Interview Vini Vici


On revient avec une nouvelle interview, qui concerne un duo international ! En pleine expansion, Vini Vici enchaîne les meilleures dates mondiales, et collaborent avec les plus grands artistes EDM pour partager leur psytrance au grand public. De leur dernier titre avec W&W à leur vision du monde électronique, en passant par leur relation avec Armin van Buuren… Voici l’intégralité de leurs propos :

Salut Vini Vici, pouvez-vous vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas ?

Salut ! Nous sommes Matan Kadosh (34 ans) et Aviram Saharai (32 ans), nous venons tous les deux d’Afula, au nord d’Israël. Ensemble, nous sommes Vini Vici.

C’est la question de base du site… Quelle est votre définition de la musique électronique ?

Pour nous, la musique électronique est le son du futur, et c’est plutôt ça !

Vous venez de sortir le titre « Chakra », en collaboration avec W&W. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Nous n’avons pas grand chose à raconter, mis à part que nous avons rencontré les gars de W&W pour la première fois à l’Ultra Miami. Ils étaient très sympathiques et nous avons eu un bon feeling. Comme nous apprécions chacun le travail de l’autre, il était naturel de faire une collaboration. « Chakra » est donc le résultat !

W&W vient justement de revenir sur la scène trance avec leur nouveau projet NWYR. Est-ce une volonté de leur part d’utiliser leur alias W&W, plus célèbre, pour votre collaboration ?

Aucune idée, c’est ce qu’ils ont décidé et nous le respectons. Mais, qui se soucie des noms ? Le principal est que la musique soit bonne. Est-ce vraiment important sous quel nom la musique est sortie ?

Vous avez aussi travaillé avec la légende de la trance Armin van Buuren pour produire votre carton « Great Spirit ». Qu’avez-vous appris de lui ?

Armin est une personne formidable ! Il est très positif et apporte son soutien. La première chose que nous avons apprise, c’est que peu importe la célébrité que tu peux avoir, tu peux quand même garder la tête sur les épaules et rester cool. A part ça, sa technique et sa compréhension du monde de la musique sont impressionnantes.

Vous êtes la preuve vivante qu’il peut exister une passerelle entre le monde de l’électro underground, et le monde mainstream. Que pensez-vous des petites rivalités entre genres électroniques ?

On ne pense pas qu’il y ait vraiment de rivalité. 90% des DJs, promoteurs et labels de la psytrance sont d’accord sur le fait que c’est un des meilleurs (voire le meilleur)  moments pour la psytrance. C’est majoritairement dû à la petite fusion entre les deux mondes. Donc oui, il y a encore quelques gamins qui pensent tout savoir et que leur style est le meilleur, mais ce n’est qu’une minorité.  La majorité du monde de la psytrance est ouvert d’esprit et ils savent que son esprit underground restera présent et perdurera. Il n’y a donc aucun mal à transmettre le magnifique message de la psytrance et sa culture à un monde plus vaste.

Préférez-vous jouer dans un grand festival EDM comme Ultra, ou un grand festival trance comme Ozora ?

Chacun a sa propre magie. Nous décidons donc de ne pas trancher et de profiter de ces deux mondes. Car la vie, ce n’est pas noir et blanc.

Vous avez pris la décision de ne pas jouer ensemble sur les mêmes dates. Pourquoi avoir fait ce choix ? Certains choix doivent être difficiles, comme pour l’Ultra par exemple ?

Ca a été un choix difficile de décider de qui sera sur scène. Ce n’est même pas nous qui prenons la décision, car nous sommes toujours bookés à deux endroits. Et ce n’est que si nous sommes prévenus assez à l’avance et que nous sentons que nous pouvons bloquer la date, que nous jouons tous les deux comme nous l’avons fait à Tomorrowland, A State Of Trance ou encore l’EDC.

Quel est votre meilleur souvenir sur scène ?

De nombreux festivals à choisir ! Si vous voyez un grand sourire sur nos visages, ça veut dire que nous kiffons et c’est ce qui compte !

Que pensez-vous de la scène électronique israëlienne ?

On peut dire que d’où nous venons, la scène psytrance est clairement une sous-culture à Israël. Il y en a partout : dans tous les clubs, dans les grands festivals, des raves de rues, des événements underground, même dans des fêtes scolaires et des mariages !

Quels sont vos projets à venir ?

Vous devrez attendre et voir de vous-même (sourire) !

Merci d’avoir répondu à nos questions. Avez-vous un dernier message à faire passer ?

GOOD VIBES ONLY!

Préparation : Valso, So, Wag, Nico / Traduction : Valso, Wag

Crédit photo : Insomniac.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s