole position on Beatport. The EP is clearly not the typical Techno or Deep House which nearly everybody play at the moment. So I was overwhelmed when I realized that a lot of DJs had started playing this EP.

 

What are your feelings about working with this prestigious record label ? How did you meet each other ?
Lane 8 and played my tracks and recommended me to Anjunadeep. They then asked me to send them some demos. That’s how « Flug & Fall » and « Mornings Falls » found their way there. Today, I greatly enjoy working with the people there. They are awesome.
Talking about “After Earth”, for us it is one of the best production of 2018 so far, it make us travel.

 

What feelings were you looking to share to the listeners ?
Thank you ! Honestly, I never try to procure a certain feeling through my tracks. Quite the opposite: It’s my feelings the listener can hear through my music.

 

Since Morning Falls do you feel that there has been changes in your career ?
Of course. I ́m getting beautiful messages from people all over the world. Besides that, there are a many submissions for remixes and releases on new labels.

 

Recently, you have remixed “Lullaby Horizon” from Way Out West, “Northern Soul” form the legends Above and Beyond and “Lost Tribe” from Koelle. What do you like when you are reworking on an original track?

In general, I like to create something new from existing tracks. It’s exciting for me to turn the original into something of my mood. I also like to keep my freedom, even if that means altering the originally intended message of that track. And I especially enjoyed working on these three titles.

 

You have also released the EP “Challenger” on Freundchen records. Could you tell us a little bit more about it?
Actually the Challenger EP is an old EP which finally comes to light. I wrote « Challenger » and « Dysphorie » in late 2016. We decided to show these tracks in spite of their relatively old age, because they somehow show a glimpse of the « dark“ Ben Böhmer that I don’t mind getting out to the public.

 

You have been in France at the end of 2017, do you plan coming back to France in a close future ?
Unfortunately there is no show planned so far – but I definitely have to come back. I had a great show in Grenoble with an amazing vibe!

 

What are your projects to come this year ?
My third EP for this year will be released in May on my second Berlin home base: Keller. It ́s an old track which finally gets released with remixes by Seth Schwarz, Kalipo and the label owner acud. Besides that, I ́m working on my second EP for Anjunadeep which will be released this summer.

Préparation :
Valso, So / Traduction : Wag / Finalisation : So
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s