Interview : Taska Black (EN+FR)

Nouvelle interview sur Valliue, nous avons posé quelques questions à Taska Black à l’occasion de la sortie de son nouveau titre « Dead Inside » en featuring avec Ayelle. Le Belge nous parle de l’histoire de ce morceau, de son choix d’arrêter ses études ainsi que de ses futurs projets. Retrouvez le clip vidéo du titre ainsi que l’intégralité de ses propos ci-dessous :

(english below)

Salut Taska Black, peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?

J’ai 21 ans et je viens de Belgique ! Je produis des musiques sous mon nom d’artiste Taska Black depuis 3 ans. J’ai sorti des sons sur Bitbird, Lowly Palace et j’ai récemment sorti mon premier single sur Monstercat !

C’est la question de base de notre site, quelle est ta définition de la musique électronique ?

Toutes les musiques composées de sons créés sur ordinateur.

Pourquoi fais-tu de la musique électronique ? Comment es-tu arrivé dans cet univers ?

En grandissant, j’ai toujours écouté du rock et de la pop. Mais quand je me suis fait plus vieux, j’ai commencé à tomber dans la house, puis le dubstep et la drum’n’bass. Quand j’ai commencé à produire, j’ai été impressionné par la liberté qu’on a quand on travaille sur un PC avec les synthés et les plugins. Cependant, une partie de mes sons sont enregistrés avec instruments organiques comme les violons, la guitare, le piano…

Cette année, tu as franchi une étape importante de ta vie en arrêtant tes études pour te consacrer à la musique. Etait-ce un choix difficile ?

Ça a été très long mentalement. Je sais depuis longtemps que, peut être, la musique deviendrait mon occupation principale, mais c’était plus un rêve qu’une réalité. A un moment je me suis rendu compte que je n’étais pas assez passionné par mes études d’ingénieries, j’ai donc abandonné l’université pour étudier la production musicale au conservatoire local. Au même moment, j’ai commencé à travailler avec des managers et j’ai consacré la majorité de mon temps dans Taska Black et c’est là que j’ai décidé de définitivement quitter l’université et que j’ai commencé à faire de la musique à plein temps à la place.

Du coup, ta carrière prend de l’ampleur. Tu enchaines les releases en ce moment, on voit que tout va très vite pour toi, quel regard portes-tu sur tout ça ?

Pendant longtemps, les choses n’ont pas été assez vite pour moi. J’ai toujours voulu produire plus, avoir plus de fans, plus de reconnaissance, plus de shows.  Aujourd’hui, pour la première fois, j’ai le sentiment que tout va trop vite pour que je puisse arriver à gérer. Je travaille non-stop depuis presque un an donc maintenant je prends du recul sur tout ce que j’ai accompli et sur tous les incroyables festivals où j’ai l’occasion de jouer.

Aujourd’hui, tu dévoiles ton nouveau titre « Dead Inside » accompagné d’un clip très poignant, peux-tu nous raconter quelle est l’histoire derrière tout ça ?

Généralement, je commence à construire un son autour d’une émotion, d’un thème ou d’une atmosphère que j’ai en tête. J’avais ce concept assez flou pour ce morceau et les paroles sont venues assez naturellement. Quand on a commencé à parler à Joris Weerts, le directeur du clip, le sens de la chanson a vraiment pris forme. Dead Inside, c’est une façon métaphorique d’évoquer la sorte de mal-être dépressif qui se cache dans notre génération. Dans cette époque saturée par Internet, les gens ne sont plus facilement impressionnés et cela engendre un sentiment de vie sans saveur. Le but de la chanson et de la vidéo ne sont pas de critiquer, mais de faire entendre ces sentiments pour pouvoir les gérer.

Tu sors ce titre sur le label de San Holo, Bitbird, quelle relation entretiens-tu avec lui ?

San me supporte depuis le premier jour. On a sorti mon premier single en tant que Taska Black sur son label Bitbird il y a 3 ans et il a toujours cru en moi depuis. Bitbird est un peu comme un point de départ pour moi donc c’est génial de pouvoir partager mon premier clip avec les fans de la première heure.

Tes musiques ont quelque chose de particulier, que l’on retrouve encore sur cette nouvelle, comment décrirais-tu ta musique ?

C’est toujours une question difficile pour moi. Certaines personnes décrivent ma musique comme hymnique et majestueuse. Je suppose que c’est exact. Je pense que j’ai pris quelque chose de chacune des musiques de mon enfance : rock, pop, house, dubstep, hip-hop… J’essaye toujours de trouver un bon équilibre entre la musique électronique et les éléments organiques.

Tu fais un début d’année incroyable et tu continues à nous le montrer, qu’est ce que l’on peut espérer pour la suite de l’année ?

Encore plus de sons et de concerts ! J’ai beaucoup de musiques qui vont sortir, peut-être même un EP, des remixes et des collaborations très excitantes dont je ne peux pas encore parler. Je vais bientôt aller aux Etats-Unis pour la première fois de ma vie pour jouer quelques shows et travailler sur de nouvelles musiques. Je suis super impatient.

Tu seras présent en France pour le Lollapalooza Paris, qu’est ce que cela représente pour toi de jouer à un festival comme celui-ci ?

C’est un de mes premiers festival donc je suis super excité. J’avais cette blague en privé avec mon manager que le Lollapalooza serait notre objectif pour 2018 donc ça parait assez irréel d’y jouer réellement cette année.

Merci à toi pour avoir répondu à nos questions, un dernier message à faire passer ?

Un énorme merci à tous ceux qui me soutiennent, qui croient en moi et qui écoutent ma musique ❤

                                                                                                                                                     

Hi Taska Black! Could you introduce yourself for those who might not heard about you?

I’m a 21 year old from Belgium ! I’ve been releasing under my stage name Taska Black for roughly 3 years now. I’ve released songs on bitbird, Lowly Palace and recently released my first single on Monstercat !

This is the basic question of our website, what is your definition of electronic music?

All music that involves sounds created on a computer.

What are the reasons that brought you into the world of electronic music?

Growing up I’ve always listened to rock and pop music, but when I got older I started getting into house music, later on dubstep and drum and bass. When I started producing I was amazed by the freedom you have when writing on a computer with synthesizers and plugins. Though a part of my sound is to record actual instruments like strings, guitar, piano,…

This year, you have decide to stop your studies so that you can use all your time for your career. Was it a difficult choice?

It was a very long process mentally. I’ve known for a long time that eventually music would be my main occupation but it used to be more of a dream than reality. At one point I decided for myself that I wasn’t passionate enough about my engineering studies so I dropped out of college to study music production at the local conservatory. In the meantime I started working with management and I put most of my time in Taska Black so eventually I decided to completely drop out of college and start doing music full time instead.

The consequences of this choice are that your career is growing up so fast right now. What are your feelings about that?  

For a long time things couldn’t go fast enough for me. I always wanted more plays, more fans, more attention, more shows. Now, for the first time I’ve had the feeling that everything is going too fast for me to process. I’ve been working non stop for nearly a year now so every now and then I take a moment to take everything in; all the big achievements and crazy festivals I get to play…

Today, you are releasing your new track “Dead Inside” featuring Ayelle with an intense video clip. Could you tell us more about the story behind it?

Usually I start building a track around a certain emotion, theme or atmosphere in my head. I had this vague concept in my head for this track and the lyrics just came to me very naturally. When we started talking to Joris Weerts, the director of the music video, the meaning of the song really came to life. Dead Inside is a figurative way to represent a form of depression amongst millennials. In this saturated era of the internet people aren’t easily impressed anymore and this provokes a lifeless feeling. The purpose of the song and video is not to criticise, but to make these feelings heard in order to deal with them.

It’s release on San Holo’s label, bitbird, how could you describe your relationship with him?

San has been supporting me since day one. We released my first single as Taska Black on his label bitbird 3 years ago and he has believed in me ever since. Bitbird stays kind of a home base for me so it’s great to share my first music video with the day one fans.

All your tracks have something special, and this new one too, how would you describe your music?

This is always a difficult question for me. Some people describe my music as anthemic and majestic, I guess that’s pretty accurate. I think I’ve taken something from all the music in my childhood; rock, pop, house, dubstep, hip hop… I always try to find a good balance between electronic and organic elements.

The beginning of 2018 has been amazing for you with a lot of songs and gigs, what can we expect for the rest of the year?

Even more songs and gigs! I’ve got a lot of original music coming out, maybe even an EP, some remixes and exciting collaborations I can’t talk about yet. I’ll be heading to the US for the first time in my life soon to play some shows and work on new music so I’m super stoked for that.

You will be in France at Lollapalooza Paris this year, what does it means for you, playing in such a huge festival?

It’s one of my first festivals so I’m super excited. I’ve had this inside joke with my manager that Lollapalooza was our goal for 2018 so it was pretty surreal hearing I actually got to play there this year.

Thank you for answering our questions ! One last word to share?

Shouts to everyone supporting me, believing in me and listening to my music ❤

Préparation : Ben Altet, Soso / Traduction : Wag, Ben Altet / Finalisation : Ben Altet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s